Publié dans Politique

Roi Mohammed VI à la mosquée - Des nombreux fidèles refoulés

Publié le vendredi, 25 novembre 2016

Le Roi du Maroc Mohammed VI s’est rendu à la mosquée d’Antananarivo pour la prière de vendredi, hier. La portion de route qui mène à ladite mosquée a été réhabilitée et ladite mosquée a été également aménagée à cette occasion par le pouvoir. 

 

Une aubaine pour les usagers de cette route. A coup sûr, celle-ci n’aurait jamais fait l’objet d’une quelconque réhabilitation si le Roi Mohammed VI n’avait pas choisi la mosquée d’Antananarivo pour la prière de vendredi. Les environs étaient étroitement surveillés et grouillaient d’éléments des Forces de l’ordre. Ces derniers ont encore fait parler d’eux et ont fait preuve d’excès de zèle. Certes, il y va de la sécurité de cet hôte de marque, mais de là à interdire l’entrée de la mosquée aux fidèles musulmans pour la prière de vendredi est intolérable. Des fidèles ont demandé à être fouillés s’ils doutent d’eux mais les éléments des Forces de l’ordre n’ont rien voulu savoir. Il y eut une vive altercation entre des fidèles de la mosquée d’Antananarivo et les éléments des Forces de l’ordre. Les fidèles musulmans ne voyaient pas la raison pour laquelle les Forces de l’ordre ne les autorisent pas à prier. « Nous sommes musulmans et nous sommes venus ici pour prier. Faites votre travail mais laissez nous entrer », ont-ils crié. Comme l’heure de la prière était venue, les fidèles musulmans en question ont dû prier à même le sol devant l’entrée de la mosquée. L’indignation de la foule qui attendait le passage du Roi Mohammed VI à l’extérieur de la mosquée ne s’est pas fait attendre. Les éléments des Forces de l’ordre se sont fait huer.

Le Roi de Maroc, loin de se douter de ce qui s’est passé à l’entrée de la mosquée à sa sortie, a tenu à faire un bain de foule. Les fidèles présents à l’occasion se sont bousculés pour lui serrer la main. De nature simple et modeste, le Roi Mohammed VI a également serré la main des gens qui l’attendaient à l’extérieur de la mosquée.  En tout cas, l’ambiance avait de quoi susciter la jalousie de Hery Rajaonarimampianina dont la cote de popularité est très basse. A noter que 5 000 Corans ont été offerts à cette occasion par le Roi de Maroc aux musulmans de Madagascar.

 A. Lepêcheur

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff