De A à Z. SOS Villages d’enfants Madagascar en collaboration avec Allianz Madagascar ont remporté cette année le « Allianz Social Innovation Fund 2018 » grâce à leur projet d’employabilité des jeunes. Ainsi, les deux parties s’engagent à promouvoir le travail décent pour les jeunes. Pour ce faire, il accompagnement l’insertion professionnelles des jeunes en leur octroyant une éducation de qualité ainsi qu’un accès à des emplois. Dans ce contexte, les employers de l’assureur s’engageront personnellement dans l’identification des besoins des bénéficiaires en matière d’éducation, de formation mais aussi de compétences générales dont les économies ont besoin. « Dans ce projet, les jeunes venant de SOS Villages d’enfants seront pris en charge de A à Z. Et nos employés dédieront deux à quatre heures de leur temps sur une fréquence de deux fois par mois pour cela », explique Philippe le Breton, administrateur et directeur général d’Allianz Madagascar.

Publié dans Economie

Ils sont deux, le père et son fils à être en état d’arrestation par la compagnie de gendarmerie, dans la commune rurale de Fiadanana à Ankazobe, le 26 octobre dernier. Ils étaient arrêtés pour les motifs tels que le premier se qualifie de général de la Présidence et le second journaliste. En réalité, tous les deux ont récidivé pour une affaire de blanchiment de bovidés soit 31 têtes. Les animaux ont été mis en fourrière, depuis.  Une affaire qui leur a valu d’être déjà  placés sous mandat de dépôt durant la période de l’opération de sécurisation baptisée « Mandio » de la gendarmerie, mais à laquelle ils ont finalement obtenu la liberté provisoire.

Publié dans Société

Il s’en est fallu de peu. C’est le cas de le dire au vu du dossier qui circule dans les salons ces derniers temps et relatif à
l’affaire dite « DAEWWOO » de 2008. Rappelons qu’il s’agissait d’un projet de « cession » au profit de ce géant sud-coréen de 1.330.085 hectares de terres arables situées sur les côtes Ouest et Est de Madagascar (voir carte) pour servir de plantations de maïs et de palmiers. Le projet était déjà à un stade relativement avancé et il a fallu qu’il soit mis à nu par la presse, tant nationale qu’internationale, pour que les deux parties, Etat malagasy et DAEWWOO logistics Corporation, fassent machine arrière. Le premier à travers un communiqué du 25 novembre 2008 démentant l’attribution « gratuite » des terrains à la société sud-coréenne et cette dernière soulignant qu’elle n’a pas encore pris possession des terrains en question. On aura remarqué que, dans l’un ou l’autre cas, la réalité du projet de cession n’a été nullement démentie.

Publié dans Politique
vendredi, 02 novembre 2018

La rage de gagner

Andry Nirina Rajoelina (ANR), le candidat n° 13, imperturbable, continue son chemin. Il fait comme si de rien n’était ! Rien qu’à voir le méga-meeting organisé ce jour à Antsonjombe. Des embûches et guet-apens, des blocages et des sabotages qui, parfois, dépassent l’entendement. Mais, la caravane passe ! C’est méconnaiître l’homme ! ANR ne reculera jamais devant n’importe quel obstacle ! Il n’a pas froid aux yeux. La rage de vaincre pour gagner à toute compétition l’anime au plus profond de son âme. Depuis son âge, ANR est l’homme des défis. Quand il s’engage à participer à quelque tournoi ou une épreuve que ce soit, il le prend toujours au sérieux et fonce. Il ne prend jamais à la légère une décision prise. Quand la banque BNI-CL lançait le concours pour le Prix de meilleur entrepreneur, une compétition réservée uniquement aux jeunes opérateurs, ANR y prenait part. Et, il avait remporté le trophée.

Publié dans Editorial

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

La Une

Recherche par date

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff