Publié dans Politique

Maison centrale d’Antanimora - Le quartier des mineurs doté d’une chapelle

Publié le vendredi, 01 septembre 2017

Fait nouveau à la prison d’Antanimora. Une chapelle a été inaugurée dans le quartier des détenus mineurs, hier matin. Cet évènement s’inscrit aussi dans le cadre de l’ouverture officielle de la commémoration des 10 ans de l’Aumônerie nationale au sein de l’Eglise Fjkm. Sur place hier, un culte a préludé à la présentation officielle de la stèle, et ce, en l’honneur des généreux donateurs dont surtout la famille Stephen Andriantsimbazafy. 

Cette dernière est plutôt connue pour ses nombreuses actions sociales en faveur des plus défavorisés, entre autres les sans-abris qui occupent les lieux publics tels que les tunnels de la Capitale. Outre donc ses habituelles œuvres caritatives, ladite famille donatrice a décidé de se consacrer davantage sur le sort des prisonniers d’Antanimora, notamment les mineurs.  A ce dessein, elle bénéficie de l’appui de l’association Bethlehema, qui regroupe pour sa part des aumôniers d’obédience Fjkm. L’initiative de la famille Andriantsimbazafy a été saluée par les autorités officielles concernées dont le Sg du ministère de la Justice, qui ont d’ailleurs rehaussé l’inauguration d’hier par leur présence. La construction de ladite chapelle tombe ainsi à point nommé en vue du salut de l’âme des quelque 125  mineurs qui y sont actuellement incarcérés.  L’évènement d’hier fut également une occasion pour apprendre que seuls 21 d’entre eux ont été jugés tandis que les 104 autres ne le sont toujours pas. A la fin du culte dans le tout pimpant temple, le représentant de ces derniers, lors de sa prise de parole, n’a pas manqué de demander au ministère de tutelle d’accélérer les procédures de jugement.
Franck Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »
  • Perception de droit de visa par Ametis - Un détournement de deniers publics
  • Calendrier des élections- Un suspense inquiétant
  • Trafic de personnes vers la Chine - Une fille malgache vendue à 24 millions d’ariary
  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle

Editorial

  • Irrécupérables !
     Pour la énième fois, en début de semaine, les étudiants de l’Université d’Ankatso étaient sortis de leurs gonds. Effectivement, ils s’émancipèrent de leur domaine, l’université, pédagogiquement parlant, pour exprimer publiquement et ouvertement leur vive colère. Il y a eu des échauffourées avec les Forces de l’ordre. En cause, le faux bond du Ministère de tutelle. Rappel des faits, le week-end dernier, à l’issue d’une houleuse réunion entre les représentants, d’une part, du Ministère de l’Enseignement Supérieur (Mesupres) et ceux des étudiants, de l’autre, relative au paiement des bourses, il a été convenu que les responsables du Mesupres afficheront, sans faute, le lundi prochain le calendrier des paiements des bourses. Rendez-vous que les gens du Ministère ont, tout simplement, raté. Et les techniciens du Mesupres se rabattent au cataclysme naturel (Ava) pour se dédouaner.

A bout portant

AutoDiff