Les réformes adoptées dans le calendrier scolaire font partie de l’actualité de la semaine. Pour l’enseignement privé, les contrôles effectués auprès des établissements s’enchaînent. Le ministre de l’Education nationale (Men) en la personne de Paul Andrianiaina Rabary nous a livré plus de détails à travers cette interview. 

Publié dans Dossier

Les jeunes en difficulté. Telle est la réalité sur le marché du travail à Madagascar. Celui-ci exige dans la plupart des cas des postulants expérimentés, outre les diplômes requis. Pourtant, environ 70% des jeunes arrivent à peine à lire, écrire et compter puisqu’ils ont abandonné les études au niveau primaire.

Publié dans Société

Coup d’envoi sur la littérature de jeunesse ! Durant les trois jours de la foire du livre, le cœur de la Capitale vibre au rythme des livres. Traditionnellement, chaque année, l’Association des éditeurs de Madagascar (Aedim) va à la rencontre des amateurs du livre à l’Esplanade Antaninarenina. « Le livre, source du savoir et un bel outil éducatif », tel est le thème de cette treizième édition de la foire du livre.

Publié dans Culture
lundi, 24 avril 2017

La Une du 25 avril 2017

Publié dans La Une

Un jour à peine après l’horrible assassinat du père Djiva Lucien (43 ans) et ayant causé des graves blessures à Jérémie (27 ans), un frère novice de la mission des pères capucins d’Ambendrana à Antsohihy, la Gendarmerie a interpellé 13 suspects. « Les enquêteurs détiennent des preuves tangibles de leur participation dans ces agressions sauvages », apprend-on du côté des services de renseignement et de sécurité du Toby Ratsimandrava de la Gendarmerie nationale. 

Publié dans Société

Suite à la suspension des activités de la société Gondwana Gems Sarl à Ilakaka, d’autres sons de cloche se font entendre. Des autorités locales sont montées au créneau pour livrer leurs versions des faits. Le maire d’Andohan’Ilakaka a tenu à démentir formellement les propos du conseiller auprès de la Primature, Paolo Raolinarivo, qui font état de démolition de terrains et de maisons.

Publié dans Politique

Depuis la crise de 2009, la consommation d’alcool n’a pas cessé d’augmenter. En effet, les détaillants dans les épi-bars ont constaté que la vente de ce produit augmente. Depuis 2013, ils vendent plus de 15 bouteilles par jour contre 8 avant 2009. Il y en a ceux qui consomment quotidiennement, ceux qui n’en boivent que durant la fin de semaine et ceux qui n’en prennent qu’à de rares occasions. Et actuellement, les chiffres ne cessent de s’accroître vu les personnes admises à l’urgence pour coma éthylique qui sont aux environs de 10 par jour. 

Publié dans Société
lundi, 24 avril 2017

La grande inconnue !

Les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle française sont, d’ores et déjà, connus. Emmanuel Macron, candidat du mouvement « En marche », et Marine le Pen, du Front national, s’affronteront au deuxième tour. Les Fillon, Mélanchon, Hamon ou autres passèrent à la trappe.

La métamorphose de la configuration du paysage politique français se confirme. Le traditionnel bipolarisme, droite-gauche, s’efface du moins pour le moment. En tout cas, la situation est grave ! Les états-majors des ex-grandes formations politiques, le Ps et les Lr, sont confrontés au risque de la désagrégation. Le microcosme politique se décompose ou se recompose, c’est selon. Mais, la France toute entière se dirige vers une destination inconnue.

Emmanuel Macron, propulsé en tête du suffrage, a de fortes chances de remporter le match. Il bénéficiera, certainement, des reports positifs de voix des « recalés » de grosses pointures, et ce, pour barrer la route aux « Frontistes ». Le « front commun » sera acquis à son profit. Cependant, le futur locataire de l’Elysée mettrait en relief, quand même, certaines inquiétudes.

Macron qui est sorti de nulle part demeure un grand inconnu des grandes relations internationales et même dans son propre pays. Les Français doutent sur ses véritables compétences à maîtriser les dossiers chauds et troublants de l’heure auxquels la France se voit confronter et ses réelles intentions concernant les relations avec les pays ayant des liens historiques essentiellement  d’Afrique. 

Les observateurs internationaux hésitent à statuer sur son aptitude à freiner la montée du populisme comme c’est le cas dans la plupart des pays européens dont la France. Le nouveau Chef de l’Etat serait-il à même, aussi, de gérer l’épineux dossier relatif à la vague de terrorisme ainsi que le flux des migrants en direction du vieux Continent. L’Hexagone étant la cible préférée des fauteurs d’attentats terroristes. 

Cependant, l’inconnue atteint sa phase maximale au moment où le nouveau Président français ferait connaître sa politique vis-à-vis des pays anciennement colonisés. Certains dossiers attendent des éclairages de sa part. Pour Madagascar, on sera impatient de savoir comment va-t-il s’y prendre concernant le cas des îles Eparses. Un litige vieux de quelques décennies que l’Elysée devrait régler et trancher selon la voix de la raison. L’Organisation des Nations unies (Onu), par la voie de son assemblée générale, en deux résolutions, avait déjà ordonné à la France de « rendre » ces petites îles à qui de droit. La France n’en a cure. Les 22 millions de Malagasy attendraient de pied ferme la décision du futur Président de la République française, quant au sort de ces îles Eparses. De toutes les manières, elles n’ont qu’une seule option : revenir au bercail.

L’autre aspect de la grande inconnue quand le nouveau Chef de l’Etat prendrait ses fonctions réside dans l’avenir de la France-Afrique. Cette politique opaque mais agissante de l’Elysée depuis Charles de Gaulle, pas toujours catholique, en direction des pays francophones. Il y a trop de décalage entre ce qu’on clame, tout haut, et ce qu’on traficote tout bas.

Autant d’angles non élucidés que le nouveau locataire de l’Elysée aurait intérêt à éclaircir. A l’allure où vont les choses, le risque de cohabitation ne serait pas à écarter. Ce qui compliquerait davantage la situation et rendrait encore plus épaisse la grande inconnue. 

Ndrianaivo

Publié dans Editorial

Le groupe français Coface (Compagnie française du commerce extérieur) estime que la croissance à Madagascar est contrainte par un environnement international peu porteur et des incertitudes politiques. Les performances de Madagascar en matière de gouvernance demeurent faibles, selon les indicateurs de la Banque Mondiale, en particulier en matière de lutte contre la corruption et d’efficacité du Gouvernement.

Publié dans Economie
Page 1 sur 2

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Recherche par date

« April 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff