Publié dans Politique

Présidence de la Confédération africaine de football - Ahmad écrase Issa Hayatou

Publié le jeudi, 16 mars 2017

34 voix pour Ahmad et 20 pour Issa Hayatou. C’est le verdict prononcé par les 54 présidents de fédération africaine hier à Addis-Abeba (Ethiopie) à l’issue de l’assemblée générale de la Confédération africaine de Football (Caf). Un score largement en faveur du désormais ex-président de l’association malagasy de football qui est parvenu à déboulonner de son trône le Camerounais Issa Hayatou qui a tenté hier de briguer un huitième mandat à la tête de la Caf. Mais le vent du changement prôné par Ahmad durant sa longue et minutieuse campagne électorale a fini de faire mouche auprès de la majorité des électeurs qui ont mis fin aux 28 ans de règne d’Issa Hayatou. L’élection de Ahmad est un grand honneur pour Madagascar bien que « son football ne pèse pas lourd dans le continent » comme l’aiment répéter maintes fois hier les journalistes étrangers. Il est le premier malagasy à présider une confédération sportive.

Au lendemain de l’annonce de sa candidature, peu de personnes ont cru à la capacité d’Ahmad de faire tomber le vieux crocodile du football africain. Mais depuis que le Cosafa, qui regroupe 14 fédérations africaines, a déclaré publiquement son soutien à Ahmad, le fauteuil d’Issa Hayatou commençait à vaciller. « C’est le résultat des mois de travail, d’abnégation et de solidarité des présidents qui veulent réellement le changement », a déclaré le nouveau patron de la Caf, le sixième depuis sa création de l’institution en 1960. Porté en triomphe par ses pairs africains vers la tribune, Ahmad fait partie désormais des Malagasy qui pourraient rendre la fierté à la Nation. « C’est une journée historique pour Madagascar. Une reconnaissance pour tout le travail accompli ensemble dans une période difficile. Et une reconnaissance particulière du travail fait par Ahmad auprès des instances internationales. Je suis fier de cette élection d’un homme qui a offert au football malagasy son premier titre continental par le biais du beach soccer », a réagi Patrick Pisal Hamida, administrateur et directeur général du groupe Telma, partenaire numéro Un du football malagasy. Il espère que  Madagascar tire profit de cette élection d’Ahmad à la tête de la Caf. Un souhait partagé également par le ministre des Sports, Anicet Andriamosarisoa, qui ajoute que c’est un événement, non seulement pour le football, mais pour le sport malagasy en entier. Anicet Andriamosarisoa, qui à l’instar du ministre des affaires étrangères, Atallah Béatrice, ainsi que du Président Hery Rajaonarimampianina, ont effectué un travail de lobbying auprès de leurs homologues respectifs pour faire passer le candidat malagasy.

Pour revenir à cette élection surprise d’Ahmad, « il faut du temps pour comprendre ce choix des 34 présidents africains », avance un des spécialistes du football africain. Par contre, un président ayant porté son choix sur Ahmad explique que « c’est un vote de dépit, de frustration et contre la dictature d’Issa Hayatou ». En effet, durant l’assemblée générale d’hier, soit à quelques heures de l’élection, Issa Hayatou a encore tenté de faire un forcing pour passer un dossier hors de l’ordre du jour fixé. Un forcing rejeté par la majorité de l’assistance lors d’un vote secret. Un refus prémonitoire de l’issue de l’élection programmée quelques heures plus tard dont le résultat a propulsé au sommet du toit du football africain le petit-fils de Tambohorano, une bourgade de la Commune de Maintirano.
Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sécurisation de la fête de l’indépendance - Des dispositifs exceptionnellement costauds pour Antananarivo
  • Jusqu’où ira la similitude ? - La Claudine R. sud-coréenne écope de 3 ans de prison
  • Visite à la prison de Manjakandriana - Le ministère de la Justice nargue les journalistes
  • Présence chinoise à Ambatomirahavavy - Risque d’un « Soamahamanina » bis
  • Code de la communication - Mal conçu, mal voté et mal appliqué
  • Free News - Deux journalistes convoqués devant la Brigade criminelle
  • Fonction parlementaire - Aucun diplôme exigé
  • Affaire Claudine Razaimamonjy - L’Etat victime de ses propres turpitudes
  • Affaire Alain - Ramaroson L’acharnement persiste
  • Alain Ramaroson - Une lenteur judiciaire voulue

La Une

Editorial

  • Allons-y !
    A la veille du grand jour, le 26 juin, date à laquelle Madagascar recouvra, de nouveau, son indépendance, l’effervescence de la fête bouillonne le pays. En effet, le 26 juin 1960, la Grande île redevient pays souverain après avoir été soumise sous le joug de la colonisation pendant plus de 60 ans. Par l’arrêté du 6 août 1896, avec la bénédiction  de l’Assemblée nationale française, malgré le vote  « Non » des 77 députés, Madagascar devint  colonie française.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff