Publié dans Editorial

En route ... !

Publié le dimanche, 16 décembre 2018

En route pour Iavoloha ! Le candidat n° 13,  le porte-flambeau du TGV/MAPAR et soutenu par  nombre d’associations, de groupements sportifs et de formations politiques, Andry Nirina Rajoelina (ANR) se dirige, royalement, vers la victoire finale. Tous les  indicateurs virtuels ou réels, les baromètres affichant la tendance générale, montrent sans hésitation l’avance indiscutable de Zandry Kely sur son  adversaire. Durant les quinze jours de campagne pour le second tour, observateurs et simples citoyens admettent que tous les meetings et rendez-vous organisés par le candidat Orange n° 13 affichent complet. Zandry Kely cartonne partout. Grandes villes, localités moyennes et modestes bourgades dans les régions reculées exhibent l’engouement général de vouloir porter le jeune prodige de la politique au sommet de l’Etat.Il n’est pas du tout déplacé ni trop prétentieux d’en déduire que le vote de 19 décembre, dans quatre jours, ne sera qu’une simple formalité.  L’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), le fer de lance de la campagne d’ANR convainc littéralement l’électorat. Les jeunes et les descentes d’Eve, principalement, ciblés par ce programme ambitieux mais pratiquement réalisable, se réjouissent des opportunités offertes. Aucun des régimes précédents n’avait accordé une priorité à l’épanouissement des jeunes et de la femme pourtant ils constituent la grande majorité de la population. Notons que les propositions qu’ANR soumet se distinguent de par leur clarté et leur pertinence. Les 12 + I « travaux d’Hercule », le « Velirano » du candidat n° 13, Andry Nirina Rajoelina, comportent  en eux-mêmes, la solution globale pour déverrouiller le « cadenas » de la malédiction du pays. En effet, c’est la clef, l’unique, qui ouvre la porte vers la  prospérité. L’insécurité, « Velirano » acte 1, inaugurera toutes les mesures à prendre. Rien de plus normal, logique et légitime si l’IEM le choisit pour bénéficier de ses mesures urgentes. La situation alarmante et stressante que provoque cette insécurité barbare ne peut plus en aucun cas attendre. Le peuple aspire, plus que jamais, à un quotidien serein et paisible, gage d’un véritable déblocage des serres de la pauvreté.
Justement, les sept actes ou points de repère qui suivent, dans le « Velirano », concernent le train de mesures se rapportant à la lutte contre la pauvreté. Sur ce sujet troublant, l’IEM est nette et précise,  « vakiana fotsiny » dit-on ! En fait, tous les secteurs contribuant à l’amélioration de l’économie nationale et partant, le niveau de vie de tous les Malagasy y trouvent leurs issues. Au passage, soulignons que grâce à une certaine visibilité, l’IEM séduit plus d’un. Le reste, l’éducation offerte à tous les enfants, sans exception du pays, et la santé pour tous ainsi que le sport qui, tous, ne sont pas des moindres recevront de l’IEM les intérêts et place de choix. Deux choses essentielles motivent le choix de la grande majorité, à savoir, l’IEM et le « Velirano ». Jamais Madagascar ne pouvait compter sur un candidat, jeune et dynamique mais aussi patriote et ...sage pour tourner, pour de bon, la page de l’Histoire du pays. Les 58 années de retour à la souveraineté  nationale n’étaient que du leurre. Le temps est venu pour tout citoyen de remettre la pendule à l’heure. En route pour Iavoloha, Zandry Kely ne nous décevra point !
 Ndrianaivo

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff