Les députés du « Tiako i Madagasikara » et ceux du  « Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina », élus dans les six Arrondissements de la Capitale, vont s’entretenir directement avec la population en fin de semaine. L’annonce a été faite lors de la conférence-débat tenue par les parlementaires du TIM et du MAPAR, et retransmise sur la télévision Viva et Tv Plus samedi dans la nuit. Une conférence au cours de laquelle les élus des deux entités politiques ont débattu principalement des questions relatives aux lois électorales. La rencontre avec la population tananarivienne sera l’occasion pour les 11 députés du TIM et du MAPAR confondus de faire un rapport sur les évènements qui ont eu lieu à l’Assemblée nationale. « Il s’agit d’un droit et d’un devoir en tant que parlementaires », ont fait remarquer les députés. Rendez-vous a été pris pour ce samedi 21 avril dans la fin de la matinée sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Analakely.

Publié dans Politique

Le secrétaire générale de la FIFA (Fédération internationale de football), Fatima Samoura a envoyé une lettre à Sarindra Randrianasolo, secrétaire générale par intérim de la Fédération malagasy de football (FMF).  Les contenus de cette lettre disent le contraire et n’expriment pas du tout la même idée de ce que Doda Andriamiasasoa a prononcé devant les médias lors d’une conférence de presse organisée le jeudi 12 avril dernier. « La FMF n’est pas obligée de suivre à la lettre ce que dit le courrier envoyé par la FIFA ». La désignation de la commission électorale (CE) et la commission de recours pour les élections (CRE) n’est pas du goût de la FIFA. Par la même lettre, l’instance internationale de football recommande à la FMF de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour procéder à une nouvelle validation des membres de la commission électorale et de la commission de recours pour les élections, de les charger d’organiser et superviser les élections dans les ligues de Vatovavy Fitovinany et de la Haute Matsiatra et Bongolava. Et enfin, convoquer les élections du comité exécutif en conformité totale avec les statuts de la FMF et du code électoral de la FMF. 

Publié dans Sport

Le comité d’organisation local est aujourd’hui en pleine préparation de la tenue de la 4ème  édition de la foire économique régionale dénommée  « Z’ovy 2018 » (dérivé du nom « ovy » ou pomme de terre dont la région duVakinankaratra est le premier producteur dans l’océan Indien), qui se tiendra sur la Place de l’indépendance de la ville d’Eaux les 18,19 et 20 mai prochains. Cette manifestation économique, en marge de laquelle se tiendront également des manifestations culturelles et sportives, aura comme thème : « Population impliquée au développement, garante de  l’émergence de la région Vakinankaratra ». A noter, et ce d’après le chef de région, le Général William Rakotonarivo, que Vakinankaratra, pour son développement, adopte la méthode du 4P : Partenariat - Public- Privé – Population. Cette foire économique « Z’ovy » a donc comme objectif global de mobiliser les acteurs-clés du développement économique de la région et ce pour une émergence inclusive à partir de ses atouts et potentialités. De façon spécifique, il s’agit de  faire découvrir aux investisseurs les potentialités des secteurs et des filières économiques porteurs de la région.

Publié dans Economie

Branle-bas de combat à Faravohitra, hier matin. Les gens étaient visiblement paniqués et certains couraient dans tous les sens dans les environs de la Jirama. Mais qu’est-ce qui s’est passé au juste ? A un coin de rue, un tas de personnes qui se tenaient près de deux ou trois véhicules apparemment officiels semblaient être hors d’eux, selon notre information. Et là des voix s’élevaient : « On vient d’enlever le fils du ministre X…! ». Seulement, on n’a pas su de qui il s’agissait au juste.  Tout cela s’est passé en une poignée de minutes après quoi les ravisseurs, qui ont circulé en motos, s’étaient enfuis à toute vitesse avec leur victime. La panique observée aussi bien chez ceux qui s’en étaient plaints, c’est-à-dire les accompagnateurs supposés de l’otage que chez les badauds, était authentique que certains s’étaient réjouis au fond d’eux-mêmes d’avoir pu être les témoins d’un rapt qui se déroulait sous leurs yeux. 

Publié dans Société

Ras-le-bol national. Les événements du week-end ont corroboré une fois  de plus la désaffection populaire « en pleine émergence » à l’égard de nos dirigeants avec en tête l’équipe de la présidence de la République. Là où celle-ci passe, elle crée dans ses sillages des vagues de remontrances. De Vohipeno à Mahajanga, en passant par Toamasina, les gens ont montré aux tenants du régime Hvm qu’ils ont assez d’eux. Hier, la ville de Vohipeno a réuni des ouailles catholiques venant des quatre coins de l’île à l’occasion de la béatification de Lucien Botovasoa. Le Président Hery Rajaonarimampianina a fait partie des personnalités invitées à la cérémonie religieuse. Il lui incombait le privilège d’inaugurer le site du rituel avant son début. Mais d’aucuns ont pu noter l’accueil très froid que l’assistance lui a réservé à cette occasion. L’enthousiasme n’était pas au rendez-vous comme si sa simple présence suffisait à inhiber la ferveur de la foi chrétienne. Lors de la séquence consacrée aux discours d’usage, le comité d’organisation de la cérémonie a catholiquement privé les autorités gouvernementales et politiciens de parole. La seule voix autorisée a été celle du monseigneur Désiré Tsarahazana, président de la Conférence des évêques de Madagascar. A maintes reprises, cette entité a tiré sur la sonnette d’alarme quant aux méfaits des dirigeants actuels.

Publié dans Politique

Popularité intacte. En déplacement dans la partie Sud-est du pays en fin de semaine dernière pour assister notamment à la cérémonie de béatification de Lucien Botovasoa, l’ancien président de la Transition a pu mesurer que sa cote de popularité restait intacte après son départ de la tête du pays, suivi d’un silence de quatre ans. Invité par l’Eglise catholique, Andry Rajoelina est arrivé à l’aéroport de Manakara vendredi dernier à bord d’un vol privé, peu après les avions des chefs de l’Eglise catholique. Même si aucune communication n’a été faite pour annoncer son arrivée, une petite foule de personnes a accueilli l’ancien président de la Transition. Même s’il était à peine visible, sur la route l’amenant vers son lieu de résidence, plusieurs cris scandant son nom ont été entendus. Samedi, après avoir assisté à une messe du côté de la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Vohipeno, au sud de Manakara, l’ancien président de la Transition est allé se recueillir sur les rives du fleuve Matitanana, à l’endroit même où le bienheureux Botovasoa avait été décapité et où son corps avait été jeté à l’eau. Avant de rejoindre cet endroit, Andry Rajoelina s’est livré à une séance de bain de foule dans les quartiers qu’il a pu traverser. 

Publié dans Politique
dimanche, 15 avril 2018

Point focal

La grande famille de la communauté catholique romaine (ECAR) de Madagascar s’est retrouvée dans la journée d’hier à Vohipeno à l’occasion d’une cérémonie officielle consacrée à la béatification de « ramose » Lucien Botovasoa. Un prélat auprès du Vatican fut de la partie pour présider la grande messe. Cet enseignant profondément acquis à la foi chrétienne catholique résista, jusqu’à sa mort, à ne jamais renier sa foi au prix de sa vie durant les années troubles de 1947. Un fervent catholique ayant intégré le statut des martyrs. Vatican jugea légitime de l’élever au rang des saints de l’Eglise.

Publié dans Editorial
dimanche, 15 avril 2018

La Une du 16 avril 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente

Recherche par date

« April 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Editorial

  • Banale stratégie… !
    A la Une du journal que vous tenez à la main, il y a une semaine de cela, il a été fait mention « Scission au sein du HVM- Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle !» (La Vérité du 11 juillet 2018). En vérité, La Vérité de par sa pertinence et sa perspicacité à étaler au grand jour sinon tout haut ce que d’autres susurrent tout bas, n’hésite point à scruter et à dénoncer des « non-dits ». Car « toute Vérité est…bonne à dire ». Dans la réalité des faits, la scission au sein du HVM n’est plus un secret pour tous. Ce « grand » parti aux pieds d’argile vit mal sa croissance et sa…puissance. En effet, une grave crise de croissance bouillonne et mine l’intérieur du parti. Une crise de leadership que le noyau dirigeant de ce parti fondé, à la hâte, par le candidat de substitution  Hery Rajaonarimampianina, ne parvient pas à…

A bout portant

AutoDiff