Publié dans Politique

Conférence des bailleurs et investisseurs pour Madagascar - L’environnement des affaires à la loupe

Publié le vendredi, 02 décembre 2016

La deuxième journée de la conférence des bailleurs et investisseurs pour Madagascar, hier à Paris, a été consacrée au secteur privé et à l’environnement. C’était une occasion d’aborder des perspectives de financement, des projets prioritaires et du partenariat public-privé. Cette conférence a rassemblé entre autres des représentants malgaches du secteur privé, des représentants de la communauté asiatique des affaires, de la Banque mondiale, totalisant près de 600 participants.


Le directeur de l’« Economic development board of Madagascar » (Edbm), Eric Robson Andriamihaja a présenté les instruments de promotion de l’investissement et les réformes de l’environnement des affaires. Les secteurs porteurs à Madagascar, la sécurisation des investissements, les opportunités et offres de financement comme « Africa 50 » ou « Infrastructure investment fund » y ont été discutés. Les panélistes ont présenté les opportunités d’affaires à Madagascar que ce soient dans les domaines des projets d’infrastructures économiques, des transports et du développement, ou dans l’industrie, l’agro-industrie, le commerce et le secteur textile. A cela s’ajoutent le secteur financier et les services financiers, les mines et les hydrocarbures ainsi que les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’énergie, le tourisme, l’environnement.

Parmi les intervenants figurent la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (Fhorm), Symbion Power, Telma, Madagascar Oil, l’Agence française de développement, Lecofruit,… Les participants à la conférence ont eu droit à une présentation des régimes fiscaux malgaches. A l’issue de la première journée consacrée aux bailleurs de fonds, le 1er décembre dernier, l’annonce de financement pour la mise en œuvre du Plan national de développement (Pnd) a atteint six milliards 400 millions usd pour les quatre prochaines années.  « Nous avons largement atteint les objectifs que nous nous étions fixé. Les préoccupations communes sont l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, la bonne gouvernance, l’amélioration de l’environnement des affaires », a déclaré le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina. Les partenaires ont manifesté leur volonté d’accompagner la mise en œuvre des principaux axes du Pnd 2015-2019.
D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

La Une

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff