Action humanitaire. Les programmes du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (MPPSPF) se basent sur les actions sociales. Pour honorer cette responsabilité, les équipes de ladite institution publique se mobilisent de jour comme de nuit pour soutenir les personnes vulnérables à Madagascar. Hier encore, elles ont rendu visite au Centre hospitalier universitaire Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) à Ampefiloha. A cette occasion, des matelas et des couvertures ont été octroyés à cet établissement sanitaire. « Les patients auprès de cet établissement sanitaire se multiplient en cas d’accident, entre autres.

Publié dans Société

Ce n'est que quelques jours après la remise en liberté de Nizar Pirbay (44 ans), le propriétaire de P.Business Center à Toamasina, que des révélations commencent à poindre à l'horizon. Parmi celles-ci, le fait qu'il était arrivé seul à son domicile. Le retour au bercail sans encombre de la victime se serait accompagné de l'impossibilité  des forces de l'ordre de tenter de le joindre au téléphone. Mais l'autre révélation, sans doute la plus significative, aussi tourne autour de la question de rançon.

Publié dans Société
mercredi, 04 juillet 2018

Tardive création

Tôt le matin de la Pentecôte, les chrétiens catholiques de Madagascar se réveillèrent en sursaut, sous l'effet d'une « bombe », l'Archevêque de Toamasina Tsarahazana fut nommé Cardinal. En effet,  le 266e Souverain Pontife, le Pape François, créa 14 nouveaux cardinaux dont un Africain, le Malagasy Tsarahazana, président en exercice de la Conférence Nationale des Evêques (CNE) de Madagascar. Les chrétiens de l'Eglise Catholique Apostolique Romaine (ECAR) ont dû attendre « sagement » huit longues années pour avoir enfin leur quatrième Cardinal. Mort en 2010, Gaëtan Razafindratandra, le dernier en date, n'a eu ainsi de successeur que le 14 juin, le jour de la Pentecôte, de cette année.

Publié dans Editorial

« S’unir dans l’esprit entrepreneurial pour la croissance progressive économique et le social business au sein de la Chambre de commerce et d’industrie de Toamasina », tel est le slogan choisi par Ranaivoson Justin Basile, président de la CCI Toamasina (CCIT), depuis la fin de l’année 2017. 6 mois après son accession à la tête de la Chambre de commerce, la vision du nouveau président n’a pas changé : celui de garantir un accès pour l’entreprenariat stable. Pour concrétiser cette vision, le numéro un de la CCIT a fixé plusieurs objectifs.

Publié dans Economie

Depuis plusieurs années, le monde du 7e art malgache n’a pas cessé d’évoluer. L’aventure a commencé en 1983 notamment avec les statuts du Collectif de promotion culturelle - dont le siège social se trouvait au Musée d’art et d’archéologie de l’Université d’Antananarivo - déposés en octobre 1983. Cette association est active entre 1983 et 1989, ayant regroupé des artistes, des musiciens, des chercheurs et universitaires et quelques cinéastes, dont des réalisateurs de la Tvm à savoir Victor Raharijaona et Basilide Rakotonoely.

Publié dans Culture

La soi-disant plateforme HIF (Hetsika Fanorenana Ifotony) réunissant, paraît-il, une centaine de particules de parti politique dévoile peu à peu son programme. Ou plutôt, la mise en marche du moteur de la refondation, nécessaire selon cette dernière née des associations politiques pour éviter la répétiton des crises à Madagascar. C'était hier sur une station radio privée qu'un membre signataire de la fameuse convention d'Andohalo a dressé la feuille route de cette association qui, notons-le, refuse la tenue des élections présidentielles cette année.

Publié dans Politique

Dernière ligne droite pour la tournée de l'ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, dans la partie Est de l'île. Hier, ce fut au tour de la population de Mahanoro d'accueillir l'ancien homme fort du régime transitoire. Comme il fallait s'y attendre, le stade municipal de Mahanoro fut comble. Parmi l'assistance figurait également les députés élus à Toamasina I et II, Moramanga, Vavatenina, Mahanoro ainsi que la députée de Mahajanga et non moins secrétaire nationale du MAPAR, Ninah et le député Rossy.

Publié dans Politique
mercredi, 04 juillet 2018

La une du 5 juillet 2018

Publié dans La Une

Tout est fin prêt. Le Premier ministre Christian Ntsay convoquera ce jour une réunion avec les partenaires financiers et techniques pour faire le point sur l’état d’avancement de l’organisation des élections. « Ce sera l’occasion pour nous d’avoir de plus amples précisions », a dit Antonio Sanchez Benedito Gaspar, l’ambassadeur de l’Union européenne. Le financement des opérations sera ainsi au cœur des discussions. Il existe deux types de financement, selon le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Hery Rakotomanana. D’un côté, le gouvernement malagasy a tenu à honorer ses engagements. Le ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona a déjà fait une déclaration dans ce sens. Elle a mis l’accent sur le caractère de priorité absolue des élections à venir.

Publié dans Politique

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Recherche par date

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff