Politique

Déférée aux 67ha hier dans la mi-journée, Claudine Razaimamonjy a été placée sous mandat de dépôt. Au terme de son audition, la propriétaire de l’A&C a été victime d’un « malaise » et transportée à l’Hjra…
Réponse du berger à la bergère. Moins de 24 heures après la très inattendue déclaration du ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, dans la nuit de mercredi, la réplique du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) ne s’est pas fait attendre.
Au cours d’une conférence de presse exceptionnelle dans ses bureaux à Faravohitra dans la nuit de mercredi, le ministre de la Justice avait défendu l’opératrice économique. Une prise de position dénoncée aussi bien par les magistrats que par les simples citoyens. Au lendemain de cette déclaration, le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm) est monté au créneau. Hier, au cours d’un point de presse du côté du Palais de la Cour Suprême d’Anosy peu avant 13h, les magistrats ont condamné « les ingérences » dans les enquêtes du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco). Dans une déclaration lue devant la presse par…
Réponse du berger à la bergère. Moins de 24 heures après la très inattendue déclaration du ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, dans la nuit de mercredi, la réplique du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) ne s’est pas fait attendre.
« Certains enquêteurs au sein du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) devraient suivre les textes et ne pas faire d’excès de zèle. Ce n’est pas la première fois. Mais cette fois, la coupe est pleine. Le risque de vindicte populaire est présent. Le non respect des lois est inacceptable ». La déclaration est du Garde des Sceaux et ministre de la Justice, Charles Andriamiseza, au cours d’une conférence dans ses bureaux à Faravohitra, hier vers 22h 30. Une conférence de presse impromptue au cours de laquelle le locataire des lieux a tenu à apporter son point de vue sur le dossier Claudine Razaimamonjy.

Trafic de bois de rose - Déférées par le Bianco, 2 personnes sous Md

Publié le mercredi, 05 avril 2017
Le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) est sur tous les fronts. Alors que l’affaire Claudine Razaimamonjy retient l’attention, l’organe d’Ambohibao continue en parallèle ses activités. Après les récentes enquêtes concernant l’exploitation illicite des ressources naturelles d’Antsohimbondrona-Ambilobe ou l’affaire d’exploitation d’or dans la Commune de Betsiaka clôturée il y a dix jours, une nouvelle affaire concernant des faits suspectés d’exportation illicite de bois de rose, orchestrés sur fond de corruption, vient d’être mise en lumière par le Bianco.

Présidentielles 2018 - Freedom rejoint le camp de l’opposition

Publié le mercredi, 05 avril 2017
Le parti « Freedom » présidé par Lalatiana Rakotondrazafy, conseillère municipale et chroniqueuse politique de la radio Free Fm, a annoncé son appartenance à l’opposition.

Fil infos

  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »
  • Perception de droit de visa par Ametis - Un détournement de deniers publics
  • Calendrier des élections- Un suspense inquiétant
  • Trafic de personnes vers la Chine - Une fille malgache vendue à 24 millions d’ariary
  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle

Editorial

  • Irrécupérables !
     Pour la énième fois, en début de semaine, les étudiants de l’Université d’Ankatso étaient sortis de leurs gonds. Effectivement, ils s’émancipèrent de leur domaine, l’université, pédagogiquement parlant, pour exprimer publiquement et ouvertement leur vive colère. Il y a eu des échauffourées avec les Forces de l’ordre. En cause, le faux bond du Ministère de tutelle. Rappel des faits, le week-end dernier, à l’issue d’une houleuse réunion entre les représentants, d’une part, du Ministère de l’Enseignement Supérieur (Mesupres) et ceux des étudiants, de l’autre, relative au paiement des bourses, il a été convenu que les responsables du Mesupres afficheront, sans faute, le lundi prochain le calendrier des paiements des bourses. Rendez-vous que les gens du Ministère ont, tout simplement, raté. Et les techniciens du Mesupres se rabattent au cataclysme naturel (Ava) pour se dédouaner.

A bout portant

AutoDiff