Publié dans Politique

Marchés publics - Un responsable territorial épinglé pour conflit d'intérêt

Publié le vendredi, 08 septembre 2017

8 suspects ont été déférés devant le Parquet de la chaîne pénale anti - corruption, jeudi dernier. Parmi eux, un responsable provincial des travaux publics à Antsiranana qui a été épinglé pour conflit d'intérêt. Ce défèrement est le résultat d'une investigation menée par le Bureau indépendant anti - corruption (Bianco). A la suite d'une doléance déposée auprès de sa direction territoriale d'Antsiranana sur des faits suspectés de conflit d'intérêt, il a été confirmé que le responsable provincial des travaux publics aurait fait attribuer un marché de plus de  200 millions d'ariary à  l'entreprise de son ancien conjoint. D'où ce défèrement.

Toujours dans le domaine des marchés publics rattachés au ministère des Travaux publics, un cas de favoritisme dans les travaux d'entretien des routes a été démasqué à Antsiranana. Vers le mois de juin dernier, la branche du Bianco d'Antsiranana aurait été saisie  d'une doléance dénonçant  l'inégalité  flagrante de traitement des candidats et l'existence criante de violation des textes régissant la passation des marchés publics lors du déroulement d'une procédure d'appel d'offre relative aux travaux d'entretien courant  concernant des routes nationales. Les investigations effectuées ont fait ressortir des faits de favoritisme et de faux et usage de faux contre six personnes dont les responsables de la passation de ces marchés violant la loi et le gérant de l'entreprise bénéficiaire dudit marché vicié. D'après les informations,  les fonds engagés dans le cadre de ces marchés illégaux dépassent largement le milliard d'ariary.
S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff