Suspension des activités pédagogiques, des examens et des soutenances de fin d’études. Tel est le principal impact de la grève des enseignants-chercheurs regroupés au sein du Seces, section Toliara, effective depuis hier. Ce syndicat a pris ladite décision à l’issue d’une réunion qui s’est tenue hier, avec la participation d’une soixantaine d’enseignants.

Publié dans Société

Nisavorovoro ireo mponina teny Marobiby Ankadindravola, Kaominina Ivato Distrikan’ Ambohidratrimo tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo iny. Fatina tovolahy iray tombanana ho 25 taona no hita teny akaikin’ny tanimboly iray teny amin’ny manodidina.  Nahitana tavoahangy plastika nisy ambin-dranom-boankazo sy tavoahangy nisy poizina teo akaikiny.

Publié dans Malagasy
lundi, 13 novembre 2017

Logique et normal ?

LLes ténors du Hvm sentirent la nécessité absolue de rendre public la raison politique qui les avait poussés à écarter le président, ou plutôt l'ex-président du Sénat Honoré Rakotomanana. Il leur a fallu, à la date du 8 novembre 2017, d'un encart sur une page entière de publication dans certains quotidiens proches du pouvoir ou d'autres qui ne sont pas trop « méchants » vis-à-vis d'Iavoloha.

Publié dans Editorial

« Nous n’allons pas créer des industries d’exploitation et de production d’électricité à Madagascar. Nous opterons plutôt pour le développement local, en privilégiant les partenaires locaux ». Cyril Carabot, secrétaire général du Syndicat français des énergies renouvelables, l’a précisé lors de l’ouverture du séminaire sur ce thème, jeudi dernier à Ankorondrano.

Publié dans Economie

Le week-end dernier, le groupe Rossy a prévu de donner deux rendez-vous à Soanierana Ivongo dont un cabaret le vendredi dans la salle des fêtes et un grand concert le dimanche au Stadium Saha Volamena. Malheureusement, aucun de ces deux spectacles n’a eu lieu suite à divers problèmes se résumant tout simplement à un abus de pouvoir.

Publié dans Culture

Les agressions contre les membres de la communauté indopakistanaise de la capitale sont loin de se terminer. Pas plus tard qu'hier matin, c'était au tour de Moustapha Ameralli, un ressortissant français d'être visé du côté d'Analamahitsy. Ce père de famille était au volant de sa voiture, une Audi A6 qui fut bloquée dans un embouteillage se produisant sur une chaussée étroite, lorsque deux inconnus, masqués de cagoules, à bord d'une moto-cross rouge, l'ont abordé. Une fois que la moto se trouvait à la hauteur de la voiture, le passager a sorti une arme de poing pour faire feu, et ce, au moins à deux reprises, en visant particulièrement l'automobiliste.

Publié dans Politique

Le groupement des partis politiques et des organisations de la société civile qui revendiquent un code électoral consensuel ne lâche rien. Hier au cours d’une conférence de presse, ces derniers ont de nouveau demandé au gouvernement de publier l’avant- projet du cadre juridique des élections, bien malgré le niet adressé par l’Exécutif à une précédente demande. 

Publié dans Politique
lundi, 13 novembre 2017

La une du 14 novembre 2017

Publié dans La Une

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Recherche par date

« November 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff