Politique

Quelques jours après la prise de fonction de la nouvelle ministre de la Justice, Rasolo Elise Alexandrine, le dossier Riana Andriamandavy VII retient de nouveau l'attention. Faut - il rappeler que la nouvelle patronne de Faravohitra avait promis de se pencher sur cette affaire à la suite d'une sollicitation du syndicat des magistrats de Madagascar (Smm), la semaine dernière. 

Claudine Razaimamonjy - Sa force de frappe reste intacte

Publié le lundi, 04 septembre 2017
Lâchée par le Président de la République Rajaonarimampianina, Claudine Razaimamonjy continue de peser de tout son poids dans l'arène politique malgache…

Ambohibary Moramanga - Un étranger expulse les habitants de leurs terres

Publié le lundi, 04 septembre 2017
Mauvaise foi. Les Malgaches mères et pères vivant à Madagascar depuis des générations ont-ils encore droit à la terre ? Beaucoup se posent cette question vu un problème foncier dans la commune suburbaine de Moramanga, à Ambohibary. Un certain Claude Juillet, un ressortissant étranger, par l'intermédiaire de son épouse appelée Irène Tody Andrianambony (une originaire d'Antsihanaka) et consorts, y a acquis un terrain vaste de quelque 250 hectares par on ne savait précisément par quels moyens au grand dam des habitants dont les parents ont mis en valeur le périmètre depuis 1966.

Kidnapping d’Arnaud et d’Annie - Les accusés bientôt devant la barre!

Publié le dimanche, 03 septembre 2017
La vérité. C’est ce qu’attendent les proches des deux jeunes gens et l’opinion à l’issue du procès qui s’ouvrira prochainement.  D’après des sources relativement bien informées, le procès du kidnapping  d’Arnaud et de l’exécution de la jeune Annie à  Toamasina va avoir lieu le 22 septembre prochain à Antananarivo, presque deux ans après les faits. Un magistrat et deux membres des forces de police, le chauffeur de l’automobile à bord duquel étaient les deux adolescents au moment du kidnapping ou encore les propriétaires de la maison dans laquelle Arnaud avait été retrouvé devront être déférés devant la barre, dans le…

Antsiranana - Un policier se serait pendu dans sa cellule

Publié le dimanche, 03 septembre 2017
Fait rarissime, un membre des Forces de l’ordre a mis fin à ses jours dans un cachot de son propre camp à Antsiranana. Au fait, celui-ci était un policier mais a été révoqué depuis des mois. Une révocation due à un abandon de poste, selon une source officielle mais la mère de la victime refuse cette thèse. Affecté pour assurer la sécurité d’une banque à Antsiranana, le policier aurait quitté son poste pour aller déjeuner. Cette pause lui a valu la sanction après avoir passé devant le conseil de discipline.

Présidentielle 2018 - La première femme dans la course

Publié le dimanche, 03 septembre 2017
Et de quatre. Près d’une année avant la tenue du scrutin, la liste des candidats à l’élection présidentielle de 2018 commence à s’allonger. Eliana Bezaza, présidente du parti social-démocrate (Psd) vient d’annoncer sa candidature à Antsiranana. L’information a été relayée par la  « Tribune de Diégo » hier. Selon ce journal local,  « son ambition politique provient du constat qu’elle a fait en tant qu’entrepreneure et membre de la société civile : les gens travaillent dur et pourtant le niveau de vie ne change pas. Le pouvoir d’achat est à la baisse, de nombreuses personnes n’arrivent plus à scolariser leurs enfants…
Le président Hery Rajaonarimampianina aurait – il des penchants en matière de religion ? Une question qui se pose à juste titre, vu ses récentes sorties aux allures d’opération de charme à l’endroit de plusieurs groupements confessionnels. Néanmoins, dans cet amalgame entre politique et religion, force est de constater que certaines religions ont été privilégiées par rapport à d’autres et ce, en vue de la présidentielle 2018.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff