10 ans plutôt, Housséni, un Indien résidant à Toamasina a trouvé la mort dans des circonstances encore floues. Hier, Hassina, la veuve de la victime a dû comparaître devant la Justice de l'Hexagone, et ce, à la demande des proches de nationalité française du défunt. La première est incriminée pour complicité d'homicide volontaire avec préméditation. Elle est soupçonnée d'avoir recruté et rémunéré deux hommes « non identifiés » pour assassiner son époux. Elle risque la réclusion criminelle à perpétuité, du moins selon l'information divulguée par un quotidien français. Entendue par les policiers, Hassina livre sa version des faits.

Publié dans Société

Le meurtre d’un adjudant de la Brigade de recherche au sein de la Gendarmerie, joint à une tentative de kidnapping d’un Indo-pakistanais, ont défrayé la chronique en octobre 2010. Depuis, les auteurs de ces forfaits sont recherchés. Le week-end dernier, l’un des premiers, le surnommé Takely fut abattu par la Gendarmerie au cours d’un échange de tirs du côté d’Ambohimiarina Itaosy.

Publié dans Société

Ny zoma 3 novambra no niakatra fampanoavana ilay raharaha fandrobana trano heva fanaovana fitiliana pesta ao amin’i Sarimasina, lalam-pirenena faharoa. Sakoroka izay nitranga ny alin’ny sabotsy 28 oktobra tokony ho tamin’ny 7 ora hariva. Raha tsiahivina, vokatry ny hatezerana tamin’ny fisamborana an’ilay mpamily havan’izy ireo tamin’ny tsy fanekena fanaovana fitiliana pesta, dia nirohotra nankeo amin’ny trano heva Sarimasina ireo mponina avy tao Tananambo sy ny manodidina ka nanimba ilay trano heva sy ny kojakoja rehetra tao anatiny. Narahina fandrahonana an’ireo mpiasan’ny fahasalamana mpanao fitiliana tao an-toerana izany.

Publié dans Malagasy
lundi, 06 novembre 2017

Code de la discorde

En voilà un autre qui fâche. Décidément, ce régime ne se lasse pas de chercher la petite bête. Il excelle à enquiquiner les autres. Le Code électoral, car il s’agit exactement de ce cadre légal appelé à gérer les élections à venir dont l’élaboration crée des vagues et risque d’envenimer l’atmosphère politique du Pays. Déjà que l’on vit une ambiance électrique que nous y voilà en face une démarche qui gêne.

Publié dans Editorial

Un bilan positif. La première édition du « Forum de la diaspora malagasy », qui s’est déroulée du 26 au 28 octobre derniers, au Village Voara Andohatapenaka, a satisfait autant les organisateurs que les participants. Effectivement, après le bilan qu’ils ont réalisé, les organisateurs ont constaté une bouffée d’enthousiasme que ce soit au niveau des expatriés ou encore de la population locale, vu que 170 membres de la diaspora malagasy issus des quatre coins du monde comme le Canada, la Chine, la Belgique, les Etats-Unis ou encore la Suisse et 141 représentants des acteurs locaux sont venus participer à cet évènement. Toutes les activités organisées ont fait office de pont entre la diaspora et sa patrie. 

Publié dans Economie

Fil infos

  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs
  • Ecole nationale de la magistrature - La Cnidh exige une annulation des examens
  • Andry Rajoelina Pas d’excuses pour Rajaonarimampianina
  • Sefafi - Les caméléons politiques au pilori !
  • Epidémie de peste - Le pire est à venir
  • Team Building gouvernemental - Mahafaly Olivier Solonandrasana tacle Rolly Mercia

Recherche par date

« November 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Editorial

  • Futiles doublons
    Madagascar, un archi-pauvre pays, se permet le luxe d’avoir deux ou trois instances administratives pour s’occuper d’un même secteur d’activité. Parmi les cinq pays les plus pauvres de la planète, la Grande île malmène les maigres possibilités financières entre ses mains. La notion d’austérité échappe totalement à nos pauvres dirigeants. Le peu que l’on dispose doit être géré scrupuleusement et consciencieusement. Trois grands domaines sont principalement touchés par l’ineptie du gaspillage de l’argent public : l’environnement, le tourisme et le transport. Des secteurs d’activités qui nécessitent, chacun pour leur part, une meilleure gestion. Les deux premiers, grands pourvoyeurs de devises, ont besoin d’un ensemble de stratégies bien ficelé. Tandis que le troisième, le transport, exige un traitement particulier. L’environnement, un patrimoine particulièrement riche et endémique qui ne demande qu’être traité de façon méthodique et rationnel, se trouve tiraillé par le ministère de l’Environnement et de la Forêt (Mef), d’une part, et…

A bout portant

AutoDiff