Publié dans Politique

« Popularité » du Président de la République à Miarinarivo - Une flagrante manipulation de l'opinion publique

Publié le mardi, 13 septembre 2016

Le député connu sous le pseudonyme de « Jaona Elite », sur les ondes de la radio Antsiva la semaine dernière, s'était extasié sur un soi-disant engouement populaire vis-à-vis de la visite effectuée dernièrement par le Chef de l'Etat à Miarinarivo.

A cette occasion, l'homme avait fustigé la presse qui, selon lui, avait joué les oiseaux de mauvais augure en prédisant un accueil hostile de la population alors que, finalement, celle-ci avait reçu Hery Rajaonarimampianina avec ferveur. Un document rapportant une réunion préparatoire de ce déplacement présidentiel révèle ce qu'il en était exactement (voir fac-similé). L'on saura donc que la journée du 8 septembre 2016 (le jour de la visite) a été décrétée fériée pour tous les travailleurs de cette Commune. Pour étoffer davantage la population locale, le déplacement d'une délégation de 50 personnes de la localité voisine d'Analavory a aussi été soigneusement organisé. Le déploiement de banderoles avec des inscriptions hostiles ou inconvenantes (« soratra ratsy na hafahafa ») a été strictement prohibé. Il en est de même des propos discordants, surtout ceux critiquant le régime en place. D'ailleurs, ceux qui avaient des doléances à adresser à Hery Rajaonarimampianina devaient le faire par écrit et c'est un porte-parole qui lira, après avoir procédé à une censure bien évidemment. Enfin, il était formellement interdit de déserter le meeting avant la fin de tous les discours. Et pour cause, celui du Chef de l'Etat termine normalement les allocutions. On avait tout simplement peur que certains « partisans forcés » ne fassent un simple acte de présence. On retourne la question au député Jaona Elite. Qui a manipulé l'opinion publique dans cette histoire ?

H. M.

325 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes
  • Journée d'assainissement - Initiative louable mais…
  • Marc Ravalomanana - « Rajaonarimampianina manque de personnalité et d’autorité »
  • Affaire 7 février - Marc Ravalomanana encourt une arrestation
  • Reconnaissance pour la gestion de la peste - La grosse blague de l’Oms
  • Dégâts du cyclone Ava - L’inertie et l’incompétence du régime mises à nu

Editorial

  • A quand ?
     Les choses commencent à bouger ailleurs. Les séismes du changement ébranlent les anciennes habitudes de certains pays.  En Arabie Saoudite, premier producteur mondial du brut (pétrole), un pays longtemps réputé d’être hermétiquement fermé à toute influence étrangère, notamment de l’Occident, commence à ouvrir, bien que timidement, les portes et enclenche des changements notables.  Entre autres, les femmes saoudiennes, depuis toujours ignorées, retrouvent, peu à peu considérés, leurs droits les plus élémentaires. Désormais, elles peuvent entrer au stade et voir des matches ; elles peuvent conduire, etc… En outre, le roi Salmane affiche sa détermination de moraliser la vie publique, surtout, dans les rangs de la famille royale. Personne « n’est plus » au-dessus de la loi.

A bout portant

AutoDiff