Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Editorial

Manichéisme inapproprié

Publié le dimanche, 09 décembre 2018

La vision manichéenne des choses consiste en  une conception basée sur le dualisme entre le bien et le mal. En fait, il s'agit d'une religion ancienne professée au départ par Mani (III è siècle après J.C.) en Occident et qui s'était rependue plus tard en Asie et en Extrême-Orient. En quelque sorte, on s'inspirait du fondement de la religion judéo-chrétienne selon lequel il existe un Dieu (l'image du bien) qui s'oppose au Satan (le mal).

D'aucuns s'étonnent quand un candidat ose emprunter ou exploiter cette conception manichéenne des choses pour asseoir l'ossature de sa campagne électorale. Ce candidat, quelque peu dévergondé voire déluré, avance que l'élection de second tour est le combat entre le « bien » et le « mal ». Un duel entre le bien et le mal ! Mais de qui se moque-t-on ! Pour qui se prend-il ?Evidemment, le candidat n° 25 qui clame sur le toit ce manichéisme déplacé revendique la posture du ...bien ! Et l'autre, par conséquent, le n° 13, le ...mal ! Quelle effronterie ! C'est le monde à l'envers !

Marc Ravalomanana, il est bien question de lui, le candidat n° 25, il prend tout le monde pour des ...cons, du moins canards sauvages. Quand il ose se donner la caricature réelle du « bien », alors là, il va trop loin et dépasse la limite de la raison sinon du ...bien. D'après ce que l'on croit savoir sur son parcours personnel, le sieur Ravalomanana se trouve complètement en dehors du cadre moral de la délimitation du terme « bien ». Des déclarations nettement insensées, déplacées ! Du délire d'un fou aliéné (rediredin'adala) ! A moins que l'on se livre à une nouvelle approche de ce qu'on entend par « bien » et à une nouvelle définition du concept du « mal ». C'est une démarche trop philosophique voire trop subtile pour le n° 25 et abstraite à laquelle une campagne électorale n'a rien à voir ! Le peuple attend des deux candidats admis au deuxième tour des propositions concrètes, palpables et réalisables dans l'immédiat.

Quand on ose véhiculer sur la place publique des thèmes qui grignotent le domaine de la morale, d'abord, il faut le mériter. Un Ravalomanana qui se couvre l'habit d'un « homme bien » et prétend l'être dépasse l'entendement. On perd totalement le Nord !

A l'époque où le candidat n° 25 tenait les rênes du pouvoir (2002-2009), il éprouvait le malin plaisir de faire souffrir son peuple. Il excellait particulièrement dans les expropriations abusives des meilleurs terrains appartenant aux paysans cultivateurs, dans la monopolisation de grands secteurs d'activité à forte valeur ajoutée, dans les oppressions inhumaines des opérateurs économiques osant tenir tête à son empire. Des « délits » graves émaillèrent le régime TIM du dictateur. Jusqu'à ce jour, il n'a pas daigné reconnaitre ses erreurs ni demander publiquement pardon. En tout cas, Marc Ravalomanana est tout sauf d'être bien. Et il ne change pas !

A propos des parcours politiques et professionnels  de la plupart des éléments qui rejoignirent  le camp du n° 25 pour le second tour, force est de constater qu'ils trainent de lourds antécédents qui vont certainement plomber l'envol de leur poulain.

Que Ravalo cesse cette macabre comédie et enterre ce manichéisme inapproprié !

Ndrianaivo

Fil infos

  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface
  • Ministères et institutions publiques - Les factures impayées de la JIRAMA ne seront plus acceptées
  • Grands travaux pour l'Emergence de Madagascar - Tous les feux sont au vert !
  • Protection des zébus - Les puces électroniques opérationnelles

La Une

Editorial

  • Coup de pouce inespéré !
    Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, procéda au démarrage officiel du projet « Fihariana » au Carlton Madagascar le samedi 18 mai 2019.Chance inattendue ! Les jeunes désirant de se lancer dans le monde des affaires mais dépourvus de moyens suffisants peuvent tenter leur chance, apparemment inattendue, à travers ce projet présidentiel. Le pays regorge de jeunes potentiels en entrepreneuriat mais souvent ils se trouvent bloqués par l’absence de moyens matériels à leur disposition surtout les apports financiers. Désormais, la porte s’ouvre. Une chance inouïe, à plus forte raison, une opportunité inattendue ! Le Chef de l’Etat, un jeune acteur de la vie nationale qui traversait toutes les étapes de la difficulté pour parvenir là où il est présentement, veut sincèrement offrir toutes les chances aux jeunes concitoyens de réaliser leur rêve. Il s’agit d’un vœu que Rajoelina se caressait dans son for intérieur depuis toujours. L’Etat dont il dirige entend jouer…

A bout portant

AutoDiff