Mahajanga - Des grandes vedettes mettront de l’ambiance

C’est les vacances ! Le fameux « bord » de Mahajanga  accueillera du 1er au 6 septembre, la grande f...

Baisse du cours des matières premières - Economie forcée

Les compagnies minières opérant à Madagascar sont obligées de serrer la ceinture et de maîtriser les...

Fanafihana mitam - piadiana - Mpiasa an - trano roa matin ’ ny jiolahy

Miseho lany ny tsy fandriampahalemana any amin ’ iny Distrikan ’ i Vohipeno iny. Olona roa no indray...

La vérité
Betroka - Un hélicoptère pour lutter contre l’insécurité.
Écrit par Nantenaina   
Vendredi, 21 Juin 2013 14:24

Les habitants de Betroka demandent à ce qu’un hélicoptère militaire soit affecté en permanence dans cette localité afin de faciliter la poursuite des dahalo. A noter que, pas plus tard que ce mercredi dernier, la localité avait été le théâtre d’une attaque armée au cours de laquelle des centaines de bœufs ont été volés. Faute de matériel adéquat pour les poursuivre, les malfaiteurs avaient pu s’échapper.

Mise à jour le Vendredi, 21 Juin 2013 18:27
 
Mahajanga - Des grandes vedettes mettront de l’ambiance
Écrit par Damy Govina   
Vendredi, 28 Août 2015 07:15


C’est les vacances ! Le fameux « bord » de Mahajanga  accueillera du 1er au 6 septembre, la grande festivité Thb tour. Après Antsirabe, c’est au tour de la Cité des fleurs d’accueillir les grands noms du show-biz malagasy pendant six jours. Le groupe de rock Ambondrona, Big Mj, la très sexy Stéphanie et le duo Fou hehy feront  de ces journées festives riches en vibration sonore et musicale. Le programme est surchargé. Pour le 1er  septembre, jour de l’ouverture de la manifestation, plusieurs animations seront offertes au public dans plusieurs points de vente de la ville. Et pendant les trois premiers jours, c'est-à-dire du 2 au 4 septembre,  les vedettes suscitées  feront chauffer la grande scène de la Thb.  Pour les deux dernières soirées du tour, les 5 et 6 septembre, deux concours  seront organisés à savoir le concours de miss majunga et  le concours de danse gwetta. Lors de ces concours, la gagnante du premier empochera 200 000 ar, tandis que celle du second gagnera 250 000ar. Les vacanciers et la population locale seront ainsi bien servis durant ces 6 jours  de festive qui s’annoncent chauds.


Damy Govina

Mise à jour le Vendredi, 28 Août 2015 07:28
 
Fanafihana mitam - piadiana - Mpiasa an - trano roa matin ’ ny jiolahy
Écrit par Willys F.   
Vendredi, 28 Août 2015 07:19


Miseho lany ny tsy fandriampahalemana any amin ’ iny Distrikan ’ i Vohipeno iny. Olona roa no indray matin’ ny jiolahy tany an - toerana ny alarobia teo. Tafatsoaka avokoa ireo jiolahy.


Nirefodrefotra ny poa - basy tao Manjarivo Vohipeno. Ny alarobia teo tamin’ ny 4 ora hariva no nisehoan’ izany tany an - toerana.  Vokany, mpiasa roa tao amin’ io trano io no maty tsy tra - drano notifirin’ ny jiolahy. Raha ny fampitam - baovao voaray avy any an - toerana dia 15 lahy nilanja basy lava sy sabatra no nampihorohoro tao amin’ io tanàna io. Mpandraharaha ara - barotra no notafihan’ izy ireo. Tonga tao amin’ io trano io ireto farany ka  nandrahona   ilay mpiambina mba hanoro ny toerana misy ny mpampiasa azy. Namaly ilay mpiambina fa tsy mahita azy kanjo tifitra avy hatrany no nasetry taminy. Niantefa tao ambany heliny ny bala ary lavo teo noho eo izy. Segondra vitsy taorian’ izay dia niditra amboletra tao amin’ io trano io ireo andian - jiolahy. Mbola nanontany ny toerana misy ny mpampiasa azy tamin’ ilay mpiasa an - trano izy ireo, saingy nitovy hatrany ny valinteny azon’ ireo jiolahy. Tezitra ireto farany ka notifirina sy notsatohana antsy io ramatoa io ary maty. Notetezin’ ny jiolahy ny efitrano rehetra ka hitany ihany ilay mpampiasa. Teo am - pakana ny fitaovam - piadiana io rangahy io no nifandrombahan’ ireo jiolahy nobedaina. Notsatohany antsy teo amin’ ny lohan’ ilay rangahy ka lavo tamin’ ny tany. Tamin’ izany no nanararaotan’ ireo olon - dratsy nakana ny vola sy ny entana ary ny entam - barotra. Tsy mbola voafaritra mazava ny tontalim - bola lasa tamin’ io. Misokatra ny fanadihadiana.


Willys F.


Mise à jour le Vendredi, 28 Août 2015 07:34
 
Baisse du cours des matières premières - Economie forcée
Écrit par Donas Hanitriniony R   
Vendredi, 28 Août 2015 07:17


Les compagnies minières opérant à Madagascar sont obligées de serrer la ceinture et de maîtriser les coûts. Ce ne sont pas seulement les employés œuvrant directement dans ce domaine qui constatent le ralentissement des activités mais également les fournisseurs et contractants. Ils ont bien peur que l’avenir économique du pays  soit en danger. La Grande-Ile prévoit de produire cette année entre 45 000 à 48 000 tonnes de nickel. Les investisseurs et actionnaires dans ce secteur décideront jusqu’où ils vont tenir.  La baisse des cours mondiaux entrainera aussi une décroissance de recette pour le pays, une diminution des devises et des emplois créés.  Au niveau international, certaines compagnies minières sont obligées de réduire leurs employés, ou fermer des unités de production pour survivre. En date du 25 août 2015, une tonne de nickel était vendue à 9 305 usd contre 10 110 usd le 21 août dernier. En 2007, une tonne de nickel était commercialisée à 52 108 usd. Ainsi, le cours du nickel sur le marché international ne cesse de dégringoler. Il ne fait pas l’exception  car les prix des matières premières en général sont actuellement en baisse. Des stocks de métal représentent en volume près de dix ans de la production calédonnienne de nickel.


Récemment, la Chine un des plus grands consommateurs mondiaux a récemment connu une dévaluation monétaire. Elle a aussi réduit sa demande en métaux, énergie, matériaux industriels,  produits agricoles et alimentations.  Les autres matières premières indispensables comme l’aluminium, le cuivre ont atteint un niveau très bas en termes de prix. Cette situation a eu une forte répercussion sur les marchés financiers mondiaux. Les investisseurs redoutent la chute des marchés d’actions et la faiblesse des demandes en produits industriels au niveau de l’économie mondiale.

Donas Hanitriniony Ralay


Mise à jour le Vendredi, 28 Août 2015 07:30
 
Kidnapping du propriétaire de Conforama - Un récidiviste arrêté avec ses complices, une partie de la rançon récupérée
Écrit par Franck Roland   
Vendredi, 28 Août 2015 07:21


En attendant son prochain déferrement, le dossier concernant le rapt de Rafik Jafarali, le propriétaire de Conforama Tsaralalàna,  est désormais clos. C’est du moins ce qu’on puisse dire lors d’un point de presse hier dans les locaux de la Brigade criminelle à Anosy. En effet, les investigations de la Bc, du Scac mais aussi du Sag jointes au consentement des proches de la victime pour  coopérer finalement avec la Police, ont débouché sur une cascade d’interpellations de présumés ravisseurs impliqués dans cette affaire. Le 22 août dernier, un certain Giovanni (41 ans) fut interpellé à Alasora. Selon les explications de la Brigade criminelle, c’est cet homme qui a conduit le véhicule ayant servi à transporter l’otage le 11 août dernier depuis le stade Saint-Michel à Amparibe. Par la suite, ce dernier avait été retenu en otage dans une villa louée par la bande à hauteur de 3 millions d’ariary du côté de Tanjombato.  Giovanni, n’est pas étranger aux yeux des enquêteurs. Il avait été déjà impliqué dans un autre kidnapping survenu en 2012 à Isoraka. Même la Police s’interroge vraiment pourquoi il est remis en liberté alors qu’il devait purger encore sa peine en prison. Qui ose croire qu’en l’espace de trois ans seulement, il a déjà deux rapts à ses actifs. Un récidiviste notoire, il mérite d’être mis à l’ombre pour quelques années !

Le 23 août dernier, ce fut au tour de Rija d’être arrêté. Il est le propriétaire du garage dans lequel une Citroën bleue utilisée pour les déplacements du gang, avait été cachée. Le lendemain, Julio tombait à son tour dans le piège de la Police à Mahamasina. L’homme, au guidon d’une moto, avait souvent joué le rôle de sentinelle du gang sinon son éclaireur afin de lui signaler toute présence ou les mouvements de la Police. Cette dernière a récupéré la somme de 20, 4 millions d’ariary sur lui. Ce montant est son salaire et qui avait été prélevé sur la rançon en vue de la libération de Rafik Jafarali.


Géolocalisation des appels téléphoniques

Ce fut un véritable parcours de combattants pour la Police avant qu’elle puisse souffler aujourd’hui et parvenir à ce résultat, qui n’est que l’infime partie de prochaines révélations, selon les ténors de la Brigade criminelle. Selon leurs explications, la police a déployé tous les moyens nécessaires dont la traçabilité des appels téléphoniques des ravisseurs par la technologie de la géolocalisation et surtout les images satellites pour le quadrillage des quartiers pour dénouer cette affaire.

D’après le conférencier d’hier, les commanditaires de tous ces rapts sont maintenant connus. En attendant donc d’éventuelles révélations à ce sujet, des officiers figureraient parmi eux tandis que d’autres simples exécutants sont encore recherchés.


Franck Roland


Mise à jour le Vendredi, 28 Août 2015 07:29
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 597

Météo

Cours de change

Euro:

3 117,28

Ar
Dollar Americain: 2 831,10 Ar
Livre Sterling: 4 231,36 Ar
Japan Yen : 23,73 Ar

Information sur les vols


Lire la suite