Publié dans Politique

Echiquier politique - Le « Malagasy miara-miainga » officiellement dans l’opposition

Publié le lundi, 31 octobre 2016

Le parti « Malagasy miara-miainga » (Mmm) a annoncé, samedi dernier, son appartenance officielle à l’opposition politique du régime Hery Rajaonarimampianina. 

« Il est décidé par le Congrès national constitutif que le parti « Malagasy miara-miainga » se constitue en parti d’opposition et fera face à toutes ses responsabilités légales y afférentes ». C’est sur cette résolution que se sont clôturées samedi les premières assises du parti politique Mmm qui ont eu lieu, durant trois jours (27, 28 et 29 octobre), au Fofikri d’Ankadikely Ilafy. De nombreuses décisions ont été prises durant le congrès des militants du parti fondé par Hajo Andrianainarivelo. La plus importante décision du Congrès national constitutif reste, toutefois, la décision de prendre la responsabilité de diriger et de prendre la place réservée à l’opposition, au niveau de l’Assemblée nationale, indique le président du Mmm au cours de son discours de clôture. Cette décision, dit-il, répond aux dispositions de la Constitution de la IVème République de Madagascar et de la loi N° 2011-013 du 18 août 2011 portant statut de l’opposition et des partis d’opposition. A ce sujet, le numéro Un du Mmm de souligner que « Le décret d’application aurait dû être promulgué depuis longtemps mais que le pouvoir n’a toujours pas accompli jusqu’à aujourd’hui ». Un décret qui doit normalement être pris par le Gouvernement en Conseil des ministres. Etant donné que le parti Mmm dispose d’élus à la Chambre basse, Hajo Andrianainarivelo a de fortes chances de briguer le poste de chef de l’opposition. L’intérêt du poste de chef de l’opposition au niveau de l’Assemblée nationale est de pouvoir bénéficier de nombreux avantages. L’ancien Vice-premier ministre, s’il était élu par les partis d’opposition, comme chef de file, pourrait avoir un rang de vice-président de l’Assemblée nationale. Appartenant de plein droit au bureau permanent de la Chambre basse, il bénéficierait alors des avantages liés à ce poste. 

Les raisons

Dans les faits, cette décision de s’annoncer dans l’opposition n’étonnera pas l’observateur politique. En effet, depuis plusieurs mois, le Mmm tient un langage très critique envers le régime. Hajo Andrianainarivelo d’expliquer que si son parti a décidé de briguer la place de l’opposition sur l’échiquier politique, c’est d’ailleurs en raison de l’urgence de la situation de Madagascar. « Nous ne pouvons plus permettre aux dirigeants actuels de faire comme bon leur semble et que les générations futures en paient le prix fort », a indiqué l’ancien Vice-premier ministre du temps de la Transition. Hajo Andrianainarivelo de souligner que cette démarche était irréversible. De l’avis de l’ancien numéro deux du Gouvernement transitoire, Madagascar va mal, et le comble est que le Président actuel et le Hery vaovao ho an’ny Madagasikara (Hvm) sont incapables d’apporter le vrai changement, conformément aux aspirations exprimées par le peuple malagasy par la voie des urnes en décembre 2013. Raison pour laquelle la démission du Chef de l’Etat et la tenue d’élections présidentielles anticipées sont toujours réclamées par le Mmm. 

« Si ce régime est instable, c’est parce que l’élection qui a porté les dirigeants actuels au pouvoir n’a été ni propre ni transparente. C’est la raison pour laquelle la population n’a pas confiance en ce pouvoir », a par ailleurs lancé Hajo Andrianainarivelo au cours d’une interview en marge de la cérémonie de clôture. Et lui de rappeler que le parti au pouvoir n’a aucun député élu à l’Assemblée nationale. « C’est l’Armada dont nous faisons partie qui dispose de cette majorité », conclut-il.

L.A.

Fil infos

  • Ministère des Affaires étrangères - Naina Andriantsitohaina prend congé de ses collaborateurs
  • Fondation d'Andry Rajoelina - Feu vert de la HCC
  • Changement climatique - Madagascar parmi les plus vulnérables
  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants

La Une

Editorial

  • Etat riche !
    Ntsay Christian, le Premier ministre de consensus, dès le moment où il débarqua à Mahazoarivo, au palais de la Primature, jugea nécessaire l'assainissement de l'Administration. Dans le viseur du PM, le patrimoine de l'Etat dont le parc automobile se trouve, en premier lieu, en ligne de mire. Nanti d'une volonté politique inébranlable, le nouveau Premier ministre a eu le courage d'ouvrir la boîte de Pandore.  

A bout portant

AutoDiff