Politique

La manifestation du côté d’Ambatoroka et Ambohipo continue à ce jour d’alimenter les débats. La circulation dans ces quartiers de la Capitale avait été fortement perturbée en fin de la semaine dernière. Face à l’inertie et la sourde oreille de l’Exécutif aux appels de détresse des populations d’Andohan’i Mandroseza, d’Ambohipo, d’Ambatoroka et d’Ambolokandrina, les usagers de cette route ont tenu une manifestation inopinée pour exprimer leur mécontentement face à l’état déplorable de ce qui reste de la « chaussée » qui dessert leur quartier.
Une session d’échanges avec les journalistes de la presse, autour d’un petit déjeuner, hier dans la matinée, au Palais de verre Anosy. Un rendez-vous auquel ont été présents le président de cette Institution, Honoré Rakotomanana et le premier questeur du Sénat, Mohamed Mourad Abdirassoul. Les deux interlocuteurs de la presse, ont passé en revue certains points d’actualité concernant le Sénat ou certains de ces membres.
Les professionnels de la Justice se perfectionnent. Outre le fait d’être parmi les secteurs d’activités minés par la corruption, la Justice tient également un rôle important dans la lutte anti-corruption, notamment en matière de procédures pénales contre les suspects impliqués dans les affaires de corruption.

Electricité - Pas de délestage dans la Capitale

Publié le mardi, 05 avril 2016
Simples coupures. Les coupures intermittentes dans plusieurs quartiers de la Capitale ne sont aucunement le signe d’un délestage, mais des simples coupures dues à des problèmes de fonctionnement du système au sein de la société Jirama. D’après les explications du directeur général (Dg), l’alimentation de la Jirama présente actuellement un surplus de 40 mégawatts. « Le système couvre tous les besoins en électricité de la ville d’Antananarivo.

Sénat - Une institution budgétivore

Publié le lundi, 04 avril 2016
Le Sénat est-il en train de devenir la nouvelle mangeoire de l’argent du contribuable malagasy ? Cette Institution semble en effet vouloir suivre un chemin identique à celui de l’Assemblée nationale. Notons qu’un sénateur devrait percevoir actuellement des avantages qui tourneraient autour des5 000 000 d’ariary, salaire mensuel et indemnités compris.

Autisme - Le coût des traitements tropélevé

Publié le lundi, 04 avril 2016
Soigner un enfant autiste est un luxe pour plusieurs parents d’enfants autistes malagasy. Le coût des traitements s’avère trop cher et dépasse le revenu familial. « Traiter l’autisme n’est pas comme traiter toutes les autres maladies, car un cas diffère d’un autre. Un enfant atteint pourrait être soigné par un orthophoniste, tandis qu’un autre par un psychomotricien.
Des informations véhiculées en fin de semaine dernière évoquaient une rencontre entre le colonel Lilyson René et le Général Florens Rakotomahanina, au Palais de verre d’Anosy. L’objectif de cette rencontre, qui se serait tenue sous la médiation du président de cette institution, Honoré Rakotomanana, aurait été de réconcilier les deux hauts gradés.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

La Une

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff