Le bras de fer continue. Les fidèles de l’Eglise Metm « Zoara Famonjena Antohomadinika », soutenus par les parents d’élèves de l’école « Fitahiana » ainsi que les habitants de ce quartier, ont enchaîné hier leur manifestation. Ils s’opposent à l’affectation du pasteur Alain de Néri Andrianantenaina, une décision prise par le bureau national du Metm au mois de janvier dernier. Alors que le pasteur et les fidèles ont sollicité une rencontre pour parler de cette affaire avec les membres dudit bureau, ces derniers ont pris une autre décision. Il s’agit de l’expulsion du pasteur non seulement dans son Eglise mais aussi au sein du Metm, ce qui a abasourdi les fidèles.

Publié dans Société

Coup de théâtre le week-end dernier. Trois détenus ont réussi à s’évader de la prison d’Antanimora dans des circonstances mal élucidées. Néanmoins, une information parvenue hier à la Brigade criminelle a évoqué une « escalade de mur » par ces évadés. Le seul renseignement ayant filtré de l’affaire, c’est que la triple-évasion se serait produite dans la nuit du 10 février.  Deux des évadés  purgent leur peine à la prison d’Antanimora tandis que le troisième est encore au stade de la détention préventive en attendant son procès. Il s’agit de Rafalimanana   Dominique condamné à perpétuité pour faux billet, Rakotoarisoa Henintsoa qui purge une peine de 15 ans pour meurtre et Raharijaona Solofoniaina, placé en mandat de dépôt pour une affaire de viol. 

Publié dans Société

Les employés de la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua), par le biais de leur syndicat (Smkar), ont des soucis pour leur salaire de février. Pour cause, la Préfecture de police de la Capitale n’a pas encore donné son avis sur le budget-programme 2018 qui lui a été soumis en janvier. Le mois passé, le Conseil municipal a validé ledit budget-programme d’un montant d’un peu plus de 10 milliards d’ariary avec un accent particulier sur le volet social et les infrastructures. Vendredi, le secrétaire général du Smkar, Mamy Rafanomezantsoa, est monté au créneau pour tirer sur la sonnette d’alarme. Il a fait part de ses inquiétudes quant au contrôle de légalité. A la fois officier général de la Gendarmerie et administrateur-civil, le préfet de police Angelo Christian Ravelonarivo semble jouer avec le temps au détriment des activités municipales. Selon l’observation du  leader syndical, le budget municipal était déjà prêt depuis décembre. Mais sa validation était reportée en janvier.

Publié dans Politique

« Un temps pour se taire, et un temps pour parler »,  « le silence ne vaut pas défaite » ! Andry Rajoelina, ancien président de la Transition s’est approprié ces expressions dans sa stratégie politique. Ce fut un Andry Rajoelina plus déterminé que jamais qui a franchi le tarmac de l’aéroport d’Ivato hier au terme d’un grand périple à l’étranger. Après un long moment de silence et d’absence, l’ex – homme fort du régime transitoire est bel et bien de retour sur la scène politique. Pour signer son  « come – back », le Président national du Mapar a déjà procédé au lancement de l’Initiative Emergence de Madagascar, dont il est le leader, le 26 janvier dernier à Paris. Durant cette présentation, il s’est particulièrement adressé aux bailleurs de fonds et experts internationaux. 

Publié dans Politique
dimanche, 11 février 2018

Panique viscérale

 Panique générale ! L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) publiait, à travers son site web, un document de 1 000 pages faisant part les rapports détaillés des marchés publics de l’exercice 2016. Une activité de routine. A en croire aux chiffres détaillés dans ce document, le montant total des investissements débloqués s’élève  à 1 111 871 552 094,16 ariary. Veuillez excuser si la transcription en chiffres fait état des erreurs, vu le nombre « impossible » de zéros à considérer. En lettres : Mille cent onze milliards huit cent soixante et onze millions cinq cent cinquante-deux mille quatre-vingt quatorze ariary seize ! Faramineux ou exorbitant, quel est le terme exact pour l’exprimer ? A chacun de choisir ! Inutile d’insister, ici, sur les virulents commentaires des simples citoyens à travers les réseaux sociaux. Point n’est besoin non plus d’entrer dans les détails.

Publié dans Editorial

Menée (1-0) à la 53eme minute par un but de Derrick Nsimbabi, qui jaillit seul devant le point de pénalité servi par Julius Poloto sur le flanc droit, la Cnaps Sport Madagascar a continué de jouer le jeu ce samedi lors du match aller au complexe sportif et culturel à Vontovorona.  Ce premier but a été une douche froide pour les caissiers après avoir dominé vainement la rencontre durant la première période.  Il a fallu attendre la fin du temps additionnel pour que Francis persiste et marque le but de la victoire (90+1). Servi par Ronald sur le flanc gauche, Francis enfonce la balle dans la cage de Lukwago, gardien du Fc Kcca sur un coup de tête dévié par la barre transversale dans le but. Score final (2-1), victoire de la Cnaps Sport Madagascar. La tâche sera encore plus compliquée pour le match retour. Car, ce but marqué à domicile mettra les protégés de Typet Andriambololona, coach de la Cnaps, en danger car un but à zéro suffirait pour le Fc Kcca pour se qualifier au deuxième tour le mardi  20 février à Kampala. 

Après une première mi-temps mi-figue mi- raisin, les deux équipes rentraient aux vestiaires avec un score nul et vierge (0-0). Le but d’égalisation malagasy a été offert par Feno, le défenseur central de la Cnaps suite à une belle pénalité de contre-pied  après une main du défenseur de la Fc Kcca.

 Francis a débordé sur le flanc gauche et éliminé deux Ougandais mais le gardien Lukwago a été sauvé par le poteau avant que la balle rebondit sur la main de Kavuma, le défenseur latéral gauche dans la surface de réparation.  Mais après ce but d’égalisation, Feno quitte le terrain sur le champ après une blessure sur le tendon cédant sa place à Lanto.   A dix minutes de la fin, les Ougandais commençaient à se défendre dans les derniers quarts-d’heure si la Cnaps Sport a tenté le tout pour le tout pour trouver le chemin du but.   Après avoir pris le score de parité (1-1), les Ougandais ont mis la pression pour prendre le dessus mais de son coté, la Cnaps Sport a renversé la vapeur en jouant plus rapide dans l’offensive avec une défense bien organisée formant une équipe en bloc avec le gardien Ando qui  a bien assuré son rôle en sauvant plusieurs attaques dangereuses.  Le coach ougandais n’a pas encore dévoilé sa carte de jeu pour la manche retour. Mais ce qui est sûr, le Fc Kcca va chercher la victoire à domicile. « Nous avons mené 1-0 mais la Cnaps continuait de jouer son jeu. Au retour, le match se retournera à notre avantage, en jouant à domicile et on va garder la même stratégie pour battre l’équipe  malgache », avance Mike Mutebi, coach ougandais. 

Malheureusement, le cri de la victoire  n’a pas duré pour le gardien des caissiers car en quittant le terrain, une mauvaise nouvelle est tombée d’une manière très douloureuse dont il a appris la mort de sa mère.  

 Elias Fanomezantsoa

Publié dans Sport
dimanche, 11 février 2018

La Une du 12 février 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Recherche par date

« February 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff