Publié dans Politique

Anciens militaires - Grande mobilisation le 26 août

Publié le jeudi, 17 août 2017

Face au mépris des autorités vis-à-vis de leur revendication, l'Association des anciens militaires entend renforcer son action.  A entendre le président de l'Aam, Randrianasimanana Jean Solo,  une rencontre avec le Président de la République et le secrétaire général de la Présidence a eu lieu le 18 mai dernier. Au cours de cette réunion, Iavoloha se serait engagé à procéder au paiement de l'alignement d'indice de ces ex-militaires, réservistes et veuves de militaires et gendarmes morts en service commandé, « dans un bref délai ».

Ce paiement de l'alignement d'indice est l'une des deux revendications des anciens militaires, qui réclament en outre le paiement de leur « rappel de moins perçus » que l'Etat refuse de payer depuis l'année 2006. Une deuxième requête qu'aurait déclinée Iavoloha. En tout cas pour la première des revendications, quatre mois après ladite rencontre, les ex-militaires n'ont toujours pas reçu le paiement auquel s'était engagé le chef de l'Etat. D'après le leader de l'Aam, des relances par le biais de lettre ont été adressées au chef de l'Etat et au Sgp mais seraient restées sans réponses jusqu'à aujourd'hui. Une position considérée comme du dédain par les ex-militaires. Ces derniers de rappeler que durant la période transitoire, Hery Rajaonarimampianina, alors ministre des Finances et du Budget, s'était engagé à accéder aux requêtes des anciens militaires.
Mépris
En tout cas, en réponse au mépris affiché par leurs interlocuteurs d'Iavoloha, les ex-militaires prévoient ainsi de tenir une mobilisation. Le 26 août prochain, une grande manifestation est prévue se tenir à Andrefan'Ambohijanahary, dans l'enceinte de l'ex-bâtiment Roso. L'annonce a été faite hier par le président de l'Aam Randrianasimanana Jean Solo au cours d'une conférence de presse sur les lieux. D'après les précisions, tous les anciens militaires, réservistes et les veuves des gendarmes et militaires résidant à Antananarivo sont conviés à cette manifestation. Des représentants des Districts sont également attendus dans la Capitale afin de renforcer les rangs des manifestants. Des affichages ont été placardés  dans les bureaux de perception des Districts soutient le président de l'Aam. La Solidarité syndicale de Madagascar (Ssm) fera également le déplacement a souligné Randrianasimanana Jean Solo.  Une intervention du président de cette plateforme syndicale, qui n'est autre que la présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar est programmée, indique-t-il.
« Nous avons informé le Syndicat de la magistrature de nos doléances (…) Nous ne réclamons pas un avantage mais un droit acquis » appuie Randrianasimanana Jean Solo. Il rappelle à cet effet l'existence de l'arrêt rendu par le Conseil d'Etat ordonnant à l'Etat malagasy de payer l'alignement des pensions de retraite des anciens gendarmes et militaires. Pourtant, plusieurs années après cette décision de justice, les concernés n'ont pas encore perçu ce droit. En tout cas, revenant à la manifestation, l'Aam ne compte pas demander d'autorisation auprès des responsables étant donné que la manifestation se déroulera dans un domaine privé et clôturé. Malgré tout, les environnants seront assurément quadrillés par les Forces de l'ordre.
Recueillis par L.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff