Publié dans Politique

A Hell-Ville, Nosy Be - Les malfaiteurs se laissent cueillir facilement

Publié le mercredi, 14 juin 2017

Ali Aboudou, maire de la Commune urbaine de Hell-Ville, Nosy Be, où quelque 60 000 visiteurs internationaux passent annuellement, hormis les nationaux en vacances, reste confiant quant à la tranquillité dont bénéficie son territoire. Interview.

 

La Vérité (+) : L’île de Nosy Be est mondialement connue pour les activités touristiques. Comment les choses se passent-elles en ce moment ?

Ali Aboudou (=) : Nosy Be, c’est le tourisme comme vous l’avez dit. On est calme là-bas et ça progresse. Les visiteurs commencent à affluer présentement. Ceci, grâce à l’existence de liaisons aériennes internationales. Trois vols par semaine relient l’île à l’Italie depuis avril. Il y a aussi les vols d’Air Austral desservant le trajet Paris-Nosy Be via La Réunion et les vols directs de Johannesburg, Afrique du Sud.

(+) : Beaucoup de mouvements alors ?

(=) : Justement, j’aimerais remercier le pouvoir central. Les engins du Colas sont déjà en place pour les travaux d’extension de l’aéroport international de Fascène. Cela contribuera à l’arrivée encore plus massive d’avions qui transporteront davantage de visiteurs à l’avenir.

(+) : Qu’en est-il de la sécurité dans ce contexte ?

(=) : On peut dire que le calme y règne en général. Des mesures spécifiques sont prises surtout à Hell-Ville où des caméras de surveillance sont déployées pour renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens dans la ville.

(+) : Qu’en est-il précisément de l’efficacité d’une telle mesure ?

(=) : Les dispositifs sont installés en collaboration avec le ministère des Télécommunications, du Développement numériques et des Postes, il y a deux ans. Au total, 28 unités sont disposées à des endroits différents du centre-ville. Les résultats obtenus sont probants. Les cambrioleurs du magasin d’un Indo-pakistanais, vendeur de produits électroménagers, ont pu être identifiés et arrêtés grâce à ces caméras de surveillance. C’est aussi le cas d’un violeur qui a commis son méfait dans l’arrière-plan du lycée. Pourtant, en gros, la population ne connait pas trop l’efficacité de ces équipements. J’estime que ça changera bientôt. Des investigations sur une récente infraction sont en cours. Les présumés auteurs sont déjà plus ou moins connus. Leurs vraies identités devraient être rendu publiques incessamment. L’opportunité de ces matériels sera reconnue une fois que l’affaire sera médiatisée.

(+) : Quel est alors votre défi pour le court terme ?

(=) : L’assainissement de la ville est mis au top de toutes les priorités pour le court terme. Il s’agit du premier site touristique de Madagascar. Ce n’est pas bon si la salubrité n’est pas là. Cela aura des impacts réels sur les activités des habitants qui tirent l’essentiel de leurs revenus grâce aux opportunités stimulées par la venue des touristes.

(+) : Le tourisme à Nosy Be en termes plus économiques ?

(=) : La moyenne annuelle est de 60 000 touristes. Une hausse significative de cet effectif est en perspective. Quelque cinquante touchers de bateaux de croisière sont attendus cette année. Ils ne sont que de passage, certes. Ils laissent toutefois dans leur sillage beaucoup de devises. Le séjour de leurs clients fait travailler les taxis, les sculpteurs, les brodeuses… de Nosy Be. Tout ceci est très important pour l’économie locale.

Recueillis par

 Manou Razafy

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Baccalauréat 2017 - Fuite de sujets impossible
  • Détournement de deniers publics - Claudine Razaimamonjy aperçue en ville
  • Meurtre du jeune Golo Achimo à Nosy Be - Un inspecteur de police accusé de complicité
  • Circulation - Hécatombes sur les routes nationales
  • André Rasolo - La dérive dictatoriale du régime dénoncée
  • Groupe des Experts Nationaux - Madagascar sur « une poudrière »
  • Marc Ravalomanana à Mandritsara - Visite sous haute surveillance policière
  • Presse internationale - La piètre image du régime Rajaonarimampianina
  • Palais de Mahazoarivo - Qu'est-ce qu'il s'y passait ?
  • Colonel Coutiti Assolant - Devenu un farouche partisan du Hvm

Editorial

  • Bérézina scolaire
        C’est la déroute ! L’année scolaire se termine par des résultats plus que catastrophiques. Les taux des admis aux examens officiels relevant du ministère de l’Education nationale (Men), à savoir le Cepe et le Bepc, descendent tous au-dessous de la barre des 50 %, et même en dessous des 20 à 10 % pour certains cas.  

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff