Protéger les marques et les indications d’origine. La Direction générale des douanes (DGD), l’Office malagasy du droit d’auteur (OMDA) et la société GasyNet ont procédé hier, à l’hôtel Le Palissandre, à la signature d’un protocole d’accord. Cette signature va permettre à l’OMDA d’intégrer le guichet unique électronique TradeNet par le biais du module MIDAC (Ministères, départements, agences de contrôle). Effectivement, la dématérialisation du traitement des dossiers est aujourd’hui incontournable, notamment pour faciliter de manière significative le parcours des opérateurs ainsi que le suivi. La douane malagasy et GasyNet ont ainsi collaboré dans ce système pour intégrer toutes les institutions publiques et les agences de contrôle comme l’OMDA.

Publié dans Economie

Les Barea de Madagascar se sont qualifiés en quarts de finale, après avoir battu les Cœlacanthes sur une victoire in-extremis (1-0). Une victoire couronnée qui revient à l’étoile montante du football, Tsito Razafindrasata. Il vient de disputer sa première titularisation et déjà sacré homme du match.  Il est à noter qu’il n’a été appelé dans la sélection que dans le dernier match préparatoire des Barea contre la sélection d’Analamanga et ce après avoir convaincu l’entraîneur. 

Publié dans Sport

Stupeur dans le quartier d’Anosizato-est. Une jeune résidente d’une vingtaine d’années, mariée, a été retrouvée morte à la suite d’une agression barbare survenue mercredi soir. Des traces de coups ont été observées sur le crâne de la femme lors d’une constatation faite ultérieurement par le médecin légiste et les Forces de l’ordre. Pour le moment, son mari, du nom de Tahiana R. (36 ans), fortement soupçonné du meurtre, est placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de gendarmerie de Behenjy.  « La famille de la jeune femme a demandé à ce que le déferrement de son époux soit repoussé à une date ultérieure, étant donné  qu’elle doit encore faire les obsèques », a-t-on appris d’une source. L’assassinat de la victime qui est issue de milieu aisé, se serait déroulé lors d’un « shooting » effectué par le couple à Tsinjony-Behenjy, mercredi dernier. Depuis, les proches de la victime portent leur soupçon sur son mari. 

Publié dans Société

Trop de coïncidences ne sont plus coïncidences. A l’instant même où le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) ouvre un sommet dont l’objectif avoué serait d’accoucher d’un accord politique devant régir la vie de la Nation jusqu’à la tenue de l’élection présidentielle, les têtes pensantes des forces de l’ordre font une déclaration menaçante, celle de mettre le pays sous régime d’exception si jamais les politiques n’arrivent pas à se mettre d’accord sur un…accord politique. Aussi bien le premier que les seconds se prévalent de l’article 14 de la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 de la Haute Cour constitutionnelle.  La ficelle n’est-elle pas trop grosse ? Car point n’est besoin d’être devin pour savoir que les deux initiatives ne visent qu’un seul et même objectif : court-circuiter la mise en œuvre des autres articles de la Décision de la HCC suscitée, dont ceux exigeant la dissolution du Gouvernement et la nomination d’un nouveau Premier ministre.

Publié dans Politique

Le gouvernement de Mahafaly Solonandrasana Olivier devra être dissout au plus tard mardi prochain. C’est l’avis rendu hier par la Haute Cour constitutionnelle suite à la requête du Président de la République pour demander un avis d’interprétation sur certains points de la décision de la HCC du 25 mai dernier.  

Ambohidahy met les choses au clair. Dans l’article 3 de son avis n°033-HCC/AV du 1er juin 2018, la HCC émet l’avis que : « La cessation de fonction du Premier ministre et du Gouvernement a lieu suite à un Accord politique ou, faute d’accord, dans le cadre de l’exécution de la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 prise en application des dispositions constitutionnelles soit le 5 juin 2018 au plus tard ». 

Publié dans Politique
vendredi, 01 juin 2018

Alerte générale !

Attention ! La « bête » rampe et remonte la pente. Un vaste complot contre l’élan populaire dans tout le pays se trame quelque part. La contre-attaque s’organise. Iavoloha  mobilise ses « troupes ». Et voilà, les inquiétudes sur le risque d’incertitudes après la publication par la HCC de cette controverse Décision en date du 25 mai se confirment. Au lieu d’apaiser, l’Institution d’Ambohidahy sème le chaos. L’hésitation des Hauts Conseillers à punir Rajao ouvre une brèche permettant aux « ennemis de la Nation » de s’engouffrer. Une conspiration à grande échelle se trame.  Toutes les Institutions de la République, y comprise la HCC, et les grandes entités de l’Etat dont les Forces de Défense et de Sécurité  sont concernées. La présidence et les véreux parlementaires  pro-régime, les « mpamadika palitao », se déplacèrent, tour à tour, à Ambohidahy pour déposer des requêtes demandant à la HCC de plus amples explications relatives à sa décision du 25 mai 2018. A croire que le Chef de l’Etat et les députés /sénateurs ne savent pas comment lit-on un texte de loi ! Le vrai mobile de toutes ces gesticulations réside dans l’optique de jouer sur le temps et sur les…nerfs de militants de la Place du 13 mai. Pourtant,la décisionde la HCC n° 18-HCC/D3 du 25 mai 2018 est claire et simple à…lire. Il ne devrait souffrir  d’aucune fausse interprétation ni de déviation  d’esprit ou de manipulation d’idées.

Publié dans Editorial

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

Recherche par date

« June 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff