L’actualité  du moment est marquée par les conséquences du cyclone Ava qui a dévasté la partie Est de la Grande île. La gestion en amont du passage du cyclone par les tenants du pouvoir est fortement critiquée. La dégradation des infrastructures routières suffit à démontrer l’inertie et l’impréparation des tenants du régime face aux catastrophes naturelles qui touchent l’île.  Les infrastructures routières et les digues ont subi de plein fouet les ravages de la catastrophe naturelle Ava. 

Publié dans Politique

Fermé pendant un temps indéterminé. Le transport au niveau de la route nationale 7 qui relie Antananarivo, Fianarantsoa et Toliara a été suspendu depuis dimanche dernier. Et cela ne va reprendre que lorsque la situation sera rétablie et que les travaux de réhabilitation s’achèvent. Cette décision a été prise, en tenant compte des coupures de route, au niveau de plusieurs localités situées sur cet axe. « Pour pouvoir garantir la sécurité des passagers et de nos conducteurs, on a été contraint de suspendre le transport sur cet axe conduisant vers la partie Sud de l’île », explique Rakotondrafara Freddy Nary, président du Comité de gestion de la gare routière « Fasan’ny Karàna ».

Publié dans Société

Sauf changement, la date de dépôt des dossiers de candidature est prévue du 17 janvier au 7 février en vue de l’élection de la Fédération Malagasy de Football d’après le calendrier établi par la Commission électorale Nationale (CEN).  Après  celle des sections et ligues régionales de football,  tous les yeux seront rivés vers l’élection de la FMF.  Autrement dit, tous les prétendants auront 21 jours à leur disposition pour compléter toutes les conditions requises.  La liste des candidats  retenus sera dévoilée 14 jours après la date butoir ou le 21 février. 

Publié dans Sport

Décidément, la liste des victimes du passage du cyclone Ava, s’allonge ! Le drame survenu vers  21h dans le quartier d’Ivory à Fianarantsoa, dépasse en horreur tous les précédents : 9 membres d’une famille qui ont assisté à une veillée funèbre y ont été ensevelis d’un coup. Les victimes ont entre 11 mois  et 43 ans. Le terrain sur lequel a été bâtie leur maison était le théâtre d’un éboulement  emportant et ensevelissant la maison et ses occupants ! Seule une femme a pu s’échapper de ce piège mortel. Elle a eu le temps de s’éloigner rapidement de l’endroit au moment où la catastrophe allait se produire.

Publié dans Société

Loza mahatsiravina no niseho tao an-tampon-tanànan’i Fianarantsoa ny alahady hariva teo, tokony ho tamin’ny sivy ora alina. Fianakaviana miisa 8 no indray niara-namoy ny ainy. Araka ny loharanom-baovao voaray avy any an-toerana dia be loatra ny rotsak’orana nifanesisesy tao  an-tanàna noho ny fandalovan’ilay rivodoza Ava, hany ka nitarika hatramin’ny fihotsahan’ny tany izany. Vokatr’izay dia ireo mpianakavy  niandry faty tao amin’ny fokontanin’Ivory no niharan-doza tamin’io fotoana io.

Publié dans Malagasy
lundi, 08 janvier 2018

Que dalle !

La tempête tropicale, dénommée Ava, quitte le territoire. Les séquelles qu'elle a laissées aggravent encore plus les conditions déjà précaires de la population. La misère s'empire. A Iavoloha, lors des échanges de discours, les intervenants clamaient, en substance, que le pays se redresse. Le taux de croissance double en un an : de 2 % en 2016, il atteint 4 % en 2017. La pauvreté diminue : de 92 %, en 2014, elle descend à 70 %. Bref, le Chef de l'Etat, dans une fierté euphorique pleine d'orgueil, s'empressait de s'exclamer que la « tête » du pays se relève (« miarin-doha ny firenena »). En réalité, ce ne fut qu'un échange de civilité par des gens « bien élevés » ou plutôt « bien lotis » du palais.

Publié dans Editorial

Une grande nuisance. Le 30 décembre dernier, la Police des mines a procédé à la fermeture du site d’exploitation de la société chinoise Mac Lai Sime Gianna (M.L.S.G) située à Vohilava, dans le District de Mananjary. Cette exploitation a été dénoncée depuis 2016 par les associations communautaires comme le Craad-Oi ou le Centre de Recherche et d’Appui pour les Alternatives de Développement – Océan Indien ainsi que les membres de l’Observatoire Indépendant des Droits Economiques, Sociaux et Culturels à Madagascar (Oidescm).

Publié dans Economie

A Madagascar, artiste n’est pas souvent considéré comme un métier mais plutôt une passion même si certaines stars empochent le temps d’une soirée ou un grand concert le triple voire même quadruple du salaire d’un journaliste. Le problème, dans le contexte actuel, c’est que malgré leur expérience et leur savoir-faire, les artistes n’ont pas le statut et la reconnaissance qu’ils devraient avoir. Raison pour laquelle le matraquage prend de plus en plus de l’ampleur  dans le monde de l’industrie musicale et du spectacle car pour être reconnu du grand public, il faut diffuser au maximum ses chansons en sachant pertinemment que les organisateurs événementiels ne mettront à l’affiche que les formations « en vogue ».

Publié dans Culture

Quelques jours seulement après son arrivée en France, Houcine Arfa a fait des révélations fracassantes concernant des conseillers du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Emprisonné à la maison de force de Tsiafahy pour une peine de trois ans, ce Français ayant travaillé à la Présidence de la République en tant que conseiller ou formateur des membres de la garde présidentielle a pu quitter le territoire malagasy, grâce à « la complicité du personnel », le mois dernier.

Publié dans Politique
lundi, 08 janvier 2018

La une du 09 janvier 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Recherche par date

« January 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff