Publié dans Politique

Gare routière d’Andohatapenaka - Total Madagasikara attendue au tournant

Publié le mercredi, 14 septembre 2016

 L’octroi à la société Total Madagascar Sa d’une place stratégique dans une gare routière ne constitue pas une grande première. Précédemment, la société avait été privilégiée par la Commune urbaine d’Antananarivo à l’époque de Marc Ravalomanana par rapport à la gare routière d’Ambodivona.

Cette filiale de multinationale française avait reçu le droit de construire une station essence sur ce terrain, il y a une dizaine d’années maintenant. Il s’agissait, pour de nombreux observateurs d’une contrepartie offerte par le régime, à la contribution financière d’un montant total d’un milliard de Fmg versée par Total au titre du « Fanarenana an’Antananarivo Renivohitra ». Les deux parties avaient réagi en affirmant qu’il s’agissait d’une opération respectant les règles financières en vigueur. Il reste que, pour l’opinion, Total devait construire, ou au moins réhabiliter, la gare routière d’Ambodivona.

Tous les moyens avaient été utilisés, ou presque, pour que Total bénéficie de cet emplacement, quitte à ne pas respecter la distance réglementaire entre deux stations-services. Notons en effet que la compagnie pétrolière Galana avait une station-service implantée non loin de là. Force a pourtant été de constater qu’après plusieurs années, les travaux de réhabilitation de la station de taxis-brousse d’Ambodivona n’ont été effectués que partiellement. A preuve, le bordel qui y règne à cause de l’étroitesse du stationnement obligeant ainsi certaines coopératives à opérer en dehors même de la zone, causant des embouteillages monstres sur cet axe.

En tout cas, c’est donc la seconde fois dans l’histoire que Total se voit ainsi remettre un terrain stratégique. Le régime Rajaonarimampianina a remis le terrain d’Andohatapenaka à ce groupe pétrolier sous la forme d’un bail emphytéotique de 50 ans. En contrepartie, Total devra payer le loyer annuel de 42 983 ariary et construire une gare routière ainsi qu’une station-service.  

Après l’épisode de la gare routière d’Ambodivona, la compagnie pétrolière est attendue au tournant par rapport à cette nouvelle gare d’Andohatapenaka. La maquette de la future gare routière est connue de tous à travers la presse et les réseaux sociaux. L’opinion espère notamment que les travaux en ce sens seront menés à terme et dans les règles de l’art par la compagnie pétrolière.

Aiky Rakotobe

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff