« Ahmad c’est un compatriote et la fierté de tout un peuple », s’exclamait Eusébia, la fille de notre Jaojoby national, à la clôture du dîner de gala de la Confédération Africaine de football (Caf) dont elle a eu l’honneur d’animer avec le Malien Salif Keita, légende de la musique africaine. A eux deux, ils ont transporté les prestigieux invités de la Caf dont le président de la Fifa, Gianni Infantino, et la Sg, Fatma Samoura, dans leur musique respective à cette soirée mémorable pour plus d’un malagasy.

Publié dans Sport

Une bande de « dahalo » a frappé dans la Commune de Kiranome, District de Fenoarivobe, jeudi matin.  Mais les villageois et les militaires du Détachement autonome spécialisé (Das)  leur ont opposé la résistance et les ont même traqués. La situation s’est donc transformée en une série d’escarmouches durant lesquelles un assaillant a perdu sa vie, un membre du « fokonolona » ainsi qu’un militaire furent blessé. Ce dernier fut évacué à Kiranomena.

Publié dans Société

Une menace pour le Vita Malagasy.  La société Maki Company – spécialisée  dans l’habillement, le textile et la sérigraphie, est actuellement victime d’une contrefaçon de grande envergure. Grande fut la surprise de l’équipe de cette société de renommée nationale et internationale en découvrant l’existence massive de produits Maki contrefaits au cours d’une  opération de contrôle dans plusieurs marchés de la Capitale ainsi que dans les régions. Des T – shirts et sweet – shirts portant la marque Maki inondent les marchés comme à Analakely, Tsaralalàna, Pochard, ou encore à Andravoahangy.

Publié dans Société
vendredi, 02 février 2018

Têtes de mule

La malédiction d’un damné de la terre semblerait-il nous peser sur la tête ! Frantz Fanon, dans son légendaire ouvrage « Les damnés de la terre » (1961), avait-il vu juste quand il dénonçait les conditions insupportables que les colonisés devaient endurer. Madagascar, 60 ans après le retour à l’indépendance, continue à subir les mésaventures des dirigeants mal famés. Les voix qui s’élèvent de tous les côtés pour sonner le tocsin, voire, l’alerte générale n’y peuvent en rien. Tout s’opère selon la loi du plus fort.

Publié dans Editorial

Madagascar est toujours en retard en termes de taux d’accès sur Internet. En effet, même si le pays profite de réseaux haut débit et très haut débit, l’Internet ne reste accessible qu’à une minorité de Malgaches. Pour cause, la majorité de la population ne peut pas s’offrir des matériels informatiques, lesquels sont indispensables à l’utilisation d’Internet.

Publié dans Economie

Un duo de choc...Amateurs de bonne musique ou non connaissent la réputation de ces deux grands artistes. Ayant respectivement manié plus de trente ans leur micro, Rija Ramanantoanina et Fanja Andriamanantena sont des légendes vivantes de la musique à Madagascar, même si certaines personnes ne prennent pas souvent conscience de leur chance de les voir sur scène. La preuve, s'ils évoluent aux Etats-Unis, il ne se passerait pas une seule semaine sans qu’un grand concert de ces deux artistes ne se produise sur une grande scène de la Capitale, dixit un connaisseur du domaine.

Publié dans Culture

Amalgame. L’Etat central l’aime, quelle que soit l’époque. Parmi tant d’autres, l’actuel charivari dans la ville d’Antananarivo est flagrant. Quelques espaces urbains sont barricadés en ce moment. De petits travaux d’aménagement sont en cours au frais d’un certain nombre de départements ministériels. Nous en venons ici au cas des contours du légendaire lac Anosy.

Publié dans Politique

Encore un kidnapping dans la Grande île. Il s’agit cette fois encore d’un opérateur qui a été enlevé hier dans la Commune urbaine de Toamasina. Les circonstances de l’enlèvement sont encore un peu floues, a affirmé une source auprès des forces de l’ordre contactée, hier dans la nuit.

Publié dans Politique
vendredi, 02 février 2018

La une du 3 février 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Recherche par date

« February 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff