Trésor public - Bilan d’une année de travail

2015 n’a pas été une année facile pour le Trésor public. Mais grâce aux efforts de chaque employé, d...

Valorisation des us et coutumes - Que reste-t-il de la culture malagasy d’aujourd’hui ?

Dans le cadre de la Journée mondiale de la langue maternelle, le ministère de la Culture a  organisé...

Lutte contre le trafic de bois précieux - 27 725 rondins de bois de rose inventoriés

Le ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts, Ralava Beboarimisa a déclaré : « L’inve...

La vérité
Betroka - Un hélicoptère pour lutter contre l’insécurité.
Écrit par Nantenaina   
Vendredi, 21 Juin 2013 14:24

Les habitants de Betroka demandent à ce qu’un hélicoptère militaire soit affecté en permanence dans cette localité afin de faciliter la poursuite des dahalo. A noter que, pas plus tard que ce mercredi dernier, la localité avait été le théâtre d’une attaque armée au cours de laquelle des centaines de bœufs ont été volés. Faute de matériel adéquat pour les poursuivre, les malfaiteurs avaient pu s’échapper.

Mise à jour le Vendredi, 21 Juin 2013 18:27
 
Nouvelle stratégie de lutte anti – corruption -De qui le Président se moque - t - il ?
Écrit par Sandra R.   
Mardi, 22 Septembre 2015 06:47


La lutte anti – corruption est visiblement devenue une banalité. Le Président Hery Rajaonarimampianina vient de signer un document en guise d’engagement pour la nouvelle stratégie de lutte contre la corruption hier au Palais d’Iavoloha. Durant la cérémonie, le discours du chef de l’Etat a fait tiquer plus d’un. Un discours qui rallie en même temps le manque de pertinence et l’incohérence dans le contexte vécu actuellement au pays. En effet, il a déclaré que « la lutte contre la corruption doit être intensifiée, car il est inacceptable que les pratiques de dilapidation des ressources publiques et nationales perdurent ». Quand on pense à l’épisode de surenchères ouvertes à l’Assemblée nationale pour éteindre le feu à chaque danger de motion de censure ou de déchéance, on a du mal à croire à ce genre de déclaration.

Par ailleurs, le numéro un du régime a aussi souligné que « la transparence, la redevabilité et l’intégrité dans l’exercice d’un mandat public et électif sont essentielles pour l’atteinte des objectifs de développement et le redressement du pays ». En évoquant une telle affirmation, l’on ne peut s’empêcher de se remémorer en boucle les nombreux « voyages » du couple présidentiel à l’étranger dans le cadre d’évènements internationaux. Déplacements qui usent et abusent dans les frais alloués à des membres de délégation beaucoup plus nombreux que nécessaire. Sans compter les éventuelles séances de shopping de son épouse et des membres de sa famille, sans doute souvent aux frais des contribuables.


Le mauvais exemple qui vient d’en haut
Alors en entendant ces belles paroles d’Iavoloha, l’on a envie de dire « à qui le dites – vous Monsieur le président ? ». Dans un pays gangréné par le virus de la corruption jusqu’à la moelle, si le Président voulait vraiment jouer le jeu de la transparence, il devrait d’abord donner l’exemple en livrant les détails de ses dépenses à l’extérieur pour commencer. Jusqu’ici, la population et encore moins les journalistes, n’ont jamais pu voir
ni entendre le moindre compte – rendu sur ces genres de dépenses des ressources publiques. L’exemple qui vient d’en haut demeure la culture des mallettes et la politique des sièges (« Seza » en malgache). Les observateurs sont davantage sceptiques lorsque les objectifs de la stratégie tournent autour de termes abstraits comme le  renforcement de l’Etat de droit de manière à disposer d’Etat capable de répondre aux aspirations de justice des citoyens, la création des conditions d’émergence d’un développement économique, ou encore la promotion de l’émergence d’un leadership national fort exprimant la volonté politique.

Au final, ce sera peut – être juste une question d’appel au financement lorsqu’on fait savoir que Hery Rajaonarimampianina a « aussi invité tous
les partenaires et amis de Madagascar à adhérer à cette initiative de l’Etat de renforcer la lutte contre la corruption ». Ceci explique cela !

Sandra R.

Mise à jour le Mardi, 22 Septembre 2015 06:55
 
Jeune chambre internationale - Poursuite de la promotion de l’entrepreneuriat
Écrit par Donas H.R   
Mardi, 09 Février 2016 06:19


Les cinq Organisations locales membres (Olm) de la Jeune chambre internationale (Jci) Madagascar, à savoir Antananarivo, Iarivo, Ilon’Iarivo, Mayendéleyo et Vohitr’Iarivo veulent sensibiliser les jeunes pour une meilleure prise de responsabilité, des actes citoyens durables et ayant plus d’impact.

Dans l’esprit de pérennisation de ses actions, la Jci Madagascar sensibilise l’ensemble des parties prenantes à la soutenir dans les différents projets ayant trait au domaine des affaires, tels que l’Entrepreneur de l’année, Master Business Academy (télé-réalité sur l’entreprenariat des jeunes), le Carrefour des entrepreneurs (8e édition) sur le thème de l'entrepreneuriat social, Business Bus et Jci Malagasy Academy (éveil de la jeunesse à l'entrepreneuriat et à la citoyenneté active).

A cause du taux élevé d’abandon scolaire à Madagascar, la Jci se veut également être au cœur de l’éducation avec ses projets communautaires, à savoir la construction et la réhabilitation d’écoles (Jci Zazasoa Garabola), l’éducation citoyenne des enfants en collaboration avec la Jci Maurice, l’adduction d’eau potable avec la Jci Canada, un projet baptisé « Madio » pour l'assainissement de la Capitale. Samedi dernier, afin de bien entamer cette année, les Olm d’Antananarivo ont effectué un reboisement à Ampangabe à travers le projet « Jci Think Green ». C’était une occasion de participer à la préservation de l’environnement. Les jeunes adhérents de la Jci Antananarivo se donnent le défi de mettre en terre 1 000 plants avec les jeunes de la localité.

La Jeune chambre internationale offre des opportunités aux jeunes à agir et prendre des responsabilités à travers des projets et formations. Cette fédération de jeunes âgés de 18 à 40 ans est présente dans 117 pays dont Madagascar.


Donas H.R.


Mise à jour le Mardi, 09 Février 2016 06:42
 
Football - Nécrologie Bob Kely s’en est allé
Écrit par Rata   
Lundi, 08 Février 2016 09:59


Coup de tonnerre dans le milieu du ballon rond malagasy en apprenant le décès de Bob Kely hier. Joueur d’Elgeco Plus, Yvon Rakotomalala, plus connu sous le sobriquet de Bob Kely, aurait mis fin à ses jours samedi dernier dans son domicile à Ivandry. Les raisons du suicide, si c’était le cas, restent pour le moment floues bien que des thèses soient avancées. Mais suicide ou non, le milieu du football malagasy et surtout celui de la Capitale, est consterné par la mort de ce brillant joueur qui a successivement porté le maillot du Fortior de la côte Est (Toamasina), Japan actuel’s (Analamanga), As Adema (Analamanga) et tout dernièrement celui d’Elgeco Plus (Analamanga). « C’est un choc pour nous. Jeudi, il était encore à l’entraînement en préparation du match d’aujourd’hui (ndlr : hier). On ne sait rien de ce qui s’est passé entre sa dernière apparition avec le groupe et samedi, jour de son décès », explique un de ses coéquipiers à Elgeco Plus. Coïncidence, au lendemain de la mort de Bob Kely, ses deux dernières formations se sont rencontrées hier dans le cadre du championnat d’Analamanga. A cette occasion, Elgeco Plus a marqué le deuil en faisant arborer un brassard noir à tous ses joueurs.Talentueux, Bob kely a été déjà appelé dans la sélection nationale U-20 en 2007. Occupant le poste de milieu de terrain et parfois attaquant, Bob Kely est dans la catégorie des joueurs considérés comme avares de paroles et fait parler de lui sur terrain. Parti dans un monde meilleur à l’âge de 30 ans, il a laissé une veuve et un orphelin.


Rata


Mise à jour le Lundi, 08 Février 2016 11:28
 
Andranomena - Lehilahy ahiana ho jiolahy voatifitra teo amin ’ ny tendany
Écrit par Harilaza R.   
Mardi, 09 Février 2016 06:20


Tovolahy iray no ahiana ho jiolahy avy nanao asa ratsy. Nitifitra ny mpitandro filaminana ka voa tamin ’ izany izy. Tsy nahitana na inona na inona kosa teny aminy.


Nirefotra ny basy tetsy Andranomena ny alahady hifoha alatsinainy tamin’ ny 12 ora sy sasany alina tany ho any. Tovolahy iray 22 taona ahiana mafy ho jiolahy avy nanao asa ratsy no voatifitry ny mpitandro filaminana. Niditra teo amin’ ny faritry ny tendany ny bala ary nivoaka any amin’ ny lamosiny. Miady aman’ aina izy noho ny halehiben’ ny ratra nahazo azy. Manaraka fitsaboana amina hopitaly iray lehibe eto an  -  dRenivohitra ny tenany. Tamin’ ny fotoana nahasamborana azy dia tsy nahitana na inona na inona teny aminy.


Ratsy vintana
Voalazan’ ny loharanom  -  baovao fa « nisy nanafika ny toerana fanaovan cyber café sy salle de jeux iray teny an  -  toerana ». Nahazo vaovao ny mpitandro filaminana ary nametraka ny fepetra rehetra nentina nikarohana izay nahavanon  -  doza. Nifanitsy tamin’ izay no nahitana ilay tovolahy nandeha teny  amoron -  dalana. Somary nampamahina kosa ny fihetsiny ka teo no nahatonga ny basy nipoaka. Tetsy ankilany, nilaza ity tovolahy ity fa « tsy avy nanao asa ratsy mihitsy izy fa teny an -  dalana hamonjy fodiana no voatifitra ».

Nandeha namonjy fiandrasam -  paty ny tenany sy ny rahalahiny, araka ny fanazavana. Efa lasa nandeha nody mialoha ny zandriny fa izy kosa somary mbola taratara. Tamin’ ny fotoana nialany tao amin’ ilay fahoriana mihitsy anefa no niseho ny fandrobana. Ny fanadihadana ataon’ ny tomponandraikitra ihany anefa no mamaritra na tena jiolahy marina ny tenany na sendra ny patsa iray tsy omby vava fotsiny.


Harilaza R.


Mise à jour le Mardi, 09 Février 2016 06:45
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 719

Météo

 

Cours de change

Euro:

3 620,83

Ar
Dollar Americain: 3 241,23 Ar
Livre Sterling: 4 911,27 Ar
Japan Yen : 26,97 Ar

Information sur les vols