Publié dans Politique

Roi Mohammed VI à la mosquée - Des nombreux fidèles refoulés

Publié le vendredi, 25 novembre 2016

Le Roi du Maroc Mohammed VI s’est rendu à la mosquée d’Antananarivo pour la prière de vendredi, hier. La portion de route qui mène à ladite mosquée a été réhabilitée et ladite mosquée a été également aménagée à cette occasion par le pouvoir. 

 

Une aubaine pour les usagers de cette route. A coup sûr, celle-ci n’aurait jamais fait l’objet d’une quelconque réhabilitation si le Roi Mohammed VI n’avait pas choisi la mosquée d’Antananarivo pour la prière de vendredi. Les environs étaient étroitement surveillés et grouillaient d’éléments des Forces de l’ordre. Ces derniers ont encore fait parler d’eux et ont fait preuve d’excès de zèle. Certes, il y va de la sécurité de cet hôte de marque, mais de là à interdire l’entrée de la mosquée aux fidèles musulmans pour la prière de vendredi est intolérable. Des fidèles ont demandé à être fouillés s’ils doutent d’eux mais les éléments des Forces de l’ordre n’ont rien voulu savoir. Il y eut une vive altercation entre des fidèles de la mosquée d’Antananarivo et les éléments des Forces de l’ordre. Les fidèles musulmans ne voyaient pas la raison pour laquelle les Forces de l’ordre ne les autorisent pas à prier. « Nous sommes musulmans et nous sommes venus ici pour prier. Faites votre travail mais laissez nous entrer », ont-ils crié. Comme l’heure de la prière était venue, les fidèles musulmans en question ont dû prier à même le sol devant l’entrée de la mosquée. L’indignation de la foule qui attendait le passage du Roi Mohammed VI à l’extérieur de la mosquée ne s’est pas fait attendre. Les éléments des Forces de l’ordre se sont fait huer.

Le Roi de Maroc, loin de se douter de ce qui s’est passé à l’entrée de la mosquée à sa sortie, a tenu à faire un bain de foule. Les fidèles présents à l’occasion se sont bousculés pour lui serrer la main. De nature simple et modeste, le Roi Mohammed VI a également serré la main des gens qui l’attendaient à l’extérieur de la mosquée.  En tout cas, l’ambiance avait de quoi susciter la jalousie de Hery Rajaonarimampianina dont la cote de popularité est très basse. A noter que 5 000 Corans ont été offerts à cette occasion par le Roi de Maroc aux musulmans de Madagascar.

 A. Lepêcheur

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Programme d’Andry Rajoelina - Accent sur les énergies renouvelables
  • Conférence souveraine - Les candidats « anti-7 novembre » se couvrent de ridicule
  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !

La Une

Editorial

  • Farce exutoire !
    Suite à la réunion initiée par la CENI à laquelle les 36 candidats à l'élection présidentielle ont été conviés, 25 des 36 « participants » à la course ont accouché un « Accord politique ». En effet, à l'issue de cette rencontre, très houleuse, ce vendredi 19 octobre, à Nanisana, des prétendants dont les dossiers de candidature, après s'être acquittés des 50 millions d'Ar, ont été formellement validés par la HCC manifestèrent leur rejet contre l'organisation générale de  l'élection prévue pour le 7 novembre 2018.

A bout portant

AutoDiff