Politique

Exploitation aurifère de Soamahamanina - Les activités continuent !

Publié le jeudi, 21 juillet 2016
Les activités mises « en stand-by » avant-hier par le Conseil de Gouvernement, dans un souci d’apaisement, continueraient de fonctionner à Soamahamanina. Les locaux dénoncent une tromperie du Gouvernement.

Des Chinois bien en sécurité…

Publié le jeudi, 21 juillet 2016
D’où vient la réquisition ? Nul ne le sait. Toujours est-il que les Chinois qui exploitent le périmètre minier de Soamahamanina peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Dans tous les cas, ils n’ont rien à craindre, ni des éventuelles attaques des « dahalo », encore moins de la soixantaine de journalistes « armés » de leurs seuls dictaphones et autres appareils de prise de vue.
La situation à Soamahamanina continue de faire couler beaucoup d’encre dans la presse. La société chinoise Jiuxing Mines a annoncé la suspension provisoire de ses activités. Une version contredite par la population locale. La mobilisation ne faiblit pas. En tout cas, les membres de la presse se donnent rendez-vous à Antanimena ce jour, avant de rallier la localité de Soamahamanina.

Attentat de Mahamasina - L’enquête au point mort

Publié le mercredi, 20 juillet 2016
J+24 après l’attentat à la bombe artisanale au Stade de Mahamasina ayant fait 3 morts, beaucoup de questions restent sans réponses. Le dernier attentat survenu en France dans la soirée du 14 juillet, Fête de l’indépendance française, amène les observateurs à s’interroger davantage sur l’issue de l’affaire pour Madagascar.

Réaction tardive du Gouvernement

Publié le mercredi, 20 juillet 2016
  Le Gouvernement a enfin réagi sur le conflit qui secoue la localité de Soamahamanina, depuis un bon moment. Une réaction tardive en raison notamment de la situation tendue qui règne sur le terrain, marquée par l’apathie gouvernementale. A en croire le communiqué de presse y afférent, le Conseil du Gouvernement d’hier se serait longuement épanché sur le cas de cette localité de Miarinarivo-Itasy.
La société chinoise Jiuxing Mines Sarl a procédé à la suspension provisoire de l’exploitation aurifère à Soamahamanina, à Miarinarivo Itasy. Il s’agit d’une mesure prise par prudence, suite aux manifestations des riverains sur les lieux l’exploitation minière. C’est ce qu’a annoncé le ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, Ying Vah Zafilahy, en marge d’une visite de courtoisie de l’Ambassade de Chine, dans ses bureaux à Ampandrianomby, hier dans la matinée.
C’est confirmé ! La suspension de délivrance de passeports électroniques auprès du Service central du contrôle de l’émigration et de l’immigration est bel et bien due à un défaut de paiement du prestataire. Le prestataire en question n’est autre que Semlex Group, basé en Belgique et qui est spécialisé dans le développement, l’intégration, la gestion opérationnelle et la livraison de systèmes d’identification biométrique.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff