Publié dans Politique

Magro Behoririka - L’absence de Ravalomanana rebute ses « fans »

Publié le dimanche, 26 mars 2017

Annoncée de façon tonitruante, la reprise du regroupement dans l’enceinte du Magro Behoririka n’a pas fait l’effet attendu. Alors que bon nombre d’observateurs s’attendaient à une démonstration de forces, les « zanak’i dada » n’ont pas réussi leur pari, du moins, pour cette fois. L’absence du leader du mouvement, l’ancien Président Marc Ravalomanana était sûrement une des raisons qui n’ont pas encore motivé ses fervents partisans à participer à ces retrouvailles. L’ancien Chef d’Etat et son épouse ayant encore été en déplacement en Europe. Néanmoins, quelques lieutenants du parti Tim ont été aperçus sur les lieux à l’instar de la sénatrice Olga Ramalason, ou encore les Razafimandimby Zafilahy et Raveloson Constant entre autres.

Comme lors des anciens rassemblements du Magro, les pro-Ravalo ont effectué une série de discours. Les partisans du « Tiako Madagasikara » ont rappelé la raison d’être de ce nouveau regroupement qui est de réclamer la réouverture de la station Mbs. « La réouverture de la Mbs n’est rien par rapport au retour de Marc Ravalomanana au pays. (…) Ouvrez notre station de radio et de télévision », a scandé Raveloson Constant. Désormais, les partisans du Tim vont donc se retrouver à cet endroit pour des « séances d’information », dit-on en attendant que le régime autorise la chaîne Mbs à émettre de nouveau. Malgré l’échec de cette première rencontre, les partisans du fondateur du parti Tim ne désespèrent pas. Un culte pour la Nation sera organisé ce mercredi 29 mars au même endroit et prévoit une présence massive de partisans car, cette fois- ci, la présence du couple Ravalomanana a été bel et bien annoncée. Une séance de prière pour le pays face aux nombreux fléaux comme la sècheresse, l’inondation, le séisme, l’insécurité qui ont frappé le pays tour à tour.
S.R.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff