Publié dans Politique

Régime Rajaonarimampianina - Le remaniement se précise

Publié le vendredi, 23 décembre 2016

Le calendrier du remaniement gouvernemental se précise en cette veille des fêtes de fin d’année. Dans les coulisses, les consultations et supputations continuent d’aller bon train, laissant présager un remaniement impliquant plusieurs ministères tels que celui de l'Energie, la Sécurité intérieure et d’autres. La fenêtre de tir se situerait entre le début du mois de janvier et le début du mois de février. Soit au nouvel an.


Outre la nomination d’un nouveau ministre à Ampandrianomby, laissé à un intérimaire après le décès du titulaire du poste, un autre critère devrait être pris en compte par le Président de la République pour décider : l’élection de 2018. Lors de son congrès national qui s’est déroulé à Fianarantsoa la semaine dernière, le parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a en effet appelé Hery Rajaonarimampianina à se présenter à sa propre succession en 2018. Sans attendre l’avis des partisans du parti bleu roi, le Chef de l’Etat avait déjà multiplié les descentes. Sous couvert de visites officielles et d’inaugurations, le Président est taxé de mener une véritable précampagne en vue de 2018. Autant de signaux qui prouvent que Hery Rajaonarimampianina a d’ores et déjà les yeux braqués sur l’élection présidentielle. Il faut dire que l’actuel locataire d’Iavoloha a mis des atouts dans sa manche qu’il ne manquera pas de placer sur la table pour remporter le pot. Dans son jeu, le numéro Un de l’Etat dispose notamment de la « confiance » qui lui est accordée par les bailleurs de fonds, concrétisée notamment par les milliards d’euros d’engagement acquis lors de la Conférence des bailleurs et des investisseurs à Paris au début de ce mois de décembre. Même s’il n’a pas, pour l’heure, confirmé sa candidature pour 2018, force est donc de constater que le Chef de l’Etat est en train d’abattre lentement mais sûrement ses cartes.


Equipe


Reste cependant une question qui taraude certains esprits. Avec quelle équipe Hery Rajaonarimampianina compte-t-il mener sa barque à bon port ? La première option serait qu’il remanie le Gouvernement et mette en place une nouvelle équipe dont l’ossature sera formée de techniciens, composée notamment de certains ministres qui se sont battus pour l’obtention des milliards à Paris et qui se battront pour faire en sorte que la maxime « 3 dollars prononcés 1 dollar décaissé » ne devienne pas une réalité. Une équipe qui sera également à même de concrétiser les projets présentés lors de la conférence parisienne. La seconde option serait qu’il mette en place une équipe dont la colonne vertébrale sera plutôt politique et dont les objectifs seront de le faire réélire en 2018. Une équipe usera de tous les moyens possibles, quitte à utiliser les fonds obtenus à Paris, pour des projets « tape- à- l’œil » destinés à améliorer l’image de Hery Rajaonarimampianina au niveau de l’électorat. En outre, le locataire d’Iavoloha devra également écarter certains membres du Gouvernement à qui beaucoup d’observateurs prêtent des ambitions présidentielles.

Des ministres qui seront donc des futurs adversaires du candidat numéro 3 lors du dernier scrutin présidentiel. Certains observateurs se demandent par ailleurs si le Chef de l’Etat optera pour un changement de Gouvernement ou un remaniement ministériel, étant donné la situation de Mahafaly Solonandrasana à qui certains au sein même de l’équipe dirigeante actuelle prêtent l’intention de vouloir devenir « calife à la place du calife ».  En tout cas, la balle reste dans le camp de Hery Rajaonarimampianina, Président, dont la cote de popularité reste en dessous de la moyenne malgré ses nombreux et fréquents déplacements dans les régions, ces dernières semaines.
Recueillis par L.A.

1 Commentaire

  • Posté par mehdi mountather
    jeudi, 12 janvier 2017

    Ce séisme a Madagascar avertissement d'ALLAH aux gouvernement et peuple du Madagascar de se convertir a l'islam aujourd'hui urgent pour éviter la mort par ces punitions d'ALLAH un séisme plus 6 tsunami les inondations les foudres les tornades météorite astéroïde volcan typhon et les virus merci.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff