Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Editorial

Vaine polémique !

Publié le vendredi, 19 avril 2019

Faux débat. Fausse piste de discussion. Vraies-fausses peaux de banane par ici. Rumeurs fantaisistes par-là. Et on se moque du vrai débat. On omet les choses sérieuses et les vraies priorités. Or, la situation apocalyptique au fond de laquelle le pays se trouve coincé exige la recherche urgente d'une issue. Loin d'être un banal palliatif, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM) se positionne en vrai remède très efficace et à … effet immédiat.

Le régime IEM entame ce jour son deuxième trimestre. A peine trois mois à la barre, Zandry Kely reçoit en pleine figure des boulets rouges. Etant donné que ce ne sont que de faux boulets, les tirs ne lui intimident nullement. Au contraire, il continue allègrement le parcours. 'IEM et les Velirano constituent les cibles de choix des « ennemis ». Leurs attaques consistent à banaliser la réalisation de la Vision et les débuts des grands chantiers conformément aux Engagements du Président Rajoelina comme étant une vulgaire suite logique des actions déjà entamées par le régime précédent. En réalité, selon leur funeste constat, rien n'a été fait de concret durant ces trois premiers mois ! Et encore selon leur sombre vue qui broie du noir, si par hasard, des travaux ont été actés, ils ne correspondent point aux priorités du moment. Le début des travaux de l'autoroute et très prochainement celui du chantier « Miami » à Toamasina ne répondent pas aux besoins urgents de la population. Le commencement des travaux de réhabilitation du Rova Manjakamiadana n'est pas non plus si urgent! Et ce sujet mal placé occupe le sujet des stériles débats de salon. Mais quelle aberration !

Les commérages autour du parc industriel de Moramanga continuent d'enflammer. On ne voulait rien en savoir sur les vrais tenants et aboutissants du projet. Et cela, parce qu'il ressort de la mise en marche de l'IEM et des Velirano de Rajoelina Andry Nirina.

Et qu'est-ce qu'on ne dit pas du mal des candidats présentés par la formation proche du pouvoir. On les accuse de tous les mots voire de tous les maux. La peur bleue de voir la victoire sans appel de l'IRD, une majorité totale aux législatives, permettant à Rajoelina d'avoir les coudées franches poussent les « losers » d'entrer en délire. Et ils cherchent tous les moyens, souvent nuisibles, en leur disposition dont la presse pour disqualifier les candidats favoris pour l'Assemblée nationale.

Le retard des nominations à des postes de Hauts emplois de l'Etat crée des vagues chez les pauvres détracteurs. Tellement ils sont habitués à une nomination « à la va-vite » pour caser les copains qu'ils voient déun très mauvais œil toutes les précautions prises avant de nommer les nouveaux hauts responsables. La nomination à des postes stratégiques exige des mesures de précaution pointilleuses. Le Chef de l'Etat a donné des instructions fermes à ce sujet pour que rien ne soit laissé au hasard. Une manière de montrer aux yeux des citoyens que la bonne gouvernance existe réellement désormais.

En ce jour, les chrétiens se préparent avec ferveur à célébrer la mémoire de la résurrection de leur Seigneur. Tandis que le pays est en pleine phase de renaissance. On n'a plus le droit de s'attarder, tant soit peu, à une quelconque vaine polémique.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff