Politique

Les failles du système de santé à Madagascar. Le corporatisme, la corruption, la négligence médicale, le manque de moyen, la prescription des médicaments  dangereux, la surmédication, …   Le système de santé dans le pays est encore fragile. Le budget étatique annuel alloué à la santé publique à Madagascar est de 5,6 %, contre 41, 5 % pour le ministère des Finances et du Budget  et 13, 9 % pour la Présidence.
L’affaire qui a secoué à la fois la Grande île et surtout l’île Maurice concernant la saisie record de  3 200 cartouches de cigarettes de contrebande à Maurice et dans laquelle K.T., une Malagasy de  23 ans, résidente de Beau-Bassin, était impliquée, connaît un rebondissement. Outre le fait qu’elle s’est rendue de son propre chef mais en compagnie de son avocat au siège de la « Mauritius Revenue Authority » (Mra), vendredi après-midi dernier, elle a dénoncé M.N., l’époux de sa tante, qui s’était également rendu sur les lieux. 
Inopérant. C’est le constat établi par bon nombre d’observateurs. Face à la « recrudescence des mauvaises pratiques visant à entraver la libre concurrence dans l’achat public », l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a publié un communiqué de presse  paru dans plusieurs journaux de la Capitale il y a quelques jours dans lequel cet établissement informe qu’il procèdera dorénavant à l’application des sanctions. « Des mesures appropriées seront prises à l’encontre des auteurs de ces pratiques condamnables. Ces mesures concernent notamment toutes manœuvres, sous quelques formes que ce soit, contraires aux principes de la liberté d’accès à la commande…
8 suspects ont été déférés devant le Parquet de la chaîne pénale anti - corruption, jeudi dernier. Parmi eux, un responsable provincial des travaux publics à Antsiranana qui a été épinglé pour conflit d'intérêt. Ce défèrement est le résultat d'une investigation menée par le Bureau indépendant anti - corruption (Bianco). A la suite d'une doléance déposée auprès de sa direction territoriale d'Antsiranana sur des faits suspectés de conflit d'intérêt, il a été confirmé que le responsable provincial des travaux publics aurait fait attribuer un marché de plus de  200 millions d'ariary à  l'entreprise de son ancien conjoint. D'où ce défèrement.
Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina est resté évasif sur l'éventualité d'une révision de la Constitution, en marge du forum Royaume-Uni - Madagascar sur le commerce et les investissements, à Londres en Angleterre. « Le changement de la Constitution ne dépend pas du Président de la République uniquement. C'est le peuple qui a voté ça. Je pense que les discussions sur ce sujet sont en cours. Donc, on attendra l'évolution de ces discussions », a-t-il simplement répondu  lors d'un point de presse avec des médias anglo-saxons tels que la Bbc, Voice of Africa, Reuters et Cbi Publishing. 

Diffamation sur facebook - Hiary Rapanoelina libéré

Publié le vendredi, 08 septembre 2017
Ça y est ! Hiary Rapanoelina, l'administrateur du compte facebook « Fifosana hanatsarana ny Pipoles gasy », est enfin libre. C'est ce qu'on venait d'apprendre hier suite au verdict énoncé par la Cour d'appel sur le sort du prévenu. il a écopé d'une peine d'un an avec sursis alors que le Tribunal de première instance d'Anosy, l'a initialement condamné à un emprisonnement ferme d'un an pour la même inculpation  le 7 mars dernier. Des accusations que l'incriminé a niées jusqu'au bout.

Désinformations - Parlons-en, parlons vrai !

Publié le vendredi, 08 septembre 2017
Il semble évident que la diffusion d’une information selon laquelle Madagascar serait une terre d’accueil pour des réfugiés syriens gêne beaucoup au sein du régime Hery vaovao ho an’i Madagasikara. Ces derniers jours, les dirigeants sont sortis de leurs réserves pour crier à la désinformation. Pour beaucoup d’observateurs, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. La désinformation semble en effet figurer en première ligne de la méthode de gouvernance du régime Hvm.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff