Publié dans Politique

Commune urbaine d’Antsirabe - La secrétaire générale a démissionné

Publié le jeudi, 03 août 2017

Ravo Lalaina Razafindrazaka a quitté de plein gré sa fonction de secrétaire générale de la Commune urbaine d’Antsirabe la semaine passée. Pour des raisons d’inconvenance personnelle, l’ingénieur architecte a présenté sa lettre de démission au maire Paul Razanakolona qui l’a validée. L’intéressée aurait peut-être songé à une carrière encore plus reluisante.

 

Le conseiller technique en charge des infrastructures et des constructions, en l’occurrence Samoela Rakotoarisaona, est provisoirement nommé à sa place. Le président de la ligue de rugby du Vankinankaratra a ardemment soutenu la candidature de Paul Razanakolona durant la campagne des Municipales de juillet 2015. Selon des observateurs, la démission de l’ancienne collaboratrice du maire peut avoir un lien avec la diffusion par voie de presse de l’affaire du gros détournement au sein de l’administration municipale d’Antsirabe dans laquelle trois hauts responsables de la Commune, dont le maire lui-même, sont impliqués (cf. La Vérité du 14 juillet).

Subterfuge

Ce jour-là, le public antsirabéen a eu une telle envie d’en apprendre sur le cas que les exemplaires de notre journal en vente dans la ville d’eaux ont vite disparu du circuit. Deux jours plus tard, le maire a fait paraître dans d’autres journaux de la Capitale un semblant de démenti qu’anéantira d’un seul coup de revers l’information supplémentaire provenant de la direction de la Brigade d’investigation financière et de l’audit (Dbifa) auprès de la direction générale du Trésor public.

Les précisions adressées par cet organe de contrôle financier à la rédaction ont effectivement confirmé l’existence d’un détournement d’une valeur totale de 677 759 325,11 ariary. Il a fait l’objet de l’arrêté numéro 5308/2017-Mfb/Sg/Dgb/4365 du 9 mars 2017 signé par le ministre des Finances et du Budget démissionnaire Gervais Rakotoarimanana qui a alors enjoint les concernés à verser cette somme à l’Etat malgache au profit de la Commune urbaine d’Antsirabe. L’affaire est entre les mains de la Justice maintenant.

Paul Razanakolona était déjà secrétaire général 

de la même Commune urbaine au temps de la mairesse Olga Ramalason, une fidèle partisane du Tiako i Madagasikara de Marc Ravalomanana. Par la suite, il basculait dans le camp du président de transition Andry Rajoelina qui le nommait chef de région Vakinankaratra. Le subterfuge se réfugie actuellement dans le giron du parti Malagasy Miara-Miainga de Hajo Andrianainarivelo.

Manou Razafy

1 Commentaire

  • Posté par paua
    lundi, 07 août 2017

    témoignage sur un marabout serieux
    Bonjour le BENIN étant reconnus comme le pays du vodoun très puissant; il est un GRAND MARABOUT .
    voici ses contacte Téléphone; +229 94667997 whatsapp +229 62532338
    Avez-vous un problème de mariage?
    Avez-vous des problèmes avec la justice?
    Avez-vous des problèmes avec votre patron?
    Vous vous sentez menacer par votre entourage?
    Vous gaspillez de l'argent sans faire de réalisation?
    Vous avez des problèmes pour accoucher?
    Vous avez des problèmes pour être enceinte?
    Vous vous posez des questions sur les fausses couches?
    Vous voudriez connaitre votre avenir?
    Vous ne satisfassiez pas votre conjointe….
    Voudriez-vous que la chance vous sourire aux jeux et au boulot ?
    Votre patron vient de vous renvoyez du boulot…
    Votre copain (e ) vient de vous quittez.
    Vous ne vous sentez pas aimez pas les autres ?
    Vous cherchez un bon boulot..
    Une seule adresse : Veuillez le contacter +229 94667997 ou whatsapp +229 62532338 par email: bokononamandji@gmail.com
    https://www.facebook.com/Bokonon-amandji-1514174532207865/

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff