Publié dans Politique

Conférence des bailleurs et investisseurs pour Madagascar - L’environnement des affaires à la loupe

Publié le vendredi, 02 décembre 2016

La deuxième journée de la conférence des bailleurs et investisseurs pour Madagascar, hier à Paris, a été consacrée au secteur privé et à l’environnement. C’était une occasion d’aborder des perspectives de financement, des projets prioritaires et du partenariat public-privé. Cette conférence a rassemblé entre autres des représentants malgaches du secteur privé, des représentants de la communauté asiatique des affaires, de la Banque mondiale, totalisant près de 600 participants.


Le directeur de l’« Economic development board of Madagascar » (Edbm), Eric Robson Andriamihaja a présenté les instruments de promotion de l’investissement et les réformes de l’environnement des affaires. Les secteurs porteurs à Madagascar, la sécurisation des investissements, les opportunités et offres de financement comme « Africa 50 » ou « Infrastructure investment fund » y ont été discutés. Les panélistes ont présenté les opportunités d’affaires à Madagascar que ce soient dans les domaines des projets d’infrastructures économiques, des transports et du développement, ou dans l’industrie, l’agro-industrie, le commerce et le secteur textile. A cela s’ajoutent le secteur financier et les services financiers, les mines et les hydrocarbures ainsi que les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’énergie, le tourisme, l’environnement.

Parmi les intervenants figurent la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (Fhorm), Symbion Power, Telma, Madagascar Oil, l’Agence française de développement, Lecofruit,… Les participants à la conférence ont eu droit à une présentation des régimes fiscaux malgaches. A l’issue de la première journée consacrée aux bailleurs de fonds, le 1er décembre dernier, l’annonce de financement pour la mise en œuvre du Plan national de développement (Pnd) a atteint six milliards 400 millions usd pour les quatre prochaines années.  « Nous avons largement atteint les objectifs que nous nous étions fixé. Les préoccupations communes sont l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, la bonne gouvernance, l’amélioration de l’environnement des affaires », a déclaré le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina. Les partenaires ont manifesté leur volonté d’accompagner la mise en œuvre des principaux axes du Pnd 2015-2019.
D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff