Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Nomination d’ambassadeurs - Couacs de dernière minute ?

Publié le dimanche, 14 mai 2017

Attendue la semaine dernière, la nomination des ambassadeurs n’a pas eu lieu. Repoussée ou annulée ? Telle est la question que se sont posés bon nombre d’observateurs  En marge de la réception organisée par le chef de délégation de l’Union européenne, Antonio Sanchez Benedito-Gaspar en début de semaine dernière à la villa Iranja de Tsarasaotra, dans le cadre de la célébration de la Journée de l’Europe, la ministre des Affaires étrangères Atallah Béatrice a pourtant annoncé aux journalistes la nomination très prochaine de nouveaux ambassadeurs auprès des pays partenaires de Madagascar. 

Si elle n’a pas mentionné les pays ou organisations hôtes de ces nouveaux ambassadeurs, le numéro « Un » de la diplomatie malagasy est toutefois allé jusqu’à déclarer qu’il fallait voir de près le dernier Conseil des ministres. Malgré cette annonce, les nominations n’ont pas eu lieu. Le communiqué de presse relatant les décisions prises lors du dernier rendez-vous hebdomadaire de l’Exécutif a accouché sur la nomination de nombreux nouveaux hauts employés de l’Etat, parmi lesquels ne figurait aucune nomination d’ambassadeurs. 

Les observateurs ne peuvent que se demander les raisons pour lesquelles ces nominations n’ont pas eu lieu ? Y a-t-il eu des couacs de dernière minute dans la liste des pressentis ambassadeurs ? Cet épisode est en tout cas caractéristique des soubresauts continuels que vit le pays depuis l’accession de Hery Rajaonarimampianina. Après 40 mois passés à Iavoloha, le Président malagasy n’a toujours pas procédé à la nomination d’ambassadeurs, alors que l’imminence de la nomination de ces représentants de l’Etat malagasy a été à  maintes reprises, annoncée. 

Si l’on voit ce que le Chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina fait depuis trente-neuf mois qu’il est à la tête du pays, on peut exactement dire qu’il tâtonne, cafouille et se cherche désespérément. C’est comme si le Président de la République était un égaré dans les dédales sinueux de son magistère. Faut-il souligner que les ambassadeurs ont pourtant pour mission de représenter et de défendre les intérêts du pays. Notons donc que Madagascar n’aura pas d’ambassadeur lors de la rencontre qui serait prévue dans la semaine entre le tout nouveau Président de la République française Emmanuel Macron avec les membres du corps diplomatique accrédité en France… Reste à savoir si la nomination des ambassadeurs aura lieu cette semaine ou bien si cela sera de nouveau reportée.

L.A.

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff