Mapar - Accent sur le respect de la Constitution

Enfin une communication officielle du Mapar depuis la nomination du Premier ministre. Ca a été brève...

Salon de l’agroalimentaire - Rencontre avec les entreprises

La 2e édition du salon de l’agroalimentaire et de la cuisine se déroulera à l’Esca Antanimena du 16 ...

Trafic de bois précieux - 30 tonnes de rondins saisies

30 tonnes de bois de rose furent confisquées vers 2h du matin hier à Fanambana dans le District de V...

Manalalondo - 20 lahy nirongo basy nanafika mpivarotra, rangahy iray voatifitra

Jiolahy miisa 20 nirongo basy mahery vaika no nanafika trano roa samy hafa tamina Fokontany iray. Ni...

Football - Pelouse synthétique - La troisième voie comme solution

La pose d’une pelouse synthétique dans la Capitale demeure encore l’un des sujets phares des amoureu...

La vérité
Betroka - Un hélicoptère pour lutter contre l’insécurité.
Écrit par Nantenaina   
Vendredi, 21 Juin 2013 14:24

Les habitants de Betroka demandent à ce qu’un hélicoptère militaire soit affecté en permanence dans cette localité afin de faciliter la poursuite des dahalo. A noter que, pas plus tard que ce mercredi dernier, la localité avait été le théâtre d’une attaque armée au cours de laquelle des centaines de bœufs ont été volés. Faute de matériel adéquat pour les poursuivre, les malfaiteurs avaient pu s’échapper.

Mise à jour le Vendredi, 21 Juin 2013 18:27
 
Accès à l’eau potable - L’appel des Malgaches résonne aux Nations unies
Écrit par Reportage réalisé par Sandra Rabearisoa   
Vendredi, 27 Septembre 2013 14:38

 

Ce jour sera à marquer d’une pierre blanche pour le secteur de l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement (Eha). Le sujet sera à l’ordre du jour dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies qui se déroule actuellement à New York.  Mieux, l’appel des Malgaches sera transmis au niveau de cette grande organisation internationale. Plus de 9 200 Malgaches réclament l’accès à l’eau potable et aux latrines pour tous en ayant signé la pétition lancée dans le cadre de la campagne « Keep Your Promises » initiée par la coalition « End Water Poverty », d’après WaterAid Madagascar. La même campagne a réussi à collecter plus d’un million de signatures à l’échelle mondiale et qui ont été, par la suite, transmises aux dirigeants des différents pays afin de les appeler à agir de façon immédiate.

 

Ces mêmes pétitions seront présentées ce jour au Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, qui présidera la réunion au Sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) dont l’échéance expirera en 2015. Barbara Frost, Chief Executive de WaterAid Mondial – seule organisation non gouvernementale admise à intervenir au Sommet – va aussi intervenir à ce Sommet pour plaider la cause des pays en voie de développement, dont Madagascar, pour que  l’accès à l’eau potable et à l’assainissement deviennent  un volet incontournable dans le plan de développement des pays.  Elle exhortera les Gouvernements à  affecter un  budget  conséquent dans ce secteur  afin de réduire les dépenses dans les soins des maladies mortelles comme la diarrhée et de garantir davantage de productivité des forces humaines.  En prélude à cette réunion, une équipe de WaterAid Amérique a déjà attiré l’attention de l’opinion à travers une manifestation dans les rues new –yorkaises. Une longue file a été organisée derrière une toilette, pressant le Gouvernement  à augmenter le financement alloué à l’Eha.

Besoin de coup de pouce pour la Grande- Ile

Les statistiques sur le cas malgache restent alarmantes. Elles indiquent que 52% de la population malgache, soit près de 11 millions, n’ont pas encore accès à de l’eau potable tandis que 86% soit 18,4 millions ne disposent pasde latrines. A défaut d’accès à ces deux services de base, 4  000 enfants de moins de 5ans meurent  de diarrhée. « Les Malgaches ont depuis trop longtemps subi les dégâts profonds causés par cette injustice et la honte provoquée par le manque d’accès à ces droits humains que sont l’accès à l’eau potable et l’assainissement. Nul n’ignore que  les promesses gouvernementales non tenues sont les causes les plus catastrophiques des morts inutiles mais surtout évitables de nos enfants. Maintenant que nos dirigeants sont réunis cette semaine, (…), nous interpellons les Gouvernements afin que les femmes, les hommes et les enfants  puissent jouir de ces droits humains fondamentaux en 2030 » a déclaré Lovy Rasolofomanana, représentant résident de WaterAid Madagascar en guise d’interpellation.

A Madagascar, la campagne « Keep Your Promises » s’est notamment traduite par les célébrations des journées mondiales de l’Eau, des prochaines Journées mondiales du lavage des mains avec du savon et des latrines, mais également des messages dans les medias intitulés « Ny Toky fitaka fa ny atao no hita ». Il s’agit d’un rappel aux gouvernants mais aussi et surtout aux candidats à la prochaine présidentielle que leurs propositions de plan de développement doivent donner la priorité à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement en signe de volonté réelle de développer le pays.

 

 

Reportage réalisé par Sandra Rabearisoa


 

Mise à jour le Vendredi, 27 Septembre 2013 14:46
 
Salon de l’agroalimentaire - Rencontre avec les entreprises
Écrit par D.H.R   
Mercredi, 16 Avril 2014 12:56

La 2e édition du salon de l’agroalimentaire et de la cuisine se déroulera à l’Esca Antanimena du 16 au 20 avril. Durant quatre jours, environ 200 stands seront érigés et près de 25 000 visiteurs sont attendus. Ce sera une occasion de rencontrer les opérateurs œuvrant dans le domaine de l’agroalimentaire, les entreprises ayant des produits relatifs à la cuisine notamment des industriels, importateurs, distributeurs et artisans.Pour les exposants, ce salon  permet d’élargir son portefeuille client, d’augmenter leur notoriété et image ainsi que le volume de vente et chiffre d’affaires. A part les dégustations gratuites, les produits sont vendus à prix d’usine ou à prix importateur direct. Des entreprises malgaches commencent à investir dans les importations et vente des matériels de cuisine. Outre les établissements hôteliers, les particuliers s’intéressent également à ces équipements de qualité. D’autant plus que l’agroalimentaire figure parmi les activités prioritaires à développer afin de  contribuer à la croissance du pays.
Les produits alimentaires « vita malagasy » sont exportables. Des pays comme la France, l’île Maurice, l’Indonésie, l’ Afrique du Sud,…s’intéressent aux produits malgaches et n’hésiteront pas à participer à la 9e édition de la foire internationale de Madagascar. Par ailleurs, la 9e édition de la manifestation « international housewares & gift fair » durant quatre jours à Istanbul à partir du 17 avril rassemblera les industries en matériels de cuisine et les clients. A part la recherche de marché, cette manifestation ouvre des opportunités de partenariats et de développement des activités des entreprises. Cet évènement intéresse différents pays du monde notamment ceux d’Asie, d’Amérique et de l’Afrique. Ces dernières années, le Continent noir a particulièrement connu un essor de l’agroalimentaire.

 

D.H.R

 


Mise à jour le Mercredi, 16 Avril 2014 13:03
 
Mapar - Accent sur le respect de la Constitution
Écrit par Mandimby Tsiferana   
Mercredi, 16 Avril 2014 12:56

Enfin une communication officielle du Mapar depuis la nomination du Premier ministre. Ca a été brève, mais ça ne revêt pas moins une grande importance. Le parti qui a fait le plus grand nombre d’élus à la Chambre basse ne demande rien de moins que le respect de la Constitution pour la procédure de nomination du Premier ministre. Pour le Mapar il y a violation de la Constitution.

C’est un Mapar des grands jours qui s’est exprimé face à la presse hier. Il y avait une image d’unité derrière cet accent sur le respect de la Constitution. Il y avait notamment la présence remarquée de tous les cadres dirigeants de l’entité, ainsi que la quasi-totalité de ses députés. Ce qui, d’emblée, discrédite les allégations comme quoi, le Mapar est profondément divisé sur la nomination de Kolo Roger comme Premier ministre.« On prend à témoin le Peuple malgache ainsi que la Communauté internationale devant la violation de la Constitution, notamment de l’article 54 sur la nomination du Premier ministre » affirme le Mapar. Donc, l’entité accuse. Et bien que ses membres n’aient été guère plus loquaces, on conclut facilement qu’ils sont contre la nomination de Kolo Roger à la tête du Gouvernement.Pour rappel, cet article 54 de la Constitution veut que ce soit le parti ou groupe de partis majoritaire de l’Assemblée nationale qui présente au Président le Premier ministre. Et dans l’avis n°1 de la Hcc, interprétant cet article 54, il a été clair que ce parti ou groupe de partis ne peut être constitué qu’avant les élections. Ce qui fait que ce n’est ni la Pmp, ni l’entité hétéroclite soi-disant regrouper 93 députés, qui ont le droit de présenter le Premier ministre.


Logique de contestation


Mais voilà, le Président a toujours avancé qu’il ne peut pas être lié par cet avis de la Hcc. A quoi, le Mapar rétorque que cet avis a été consolidé par une décision, la décision n°04-Hcc/D3 du 18 février 2014 concernant une requête aux fins d’intervention volontaire et d’interprétation de l’article 54 alinéa premier de la Constitution. Mais le Président s’appuyant sur les nouveaux membres de la Hcc qu’il a nommés a réussi à faire dire à cette juridiction constitutionnelle que « tout acte, quand bien même il porte le libellé de décision, mais qui ne rentre pas dans l’une de ces catégories d’acte venant clôturer une procédure de contrôle de constitutionnalité des normes, ne peut bénéficier du caractère obligatoire erga omnes, et revêtu de l’autorité de la chose jugée ; que les effets de la décision ne concernent que la décision de conformité à la Constitution, la décision de conformité sous réserve d’interprétation et enfin, la décision de non-conformité partielle ou totale ». C’est ce que cette Hcc dit dans son avis n°03-Hcc/AV du 11 avril 2014. Force est quand même de constater que cette Hcc de Jean Eric Rakotoarisoa se fourvoie complètement. Dans ce même avis, elle fait mention de l’article 120 de la Constitution qui dispose que « les arrêts et décisions de la Haute Cour constitutionnelle sont motivés ; ils ne sont susceptibles d’aucun recours. Ils s’imposent à tous les pouvoirs publics ainsi qu’aux autorités administratives et juridictionnelles ». Comme la Constitution est d’interprétation stricte, cette disposition doit  être prise telle quelle et ne peut faire l’objet d’interprétation large. Le Mapar en tout cas n’a pas manqué d’évoquer la chose hier au cours du point de presse. Pour la suite , le Mapar avec ses 49 élus pourra toujours saisir cette Hcc ou bien choisir une toute autre voie.

 

Mandimby Tsiferana

 


Mise à jour le Mercredi, 16 Avril 2014 13:02
 
Trafic de bois précieux - 30 tonnes de rondins saisies
Écrit par Franck Roland   
Mercredi, 16 Avril 2014 12:56

30 tonnes de bois de rose furent confisquées vers 2h du matin hier à Fanambana dans le District de Vohémar. C’est le fruit du coup de filet de la gendarmerie et inscrit dans le cadre du combat pour éradiquer le trafic de ce bois précieux. Les rondins furent répartis sur 3 camions dont chacun peut transporter une charge de 10 tonnes. Si un conducteur a pu s’échapper, deux autres furent appréhendés et aussitôt interrogés. Les enquêteurs ont donc appris que la marchandise provenanit de la localité d’Ampanefena. Jusqu’au moment où l’on parle, l’identité de son propriétaire n’a pas été encore révélée. Le commandant de compagnie de la gendarmerie local a personnellement mené l’enquête sur cette affaire. La lutte contre le trafic de bois de rose est encore un combat de longue haleine.

 

Franck Roland


Mise à jour le Mercredi, 16 Avril 2014 13:03
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 293

Météo

Cours de change

Euro:

2 946,35

Ar
Dollar Americain: 2 208,93
Ar
Livre Sterling : 3 494,75 Ar
Japan Yen : 24,65 Ar

Information sur les vols


Lire la suite