Jusqu’à 2 400 ariary le kilo à Antananarivo. Le prix du riz ne cesse d’augmenter ces derniers jours, tant chez les grossistes que chez les détaillants. En fait, le  « vary gasy » s’acquiert actuellement à 2 100 ariary le kilo, contre 1 900 ariary à la fin mars, tandis que le riz « makalioka » se vend à 2 200 ariary contre  2 000 ariary il y a 2 semaines. Même le riz importé a aussi connu une hausse de 200 ariary par kilo, soit un prix affiché jusqu’à 2 400 ariary pour le riz de luxe. « Nous n’avons jamais vendu le "makalioka" au-delà de 2 000 ariary le kilo et ce depuis des années. Mais maintenant, nous en sommes contraints puisque les grossistes ne cessent de réviser à la hausse leurs prix », s’exprime Etienne, parmi les détaillants implantés à Ampasika. Pour leur part, les consommateurs ne peuvent que subir cette hausse, impuissants.  « Nous sommes contraints de réduire la quantité du riz consommée dans la journée. Au lieu d’un kilo par jour pour  4 personnes, nous avons dû soustraire un « kapoaka ». Du coup, nous consommons davantage de manioc et de maïs, notamment au petit déjeuner », témoigne  Henriette, mère de famille résidant à Antanimena.
Non maîtrisée
 D’après les grossistes, la hausse du prix du riz semble non maîtrisée et va s’enchaîner dans les prochaines semaines si l’Etat ne prendra pas de mesures sérieuses. « Les cas de spéculation s’aggravent de jour en jour, surtout suite au passage du cyclone « Enawo ». A cela s’ajoute la hausse de prix des carburants à la pompe. Pourtant, les contrôles semblent insuffisants voire inexistants », nous confie un grossiste d’Anosibe. Effectivement, les autorités compétentes font la sourde oreille et refusent de voir la souffrance des habitants quant à l’inflation actuelle. Celle-ci ne concerne pas non seulement le riz mais touche également la plupart des produits de première nécessité, dont l’huile et même les légumes. Dans certaines régions, le  « kapoaka » du riz atteint 1 000 ariary, soit 3 500 ariary le kilo. C’est le cas dans la Sava, où bon nombre de localités ne se sont pas encore rétablies suite aux ravages laissés par Enawo. Outre le redressement à faire, les populations locales subissent aussi la hausse de prix des produits de consommation.
 Patricia Ramavonirina

Publié dans Société

Une jeune fille de 14 ans a été assassinée de façon atroce après avoir subi un viol, le soir du 4 avril à Antanimanga dans la Commune urbaine de Bealanana. Depuis, les gendarmes ont interpellé quatre suspects, transférés à Antsohihy.

Publié dans Société
jeudi, 06 avril 2017

La Une du 07 avril 2017

Publié dans La Une

Réponse du berger à la bergère. Moins de 24 heures après la très inattendue déclaration du ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, dans la nuit de mercredi, la réplique du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) ne s’est pas fait attendre.

Publié dans Politique

Au cours d’une conférence de presse exceptionnelle dans ses bureaux à Faravohitra dans la nuit de mercredi, le ministre de la Justice avait défendu l’opératrice économique. Une prise de position dénoncée aussi bien par les magistrats que par les simples citoyens.

Au lendemain de cette déclaration, le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm) est monté au créneau. Hier, au cours d’un point de presse du côté du Palais de la Cour Suprême d’Anosy peu avant 13h, les magistrats ont condamné « les ingérences » dans les enquêtes du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco). Dans une déclaration lue devant la presse par son vice-président national, Clément John, le syndicat de la magistrature a tenu à rappeler que l’indépendance de l’organe d’Ambohibao était consacrée par la loi 2004-030 et la loi 2016-022.

Publié dans Politique
jeudi, 06 avril 2017

Intelligent, dites-vous !

Le service de l’intelligence serait-il plus en vogue en ces temps-ci ? Le terme « intelligent » s’invite dans des secteurs différents pour caractériser certaines options jugées adéquates, ne nécessitant pas forcément l’intervention de l’homme ou de son intelligence. Les dirigeants politiques ainsi que les citoyens lambda soucieux d’une réussite dans leur domaine respectif cherchent des moyens usant la technologie de pointe, l’intelligence de la machine, de l’outil, de l’arme et, pourquoi pas pour aller plus loin, d’un… régime. Le pouvoir en place, pour résoudre de façon efficace le problème des transports urbains dans la Capitale, est tenté de faire appel au service des « bus intelligents ». Un autobus doté de multiples options pouvant, à partir des commandes centralisées sur le tableau de bord du conducteur, servir les usagers. De l’ouverture-fermeture des portières à la vente et au compostage des billets. Le bus, tout seul, peut « fonctionner », et cela, avec précision et… honnêteté.

Publié dans Editorial

Réponse du berger à la bergère. Moins de 24 heures après la très inattendue déclaration du ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, dans la nuit de mercredi, la réplique du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) ne s’est pas fait attendre.

Publié dans Politique

Depuis 50 ans, la crevette malagasy ne représente qu’une faible part du marché mondial. Pourtant, elle est reconnue comme une référence, étant considérée comme l’une des meilleures crevettes au monde. Le Groupement des aquaculteurs et pêcheurs de crevettes de Madagascar (Gapcm) existe depuis 22 ans. Il lance actuellement la marque collective « Crevettes de Madagascar ». La crevette malagasy a acquis au long des années divers labels de prestige. Le label « Crevette de Madagascar » garantit l’origine du produit et le respect des normes. Il atteste également la qualité du produit et facilite la confiance des opérateurs.

Publié dans Economie

Un protocole d’accord dénommé « Preferred bidder » (« Meilleur soumissionnaire ») entre les compagnies aériennes Air Madagascar et Air Austral a été signé le 4 avril dernier. Les deux compagnies sont dans la phase finale de négociation qui devra aboutir à un contrat de partenariat stratégique vers la fin du mois de mai prochain. Depuis 2016, Air Madagascar a cherché un partenaire stratégique. Une trentaine de sociétés se sont intéressées à cette offre et près de sept compagnies ont été préqualifiées.

Publié dans Economie

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Recherche par date

« April 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff