Les meurtres sauvages se multiplient actuellement dans la Capitale. Hier, vers 5h30 du matin, le corps sans vie et baignant dans le sang d’un jeune homme d’une vingtaine d’années a été rétrouvé dans la rue, dans le secteur du IIIG Hangar à Antohomadinika. Des passants matinaux s’étaient alarmés de cette découverte macabre et ont tout fait pour que les proches du malheureux soient informés. Plusieurs plaies occasionnées par un couteau ont été observées sur le thorax de la victime, prouvant ainsi l’acharnement démentiel du tueur pour l’éliminer. Bien que les habits portés par la victime soient assez épais, cela ne l’a pas pu protéger des ravages de l’objet tranchant sur sa chair.

Publié dans Société

Rien à craindre. Face aux incertitudes qui sont soulevées concernant l’impartialité de la Haute Cour Constitutionnelle dans le processus électoral, le numéro un d’Ambohidahy, Jean Eric Rakotoarisoa s’est défendu hier. «  Il n’y a pas de raison pour que nous fassions un traitement de faveur aux membres du Gouvernement », a déclaré le président de la HCC hier, lors d’une interview en marge du dépôt de la déclaration de patrimoine du Premier ministre, Christian Ntsay  à Ambohidahy. 

Publié dans Politique

Un acte pas très catholique. C’est ce que le Vicaire général en charge de l’éducation auprès de la Diocèse d’Antananarivo, Mgr Ludovic Rabenantoandro, remarque quant à la manifestation  du samedi dernier à l’école Saint Vincent de Paul sise à Ambatonilita. Des parents d’élèves et enseignants s’opposent, rappelons-le, à la fermeture dudit établissement suite à une décision prise par la Direction diocésaine des écoles catholiques (DIDEC) d’Antananarivo au début mai. Ils ont exprimé leur mécontentement à travers des hurlements et un sit-in en fin de semaine, au point d’envisager une rencontre avec le Cardinal Tsarahazana pour s’en plaindre. Questionné à ce sujet, le numéro Un de la DIDEC d’Antananarivo reste ferme. 

Publié dans Société

La grande promotion à la braderie du régime HVM. Harilala Ramanantsoa, gérante de Madavision et initiatrice de l’événement commercial, « la grande braderie de Madagascar » ne fera pas mieux que le régime HVM dans le domaine de la vente au rabais. Il n’y a pas photo entre les 15% de réduction exigée à la grande braderie de Madagascar et les 100% proposés par le régime HVM aux opérateurs économiques, dans la plupart des cas des indo- pakistanais, qui lui ont susurré les bonnes affaires à réaliser ensemble. La villa Elisabeth cédée, certes au temps de Reboza Julien, mais la finalisation de la vente à un particulier, de surcroît un escroc recherché actuellement par la police, s’est faite au temps d’un ministre HVM. Bien qu’un comité interministériel ait été mis en place dans le but de récupérer le bien de l’Etat, passé entre-temps dans les mains d’un indopaskitanais proche du régime, l’affaire semble au point mort pour ne pas dire classée sans suite. Le promoteur indo pakistanais réputé par sa boulimie sans fin a esté l’Etat en justice et selon les indiscrétions, aurait remporté la première partie de la bataille judiciaire.

Publié dans Politique
lundi, 09 juillet 2018

Phénomène social

Ronaldo l’autre, le brésilien, le feu follet du football brésilien des années 90, fut le légendaire et mythique avant-centre de la « Selecao ». Il conduisit l’équipe brésilienne, pour la 4e fois, au firmament du ballon rond au Mondial de 1994 aux Etats-Unis. Le Brésil en détenteur définitif est le seul pays à avoir décroché cinq fois la Coupe du Monde. L’Allemagne, derrière lui, l’autre détenteur définitif, avec quatre  « étoiles ». Ronaldo, « el fenomeno », Ronaldo Luis Nazario de Lima, de son vrai nom, marquait d’une pierre blanche le sport-roi de son pays et par-dessus à l’extérieur. Ce fut un phénomène du football mondial ! Le terme « phénomène » désigne quelque de chose d’inhabituel ou de rare en son genre sinon un miracle. De retour au pays, après un long séjour correspondant à une longue absence de quatre ans et demi, Andry Nirina Rajoelina s’érige, à la surprise générale, en phénomène social. Non seulement, il s’était éclipsé de la scène politique nationale, durant presque la totalité de la durée du mandat du président, en place, mais aussi il s’était gardé de toute déclaration politique, encore moins, de la moindre critique. Un silence tactique et éloquent qui  intriguait certain milieu du pouvoir et celui du microcosme politique local.

Publié dans Editorial

Enlevée la veille, c’est-à-dire au cours de la journée du vendredi 6 juillet dernier dans le parking de l’immeuble Assist à Ivandry, Sabira Vasram fut libérée plusieurs heures après, vers 19h 30 samedi. Selon une information révélée par le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar ou CFOIM, elle fut retrouvée très fatiguée et moralement très marquée, sur la route Digue. Le seul élément significatif qui a filtré de l’affaire, c’est que la dame semblait éprouver une difficulté à marcher. « Elle est sûrement blessée au moment de l’enlèvement », a précisé cette information.

Publié dans Société

La grève continue pour le syndicat des enseignants réunis dans le «  Mandantehezan'ny fampianarana ».  La manifestation ne s'arretêra pas tant ces syndicalistes n'obtiendront pas gain de cause concernant les 5 points de leur revendication. Samedi dernier, ils ont organisé une manifestation devant la société CNAPMAD à Ankorondrano. A cette occasion, ils ont réuni les parents d'élèves pour exposer leurs revendications, ainsi que les impacts de la situation actuelle, notamment sur le calendrier des examens officiels que l'Etat compte maintenir.

Publié dans Société

Mitohy hatrany ny ezaka ataon’ny FIP Toamasina amin’ny fametrahana fandriampahalemana maharitra ao Toamasina. Ny zoma sy sabotsy lasa teo, dia jiolahy enin-dahy indray no voasambotra. Tao ny mpangalatra posiposy bisikileta. Ny telo mpamaky trano ka teo am-panomanana vaky trano tao Analankininina Hopitaly Be no voasambotra izy telo lahy. Mbola sarona niaraka tamin’izany ireo fitaovana fampiasa amin’ny famakiana trano sy fanendahana. Izy ireo izay fantatra fa samy mpitondra posiposy bisikileta amin’ny andro antoandro fa mamaky trano kosa rehefa amin’ny alina.

Publié dans Malagasy
lundi, 09 juillet 2018

Et de un !

Tout est bien qui finit bien !  La boucle est fermée. La première grande étape de la descente sur terrain d'Andry Nirina Rajoelina, ancien président de la Transition, s'achève. En quinze jours d'affilée, le jeune leader de la Révolution Orange de 2009 a pu visiter 18 Districts dont certains des plus reculés où aucun haut responsable étatique n'a jamais mis les pieds. De Mahajanga à Marolambo, en passant par Antsohihy ou Mandritsara, entre autres, jusqu'à Analanjirofo et Atsinanana, entre temps, et pour finir à atterrir à Marolambo, l'ancien maire de la Capitale fait carton plein. Et de un !

Publié dans Editorial

Une grande occasion pour rendre gloire à Dieu pour les fidèles, en particulier les fans de la chorale évangélique Tanora Masina Itaosy (TMI). Hier, le Palais des sports Mahamasina a fait son plein, la foule était au rendez-vous et ne voulait en aucun cas manquer le spectacle de l'année de la formation. Puisqu'effectivement, TMI n'est pas le genre de groupe qui s'affiche tout au long de l'année, dans des églises et concerts privés certes, mais pas dans de grandes salles de spectacle comme le Palais des sports.

Publié dans Culture
Page 1 sur 2

Fil infos

  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka
  • Traitement des résultats de l’élection présidentielle - La CENI suscite la méfiance
  • Accusations de corruption - La CENI répond au camp Ravalomanana
  • Election présidentielle - Andry Rajoelina number 1 dans la majorité des Régions
  • Panique post-électorale - Ravalomanana enchaine les violations de la loi !
  • Election présidentielle - La communauté internationale appelle à la retenue les candidats n° 12 et n° 25

Recherche par date

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Editorial

  • L'indomptable !
    On la croyait écrasée, non il n'en est rien. Elle est toujours là ! Elle réapparait et menace de sévir. La peste, car il s'agit d'elle, persiste et signe. Cette maladie causée par la bactérie du nom de « Persinia Pestis » demeure l'indomptable ennemie à Madagascar. Obnubilé par les interminables comptages de voix, le pays tout entier semble ignorer qu'une maladie est en train de faire parler d'elle de... nouveau. Eclipsée par l'ambiance électrique électorale, la peste refait discrètement surface et risque de faire des ravages au cas où des mesures draconiennes ne seraient pas prises illico. La publication des résultats du scrutin du 7 novembre prend trop de temps. Une lenteur légendaire qui irrite certains états-majors politiques. Une lenteur qui soulève des vagues auprès de l'opinion.

A bout portant

AutoDiff