Politique

Emeute à Ambanja - Six personnes blessées par balle

Publié le jeudi, 16 mars 2017
La ville d’Ambanja, et précisément du côté du quartier d’Ankatafahely où se trouve la Maison centrale de la localité,a été dans la matinée d’hier le théâtre d’une émeute. Une foule de personnes s’est rassemblée près de la prison et revendique la tête d’un dénommé Ravo, lequel serait l’auteur du meurtre d’un vendeur de khat survenu dans le « Fokontany » de Begavo II, le 21 février dernier. Le malheureux a été décapité. Selon nos sources, Ravo a été arrêté par les gendarmes, la nuit de mercredi dernier à Nosy Faly, grâce à une information fournie par d’honnêtes citoyens.
34 voix pour Ahmad et 20 pour Issa Hayatou. C’est le verdict prononcé par les 54 présidents de fédération africaine hier à Addis-Abeba (Ethiopie) à l’issue de l’assemblée générale de la Confédération africaine de Football (Caf). Un score largement en faveur du désormais ex-président de l’association malagasy de football qui est parvenu à déboulonner de son trône le Camerounais Issa Hayatou qui a tenté hier de briguer un huitième mandat à la tête de la Caf. Mais le vent du changement prôné par Ahmad durant sa longue et minutieuse campagne électorale a fini de faire mouche auprès de la majorité…
Les actions du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) ont porté leurs fruits. L’organe d’Ambohidahy a mis à jour un réseau de corruption. 11 personnes responsables au niveau du Centre d’immatriculation Ambohidahy ont été déférées hier à la Chaîne pénale anti-corruption des 67 Ha dans le cadre d’une affaire de corruption.
« Bon nombre de ceux qui composent l’entourage du Président de la République Hery Rajaonarimampianina travaillent de manière juste et droite. Il y a néanmoins ceux qui lui ternissent carrément l’image en étant impliqués  dans des affaires de magouille », a déclaré le député Milavonjy Philobert.
Une entrave à la liberté d’expression. C’est sous cet angle que l’ambassade des Etats-Unis à Madagascar perçoit le dernier verdict du Tribunal, condamnant Hiary Rapanoelina, administrateur du groupe « Fifosana hanatsarana pipole gasy », à un an de prison ferme pour diffamation, entre autres. Une peine jugée « sévère » pour une grande partie de l’opinion publique.
La plateforme « Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina » (Mapar) réplique. Interviewée en marge d’une conférence de presse à Faravohitra, la coordonnatrice nationale du groupement Orange a tenu à donner sa réponse par rapport à l’éventualité d’un « Ni… ni » pour la prochaine élection présidentielle de 2018.
Le comité préparatoire du colloque international, à l’occasion du 70e anniversaire de la lutte pour la libération nationale du 29 mars 1947, qui aura lieu au siège de l’« Akademia malagasy » à Tsimbazaza les 30 et 31 mars prochains, et abritera un colloque international de deux jours, du 30 au 31 mars, entend boucler les préparatifs cette semaine.Le Pr. François Rajaoson, président de la section Sciences morales et politiques de l’« Akademia malagasy », qui dirige ledit comité souligne que des analyses scientifiques de ces événements historiques ponctueront les discussions. Certes, une institution académique joue le rôle d’un chantre d’idées et de connaissances…

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

La Une

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff