Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Claudine Razaimamonjy - Réapparition miraculeuse à l’Hjra

Publié le mercredi, 03 mai 2017

La réapparition inattendue de Claudine Razaimamonjy dans la presse déchaîne les rumeurs et spéculations. Plus d’une dizaine de jours après sa réadmission à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra), celle qui est présentée comme étant une conseillère spéciale du Président de la République Claudine Razaimamonjy est finalement réapparue, par le biais notamment des photos de presse. Une réapparition qui suscite énormément de questions. 

Personne n’avait vu la propriétaire de l’hôtel A&C depuis son retour de l’île Maurice. Pour rappel, cette opératrice économique a effectué son retour sur le territoire malagasy, le 22 avril dernier à bord d’un avion privé, au terme de son évacuation sanitaire dans l’île sœur. Un communiqué du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions a affirmé que Claudine Razaimamonjy a été immédiatement reconduite à l’Hjra. Hormis ses proches, personne n’a toutefois pu voir la dame depuis ce retour. Des rumeurs ont alors commencé à courir selon lesquelles cette proche du Chef de l’Etat se serait envolée vers Fianarantsoa. Cette réapparition a eu le mérite de lever un doute.

Ceci étant dit, ce retour au-devant de l’actualité ne fait que susciter d’autant plus les questions.  Les circonstances dans lesquelles cette femme d’affaires, sur qui continue de peser un mandat de dépôt prononcé par la chaîne pénale anti-corruption, est réapparue, ne sont pas pour calmer les critiques. Il faut en effet noter, d’une part, que seuls quelques médias triés sur le volet, par les soins des proches de cette prévenue, ont pu couvrir cette visite du substitut du procureur. Des presses qui se trouvent être tous des médias d’obédience proche du régime Hvm dont Claudine Razaimamonjy est un membre active. 

Par ailleurs, les observateurs n’ont pas pu s’empêcher de soulever un fait : s’agissait-il d’une descente d’un substitut du procureur, accompagnée pour l’occasion d’une poignée de journalistes au service de réanimation chirurgicale ou l’inverse soit une descente de journalistes supervisée par un magistrat du Parquet ? Car les versions des presses qui ont relaté la descente divergent sur ce sujet…

Les agissements du sénateur Riana Andriamandavy VII n’ont par ailleurs fait que raviver les soupçons de certains. En effet, deux jours avant la réapparition de sa belle-sœur dans la presse, l’élu de Fianarantsoa s’était signalé en empêchant la tenue d’une visite de contrôle menée par un autre substitut du procureur.  Il aurait pourtant suffi que le parlementaire de la Chambre haute ouvre la porte de la chambre 126 à la magistrate venue pour faire un contrôle afin que tous les doutes sur la présence physique de Claudine Razaimamonjy soient dissipés. Reste également une question posée par l’opinion, à savoir pourquoi cette réapparition miraculeuse a eu lieu juste après la visite empêchée du premier substitut du procureur. Certains observateurs seraient tentés d’affirmer qu’il ne s’agissait là que d’une opération médiatique destinée à faire taire la polémique sur la présence physique de la prévenue Claudine Razaimamonjy dans sa chambre d’hôpital.

En tout cas, l’opinion sait désormais que Claudine Razaimamonjy a été à l’Hjra avant-hier en début de soirée. L’on ne sait en revanche pas si la propriétaire de l’hôtel A&C s’y trouvait  depuis son retour de l’île Maurice….

L.A.

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff