Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Editorial

En route ... !

Publié le dimanche, 16 décembre 2018

En route pour Iavoloha ! Le candidat n° 13,  le porte-flambeau du TGV/MAPAR et soutenu par  nombre d’associations, de groupements sportifs et de formations politiques, Andry Nirina Rajoelina (ANR) se dirige, royalement, vers la victoire finale. Tous les  indicateurs virtuels ou réels, les baromètres affichant la tendance générale, montrent sans hésitation l’avance indiscutable de Zandry Kely sur son  adversaire. Durant les quinze jours de campagne pour le second tour, observateurs et simples citoyens admettent que tous les meetings et rendez-vous organisés par le candidat Orange n° 13 affichent complet. Zandry Kely cartonne partout. Grandes villes, localités moyennes et modestes bourgades dans les régions reculées exhibent l’engouement général de vouloir porter le jeune prodige de la politique au sommet de l’Etat.Il n’est pas du tout déplacé ni trop prétentieux d’en déduire que le vote de 19 décembre, dans quatre jours, ne sera qu’une simple formalité.  L’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), le fer de lance de la campagne d’ANR convainc littéralement l’électorat. Les jeunes et les descentes d’Eve, principalement, ciblés par ce programme ambitieux mais pratiquement réalisable, se réjouissent des opportunités offertes. Aucun des régimes précédents n’avait accordé une priorité à l’épanouissement des jeunes et de la femme pourtant ils constituent la grande majorité de la population. Notons que les propositions qu’ANR soumet se distinguent de par leur clarté et leur pertinence. Les 12 + I « travaux d’Hercule », le « Velirano » du candidat n° 13, Andry Nirina Rajoelina, comportent  en eux-mêmes, la solution globale pour déverrouiller le « cadenas » de la malédiction du pays. En effet, c’est la clef, l’unique, qui ouvre la porte vers la  prospérité. L’insécurité, « Velirano » acte 1, inaugurera toutes les mesures à prendre. Rien de plus normal, logique et légitime si l’IEM le choisit pour bénéficier de ses mesures urgentes. La situation alarmante et stressante que provoque cette insécurité barbare ne peut plus en aucun cas attendre. Le peuple aspire, plus que jamais, à un quotidien serein et paisible, gage d’un véritable déblocage des serres de la pauvreté.
Justement, les sept actes ou points de repère qui suivent, dans le « Velirano », concernent le train de mesures se rapportant à la lutte contre la pauvreté. Sur ce sujet troublant, l’IEM est nette et précise,  « vakiana fotsiny » dit-on ! En fait, tous les secteurs contribuant à l’amélioration de l’économie nationale et partant, le niveau de vie de tous les Malagasy y trouvent leurs issues. Au passage, soulignons que grâce à une certaine visibilité, l’IEM séduit plus d’un. Le reste, l’éducation offerte à tous les enfants, sans exception du pays, et la santé pour tous ainsi que le sport qui, tous, ne sont pas des moindres recevront de l’IEM les intérêts et place de choix. Deux choses essentielles motivent le choix de la grande majorité, à savoir, l’IEM et le « Velirano ». Jamais Madagascar ne pouvait compter sur un candidat, jeune et dynamique mais aussi patriote et ...sage pour tourner, pour de bon, la page de l’Histoire du pays. Les 58 années de retour à la souveraineté  nationale n’étaient que du leurre. Le temps est venu pour tout citoyen de remettre la pendule à l’heure. En route pour Iavoloha, Zandry Kely ne nous décevra point !
 Ndrianaivo

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff