Publié dans Politique

Exploitation aurifère de Soamahamanina - Des arguments peu convaincants des défenseurs du projet

Publié le mardi, 13 septembre 2016

Les défenseurs du projet de Soamahamanina ne voient décidément que le bout de leur nez. Pour tenter de défendre le bien-fondé du projet, un groupement composé « des vrais propriétaires terriens, de petits exploitants et de la société Jiuxing Mines » est sorti de son silence hier.

Dans une déclaration publiée dans la presse locale, les partisans du projet d’exploitation aurifère ont souligné « être tristes et avoir honte en entendant les mensonges véhiculés ces derniers mois ». Ces soi-disant propriétaires de terrain à Soamahamanina  soutiennent en outre ne pas avoir subi de pression pour accepter la location mensuelle de leur terrain occupé par la firme chinoise. 

« La société est en règle avec tous les permis requis pour l’exploitation et respecte son cahier de charge », a noté ce groupement. Les défenseurs du projet ont dénoncé des fausses informations diffusées sur cette exploitation.  Des projets de développement pour la localité seraient programmés, notamment en matière d’approvisionnement en électricité et en eau, d’équipement du Csb 2 local, de réalisation d’un complexe sportif, de construction de centre de santé et d’infrastructures scolaires. Un calendrier précis des activités a été  établi. En quelque sorte, une contrepartie. Signalons que la compagnie chinoise détient les pièces nécessaires, un permis d'extraction minière et un permis environnemental, pour extraire de l'or, de l'argent, du fer, du plomb et du zinc, pour une durée de 40 ans. Après  la réalisation de ces projets sociaux, qui seront terminés dans une durée relativement courte, qu’en sera-t-il des nombreuses années restantes pendant lesquelles le projet durera ? Le débat porte en effet sur les retombées pérennes de ce genre d’exploitation. 

Inadmissible

Quel sera l’impact économique à long terme de l’exploitation minière ? Outre ces projets sociaux, quels sont les autres apports du projet Jiuxing Mines sur la population locale ?  Il s’agit de ne pas répéter les mêmes erreurs que dans le passé avec les grandes exploitations minières d’Ambatovy ou de Qmm. Faut-il encore rappeler que les ressources minières ne sont pas renouvelables. Et pourtant, des sociétés comme Jiuxing Mines vont exploiter le terrain pendant 40 ans. Les personnes qui défendent ces projets ont-elles conscience de cela ? Sous d’autres cieux, le public aurait été informé du montant des investissements engagés et des volumes qui seront exploités. Le public aurait surtout été informé des parts des bénéfices escomptés qui doivent respectivement revenir à l’investisseur étranger, à l’Etat et aux travailleurs malagasy. Des points qui semblent avoir été occultés par les défenseurs du projet dans leur communication. 

Par rapport aux pourcentages, qui doivent être minimes, réservés à l’Etat, on se demande quelle sera la partie reversée à la Commune, à  la Région, à la Province d’où seront extraites ces richesses minières ? Ces questions mériteraient des réponses avant de s’engager dans ce genre de projet. Ce serait en effet inadmissible qu’un Gouvernement brade  les richesses de son sous sol qui ne sont pas renouvelables sans que les citoyens n’en tirent un profit durable. Les projets d’extraction minière, surtout aurifère, à Madagascar alimentent les discussions. Antsohihy, Mananjary, Anjozorobe, pour ne citer que ces localités, créent la polémique. Parmi la pléthore de projets, celui de Soamahamanina en particulier continue d’être sujet à controverse actuellement. Les éléments apportés par ces défenseurs de Soamahamanina montrent que les apports du projet chinois sont négligeables et pourraient encore être améliorés. 

A.R.

225 Commentaires

  • Posté par Alejandra
    samedi, 17 juin 2017

    I like the fact that it screws into the wood jams.

    Rapporter
  • Posté par Mamie
    samedi, 17 juin 2017

    Offering the Extra Long Swing Gates by North States.

    Rapporter
  • Posté par Katrina
    samedi, 17 juin 2017

    Set consists of 2 6″x9″ edges and also 4′
    of pad.

    Rapporter
  • Posté par Dorthy
    samedi, 17 juin 2017

    Use with square posts 3.75" or narrower in width.

    Rapporter
  • Posté par Tamara
    vendredi, 16 juin 2017

    What more could you want from a baby gate?

    Rapporter
  • Posté par Charlie
    vendredi, 16 juin 2017

    Now choosing is as simple as abc.

    Rapporter
  • Posté par Jonathan
    vendredi, 16 juin 2017

    Other than that I really like this gate.

    Rapporter
  • Posté par Misty
    vendredi, 16 juin 2017

    7) Representations, Warranties and Indemnities.

    Rapporter
  • Posté par Hamish
    vendredi, 16 juin 2017

    How will the lower screw mounts be installed ?

    Rapporter
  • Posté par Taj
    vendredi, 16 juin 2017

    Quick Install. Unfortunate for me! Hi Mommies! Great hub.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Visite du Président Rajoelina à Toamasina - L’excès de zèle du préfet fait jaser !
  • Nécrologie - Manandafy, le bouillant politicien n’est plus
  • Parc industriel à Moramanga - « Je ne reculerai pas pour l’intérêt de la Nation », dixit Andry Rajoelina
  • Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député
  • Jardin d’Antaninarenina - Vendu à des fantômes !
  • Gouvernement - Ntsay Christian Deux ministres obligés de démissionner
  • Crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines - Psychose à Madagascar
  • Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina
  • Jaovita Hortense Florette - « Sans la débrouillardise féminine, la population malagasy n’aurait pu vivre normalement »
  • Suspicions de détournement - Deux anciens ministres auditionnés au BIANCO

La Une

Editorial

  • Assainissement et non règlements de comptes !
    La traque des auteurs de magouilles continue et s’intensifie même. Les interceptions s’amplifient et ne font aucune distinction ni un « deux poids, deux mesures ». Tous les anciens dignitaires ayant commis des malversations (conseillers spéciaux, ministres, Dg ou autres, des opérateurs économiques, ...) passent à la trappe. Les mesures de rétorsion contre toutes les formes d’exaction portant atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation sont diversement appréciées auprès de l’opinion et de certaine classe politique. Pour les « ennemis » du régime, en place, il ne s’agit ni moins ni plus que de vilains actes de règlements de comptes. Les principales cibles étant, pensent-ils, les anciens dignitaires du pays. Selon les commentaires véhiculés à travers certains quotidiens de la place et par réseaux sociaux interposés, la nouvelle équipe dirigée par Andry Rajoelina  s’acharne, sans ménagement, contre les membres influents de l’ancienne équipe au pouvoir, et cela, pour leur rendre la monnaie de la…

A bout portant

AutoDiff