Politique

Les informations sur un éventuel remaniement ministériel deviennent de plus en plus insistantes. Malgré que Jean Ravelonarivo reste inébranlable, en haut lieu, des cercles s’activent déjà en coulisses afin de participer à cette course ouverte pour conquérir Mahazoarivo.
Alors que les rumeurs sur sa démission vont bon train, le Premier ministre (Pm) a affirmé haut et fort, hier dans la matinée, qu’il n’entend pas rendre son tablier. Jean Ravelonarivo dit également que ses relations avec le Chef d’Etat étaient au beau fixe.
Les dirigeants politiques sont de nouveau, mis au pilori. L’ambassadeur de France accule une nouvelle fois l’insuffisance de la volonté politique de l’Etat. Questionnée sur l’appréciation de la volonté politique des décideurs malagasy dans la lutte contre la corruption, lors d’une interview en marge d’une visite d’émissaire de la Justice française auprès du Premier ministre Jean Ravelonarivo, hier dans la matinée, l’ambassadeur de France, Véronique Vouland Aneini a répondu : « Aujourd’hui, (…) il faut une volonté et une mise en œuvre des textes », reconnaissant néanmoins que « Madagascar a tout l’appareil juridique règlementaire pour mener à bien cette lutte contre la corruption ».

Andohatapenaka - Marc Ravalomanana fulmine contre Rivo Rakotovao

Publié le mercredi, 06 avril 2016
Le torchon risque de brûler à nouveau entre Marc Ravalomanana et le régime actuel. Cette fois-ci, le sujet de la discorde concerne un terrain situé à Andohatapenaka près du stade de rugby. Le ministère d’Etat chargé des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et des Equipements (Mepate), Rivo Rakotovao, envisage de construire une gare routière à Andohatapenaka où seront déplacées les coopératives régionales et nationales d’Ambodivona. Des géomètres de ce département ministériel ont effectué des travaux de délimitation, hier.
Les bailleurs de fonds ne verraient aucun inconvénient à un éventuel remaniement du Gouvernement si le Président de la République malagasy voulait le faire. C’est du moins l’avis émis par une personnalité avisée.
Sensibilisation. Le ministère du Tourisme et des Transports lance un appel à l’investissement de nouvelles compagnies aériennes à Madagascar. D’après les explications du ministre de tutelle, Ulrich Andriantiana, Madagascar ne peut plus être dépendant de la compagnie Air Madagascar. « Nous devons atteindre un nombre de 20 à 25 compagnies aériennes, afin de faciliter l’accès et la sortie du territoire », explique-t-il, évoquant les différents problèmes liés au nombre limité de compagnies opérant dans la Grande Ile.

Air Madagascar - Le Dg disparu de la circulation

Publié le mercredi, 06 avril 2016
Une absence qui fait polémique. Le directeur général (Dg) de la compagnie Air Madagascar, Gilles Filiatreault fait l’objet des rumeurs les plus folles jusque dans les réseaux sociaux après avoir disparu de la circulation depuis quelques semaines. Le ressortissant canadien aurait quitté Madagascar depuis le mois de mars et n’est pas encore revenu au pays. Cette absence prolongée n’a pas manqué de faire tiquer les observateurs.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff