Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Affaire Andohatapenaka - Ravalomanana veut récupérer le « Kianja Makis »

Publié le vendredi, 16 septembre 2016

Conscient que son action contre la gare routière d’Andohatapenaka se corse, l’ancien Président Marc Ravalomanana a décidé de mener une bataille sur le front judiciaire.

Dans sa démarche auprès de la Justice, l’ex-homme fort du pays a réclamé la propriété du « Kianja Makis »… Le 8 septembre dernier, soit deux jours après sa descente à la gare routière, la société de l’ex-Chef d’Etat, représentée par son avocat, a adressé une requête auprès du Tribunal d’Antananarivo pour assigner à bref délai le ministère de l’Aménagement du territoire, par rapport aux terrains sis à Andohatapenaka. Une pratique dont la finalité serait de permettre de raccourcir à quelques jours le délai séparant l’assignation de l’audience. Dans sa requête, l’avocat de l’ancien Président réitère que la société Tiko Agri Sarl est la propriétaire de plusieurs terrains sis à Andohatapenaka. Et d’après Me Hasina Andriamadison, le « ministère de l’Aménagement du territoire chargé des Projets présidentiels a clôturé les propriétés appartenant à la société Tiko Agri Sarl et procède à des travaux de réaménagement » sans avoir « l’autorisation du propriétaire ». L’avocat souligne également que « la société Tiko Agri Sarl a intérêt à s’adresser à la Justice pour demander l’arrêt immédiat des travaux ». Ce serait pour ces raisons que l’avocat de Tiko demande l’autorisation à assigner à bref délai le ministère de l’Aménagement du territoire pour s’entendre ordonner l’arrêt immédiat des travaux. Faut-il pourtant faire remarquer que les terrains situés aux alentours d’Andohatapenaka ont été acquis de manière plus que litigieuse par la société Tiko Agri en 2009.  En tout cas, 4 parcelles de terrain d’une contenance totale d’environ 22 000 m2 ont été présentées par l’avocat de Tiko comme occupées illégalement par l’Etat malagasy. Le plan détaillé par le Service topographique indique cependant que le projet de construction de la nouvelle gare routière n’empiétait aucunement sur les 4 terrains cités dans le dossier. En revanche, l’une des parcelles réclamées par Ravalomanana empiète sur l’actuel « Kianja Makis ». Force est de constater que Marc Ravalomanana est passé maître dans l’art de détourner et surtout d’attirer l’attention du public. Mais là, en voulant toucher à des réalisations et projets pour la population et non pour une seule personne ou un groupe commercial, le Pdg de Tiko risque de subir la foudre de cette dernière. En attendant les futurs rebondissements dans cette affaire, le projet de construction de la gare routière a déjà démarré. 

Recueillis par Lalaina A.

Fil infos

  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes
  • Code de la Communication - Lancement des consultations à Mahajanga

La Une

Editorial

  • Bien parti !
    Barea avec un score honorable de 2 à 2 face à la Guinée se trouve sur la bonne voie. Un match nul que les poulains de Dupuis vont capitaliser pour défier d'autres prétendants censés être favoris. Outsider et n'a pas honte de l'être, les sociétaires du Barea foncent. Pour une toute première participation aux joutes footballistiques continentales, les éléments de Faneva Ima impressionnent. Evidemment, l'équipe nationale guinéenne avec qui Barea devait rencontrer, en Groupe B, pour le premier match, relève d'un niveau technique assez abordable par rapport aux grandes équipes africaines mais la prestation de notre onze national n'a point démérité. A en suivre de près le match de samedi, il fallait quand même reconnaître que Barea sut déjouer les pièges de l'adversaire dont certains parmi les joueurs évoluent dans des équipes de prestige telles le Liverpool.    

A bout portant

AutoDiff