Publié dans Politique

Conférence des bailleurs et investisseurs pour Madagascar - L’environnement des affaires à la loupe

Publié le vendredi, 02 décembre 2016

La deuxième journée de la conférence des bailleurs et investisseurs pour Madagascar, hier à Paris, a été consacrée au secteur privé et à l’environnement. C’était une occasion d’aborder des perspectives de financement, des projets prioritaires et du partenariat public-privé. Cette conférence a rassemblé entre autres des représentants malgaches du secteur privé, des représentants de la communauté asiatique des affaires, de la Banque mondiale, totalisant près de 600 participants.


Le directeur de l’« Economic development board of Madagascar » (Edbm), Eric Robson Andriamihaja a présenté les instruments de promotion de l’investissement et les réformes de l’environnement des affaires. Les secteurs porteurs à Madagascar, la sécurisation des investissements, les opportunités et offres de financement comme « Africa 50 » ou « Infrastructure investment fund » y ont été discutés. Les panélistes ont présenté les opportunités d’affaires à Madagascar que ce soient dans les domaines des projets d’infrastructures économiques, des transports et du développement, ou dans l’industrie, l’agro-industrie, le commerce et le secteur textile. A cela s’ajoutent le secteur financier et les services financiers, les mines et les hydrocarbures ainsi que les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’énergie, le tourisme, l’environnement.

Parmi les intervenants figurent la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (Fhorm), Symbion Power, Telma, Madagascar Oil, l’Agence française de développement, Lecofruit,… Les participants à la conférence ont eu droit à une présentation des régimes fiscaux malgaches. A l’issue de la première journée consacrée aux bailleurs de fonds, le 1er décembre dernier, l’annonce de financement pour la mise en œuvre du Plan national de développement (Pnd) a atteint six milliards 400 millions usd pour les quatre prochaines années.  « Nous avons largement atteint les objectifs que nous nous étions fixé. Les préoccupations communes sont l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, la bonne gouvernance, l’amélioration de l’environnement des affaires », a déclaré le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina. Les partenaires ont manifesté leur volonté d’accompagner la mise en œuvre des principaux axes du Pnd 2015-2019.
D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff