150 kg d’Agathe, une variété de pierre semi-précieuse ainsi que d’autres colis suspects. Ces colis sont constitués de 6 jerricans de 20 kg de chaque et remplis de crevettes, de camarons et de plusieurs types de poissons… C’est ce que des éléments de la Brigade routière de gendarmerie de Maevatanàna ont saisi lors d’une fouille sur un taxi-brousse Mercedes-Benz Sprinter venant de Marovoay. Cette belle prise de la Gendarmerie a été réalisée la nuit du lundi à un check-point de la Commune d’Antanimbary, sur la Rn4. Lors des vérifications, le conducteur n’avait aucune autorisation, ni autre document pouvant justifier l’acheminement de la « marchandise » vers la Capitale.

Publié dans Société

La circulation est toute fluide sur la voie reliant Analakely et Antanimena, durant la journée d’hier. Cette situation est causée par la tenue d’une opération de nettoyage, effectuée par les marchands ambulants du côté de Behoririka et Soarano. Cependant, les travaux de réfection d’un tronçon de route au Cenam 67ha engendrent des embouteillages monstres depuis la semaine dernière. Il fallait une heure pour un trajet de 500 mètres reliant les 67ha avec Andavamamba.

Publié dans Société

 

Les inquiétudes tendent à gagner du terrain au plan international et national. A Addis-Abeba, Ethiopie, en marge du 30e sommet de l’Union africaine (Ua), le haut représentant du président de la commission de l’Ua pour le silence des armes d’ici 2020, Ramtane Lamamra, a rencontré le Président Hery Rajaonarimampianina. Les deux personnalités ont procédé à un balayage de l’horizon politique dans la perspective de la tenue des élections présidentielles malagasy. Au début du mois, le ministre algérien des Affaires étrangères est venu à Antananarivo pour le même motif. Ses insistances semblent traduire le souci africain quant à l’organisation sereine des élections sur l’île.

Publié dans Politique

 « Qui veut aller loin ménage sa monture ». Une maxime que semble s’approprier Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina pour déblayer le terrain dans la perspective de l’élection présidentielle 2018. Une précampagne électorale qui ne dit pas son nom, au vu et au su de tous sans que personne n’y retrouve à redire… Bon nombre d’observateurs estiment que le lancement de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina a accéléré le rythme. Après l’annonce de cette démarche de l’ex- numéro Un de la révolution orange de 2009, les tenants du régime ont décidé de riposter en lançant le programme « Fisandratana 2030 » et en annonçant des descentes sur le terrain. Depuis le début de l’année, le Président de la République a effectué des descentes. Dernièrement, il a été en visite de terrain à Toamasina au chevet des victimes du cyclone Ava.

Publié dans Politique

 

Courir après plusieurs lièvres à la fois ! C’est l’impression que donne le Président Hery Rajaonarimampianina après la récente présentation du fameux « Fisandratana Mirindra », vision 2030 à Iavoloha la semaine dernière. Une 2ème vision présidentielle qui efface toutes traces du Programme national de développement (Pnd) laissant un énorme goût d’inachevé.

Publié dans Politique
mardi, 30 janvier 2018

Initiative forte

Comme il fallait s’y attendre, la présentation officielle de l’ « Initiative pour l’émergence de Madagascar »(Iem) avait bel et bien eu lieu au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts (Paris) le vendredi 26 janvier, vers la fin de l’après-midi. Andry Nirina Rajoelina, l’ancien homme fort de la Transition, après quatre longues années de mutisme absolu, brisa le silence. Il est dit, d’ailleurs, quelque part qu’il y a « un temps pour se taire et un autre pour parler ». En effet, le temps d’annoncer quelque chose de sérieux pour le bien du pays est venu. D’un air convaincu et emballé, Rajoelina fait part de son constat le plus critique ainsi « Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et observer d’un œil passif face à la situation qui prévaut au pays… ».

Publié dans Editorial
mardi, 30 janvier 2018

La Une du 31 janvier 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Recherche par date

« January 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff