Publié dans Politique

Grandes villes de Madagascar - Les maires réunion à Toamasina

Publié le jeudi, 04 mai 2017

Les dix maires, membres de l’Association des grandes villes de Madagascar (Agvm), se retrouvent à Toamasina pour une assemblée générale de deux jours qui se tiendra à la Mairie de la ville du port à partir d’aujourd’hui.

Selon le maire de Mahajanga, Moktar Salim Andriantomanga, joint au téléphone, l’ordre du jour comprend deux sujets majeurs : validation du règlement intérieur de l’entité et validation de la candidature de nouveaux membres. Le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana ouvrira officiellement la séance ce matin, selon toujours notre interlocuteur. La grande réunion à Toamasina est la deuxième de son genre après celle ayant eu lieu à Antsiranana, le 9 septembre dernier, quatre mois suivant la constitution de son organe central, le 3 juin à Mahajanga. Le maire d’Antsirabe, Paul Razanakolona, en est le président élu. L’Agvm réunit les patrons des équipes municipales des anciens Chefs-lieux de province plus ceux de Nosy Be, Sainte-Marie, Taolagnaro et Antsirabe. C’est donc politiquement une structure bigarrée. Certains de ses membres ont eu aussi des démêlés bassement politiques si  nous ne citons que la mesure suspensive à l’encontre des maires Paul Razanakolona, Moktar Salim Andriantomanga et Elysée Ratsiraka. Une discussion directe avec le locataire de Mahazoarivo, qui est aussi patron de la décentralisation à Madagascar, le 7 avril dernier, a désamorcé à temps la crise qui a couvé. Pour l’Agvm, l’adhésion de nouveaux membres passe par un système de parrainage. Entre autres, les maires d’Antalaha, de Morondava et d’Ambilobe sont parmi ceux qui sont prévus intégrer l’association à l’issue de la présente assemblée générale. Le maire d’Antananarivo, Lalao Ravalomanana, a aussi ses mentorés. Leurs identités ne nous ont pas été révélées au moment où nous mettons sous presse. La prochaine étape sera la tenue d’un atelier de renforcement des capacités techniques des maires dans la Capitale. « La date précise sera connue samedi », nous a confié le secrétariat technique de l’association.

 Manou Razafy

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff