Publié dans Politique

Amateurisme flagrant du Gouvernement - 25 novembre, un jour ouvrable

Publié le jeudi, 24 novembre 2016

La journée du vendredi 25 novembre 2016 a finalement été déclarée ouvrable par le Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier. La confirmation est venue du ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’administration, du Travail et des Lois sociales, Maharante Jean De Dieu. « La journée du 25 novembre qui s’en vient sera travaillée, contrairement à certaines rumeurs et interrogations qui circulent ici et là (…) », a indiqué le membre du Gouvernement, hier au cours d’un point de presse. 

Jusqu’ici, le Gouvernement avait pourtant fait miroiter la possibilité d’un jour payé et chômé. « La Direction générale du Travail vient de nous informer qu’à l’occasion du XVIe Sommet de la Francophonie, la journée du vendredi 25 novembre est déclarée fériée et chômée. Le décret y afférent vous parviendra dès réception », indique d’ailleurs un e-mail du Groupement des entreprises de Madagascar en date du 16 novembre dernier à ses affiliés. Le décret annonçant ce jour chômé et payé a été attendu encore ces derniers jours au niveau du ministère de la Fonction publique. Un décret qui ne sera donc finalement jamais sorti. 

Il y a lieu ici de se demander ainsi pourquoi, au lieu d’assumer son choix de ne pas accorder de jour férié, le Gouvernement a préféré pointer du doigt des rumeurs. Les informations obtenues et diffusées par les groupements patronaux ne seraient donc que des pures élucubrations sorties d’on ne sait où, d’après le Gouvernement. Pour certains analystes, il s’agit d’une autre reculade de ce régime Rajaonarimampianina. La semaine dernière, des rumeurs en tout genre ont enflé autour de certaines mesures et restrictions applicables durant la semaine de la Francophonie, avant que le régime ne daigne sortir de sa torpeur. De tout cela, il en résulte une anarchie qui atteste de l’amateurisme flagrant du régime. « Après le Sommet de la Francophonie,  les 28 et 29 novembre, les fonctionnaires et employés du secteur privé pourront visiter librement le Village de la Francophonie, le Centre de conférence international d’Ivato et l’Hôtel 5 étoiles », rajoute pince sans rire Maharante Jean De Dieu. Une information qui fait rire sous cape bon nombre d’observateurs… 

L.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff