Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Nouveaux commandos postés à Mahazoarivo - Quid de la sécurité de la population?

Publié le jeudi, 15 septembre 2016

 

La sortie officielle de 61 nouveaux commandos, composés notamment de 14 gendarmes et 47 militaires, vendredi dernier au Centre national d’entraînement des commandos (Cnec) à Ambatolaona, a fait tiquer plus d’un.

Ce n’est pas la cérémonie en elle-même qui a intrigué, mais la précision selon laquelle ces nouveaux commandos seront aussitôt affectés à la Primature à Mahazoarivo où ils assureront la surveillance du local. De un, révéler une telle information d’ordre stratégique pour la sécurité nationale constitue une erreur. D’ailleurs, il existe déjà un Bataillon de sécurité de la Primature ou Bsp, qui se charge de la protection du Premier ministre et des membres de sa famille, ainsi que celle du Palais de Mahazoarivo lui-même. De deux, de quoi le régime a-t-il peur pour faire surveiller  la Primature par une soixantaine de commandos alors que la sécurité publique est au plus mal avec la floraison d’attaques de bandits. Cette décision d’affecter des commandos de plus pour protéger une institution déjà bien entourée. L’on craint que cette mesure est plus d’ordre politique que sécuritaire étant donné qu’à chaque période d’instabilité, les rumeurs d’assaut du Palais de Mahazoarivo gagnent toujours du terrain.

Situation alarmante

Il n’est plus à rappeler que le pays vit actuellement dans une situation d’insécurité alarmante.  Dans la Capitale, les séries d’attaques à main armée s’enchaînent et les Forces de l’ordre interviennent, le plus souvent, en médecin après la mort. A cela s’ajoute la situation dans la partie sud de l’île qui est encore loin de s’arranger et serait même en train de s’empirer.

Selon les précisions d’un communiqué de la Gendarmerie nationale,  les stagiaires ont  bénéficié d’un stage spécial en leur qualité de commandos et ce, outre le renforcement de leurs acquis en formation militaire. D’ailleurs, les nouveaux commandos de la promotion « Brevet commando Ampinga » ont effectué une démonstration de leur savoir-faire en matière de protection de personnalité Vip (« Very important person »). Autant de compétences qui devront servir avant tout au maintien de la sécurité de la population qui est déjà lasse de l’insécurité.

S. R.

 

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff