Une foule de fidèles a rempli la grande église Notre- Dame de Lourdes à Soavinandriana Itasy hier. Il s’est tenu, en effet, une grande messe pour célébrer la mise en place du nouveau vicariat épiscopal Sud ainsi que le 115ème anniversaire de l’église. Un vicariat qui compte 6 prêtres, 67 églises et plus de 50 000 fidèles. L’ex – Président de la Transition, Andry Rajoelina en tant que fils de l’église catholique a honoré de sa présence cette cérémonie liturgique avec son épouse Mialy Rajoelina.

Publié dans Politique

Parmi les pointés du doigt pour des faits de corruption supposés dans le cadre de l’adoption des lois électorales, le député élu dans le District d’Atsimondrao Harijaona Randriarimalala est de nouveau monté au front pour s’engager cette fois-ci contre le parti Tiako i Madagasikara. Dans une publication sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière, le parlementaire du Hery Vaovao ho an’ny Madagasikara a littéralement déclaré « la guerre au TIM ».

Publié dans Politique

L'expulsion sans ménagement vendredi tôt dans  la matinée de Christine Razanamahasoa de l'hôtel ministériel qu'elle occupait à Amparibe a fait des vagues. Si dans les premières heures de l'acte, les amis politiques de l'ancienne ministre de la Justice  se sont mobilisés, 48 heures après, c'est au tour des natifs de la province de Fianarantsoa de monter au créneau. Pour l'instant, les différentes associations de la région brillent dans leur silence, c'est à titre individuel que des Betsileo font entendre leur voix. « Traiter d'une telle manière une ancienne responsable de l'Etat dépasse l'entendement.

Publié dans Politique
dimanche, 08 avril 2018

la une du 09 avril 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Recherche par date

« April 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff