Nos archives web

A bout portant

A bout du 25 novembre 2017

Publié le vendredi, 24 novembre 2017

A bout du 28 octobre 2017

Publié le vendredi, 27 octobre 2017

A bout du 20 octobre 2017

Publié le jeudi, 19 octobre 2017

A bout du 10 octobre 2017

Publié le lundi, 09 octobre 2017

A bout du 07 octobre 2017

Publié le vendredi, 06 octobre 2017

A bout du 02 octobre 2017

Publié le dimanche, 01 octobre 2017

A bout du 19 septembre 2017

Publié le lundi, 18 septembre 2017

A bout du 12 septembre 2017

Publié le lundi, 11 septembre 2017

A bout du 9 septembre 2017

Publié le vendredi, 08 septembre 2017

A bout du 1er septembre 2017

Publié le jeudi, 31 août 2017

Page 1 sur 16

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Recherche par date

« April 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff