Publié dans Politique

Marchés publics - Un responsable territorial épinglé pour conflit d'intérêt

Publié le vendredi, 08 septembre 2017

8 suspects ont été déférés devant le Parquet de la chaîne pénale anti - corruption, jeudi dernier. Parmi eux, un responsable provincial des travaux publics à Antsiranana qui a été épinglé pour conflit d'intérêt. Ce défèrement est le résultat d'une investigation menée par le Bureau indépendant anti - corruption (Bianco). A la suite d'une doléance déposée auprès de sa direction territoriale d'Antsiranana sur des faits suspectés de conflit d'intérêt, il a été confirmé que le responsable provincial des travaux publics aurait fait attribuer un marché de plus de  200 millions d'ariary à  l'entreprise de son ancien conjoint. D'où ce défèrement.

Toujours dans le domaine des marchés publics rattachés au ministère des Travaux publics, un cas de favoritisme dans les travaux d'entretien des routes a été démasqué à Antsiranana. Vers le mois de juin dernier, la branche du Bianco d'Antsiranana aurait été saisie  d'une doléance dénonçant  l'inégalité  flagrante de traitement des candidats et l'existence criante de violation des textes régissant la passation des marchés publics lors du déroulement d'une procédure d'appel d'offre relative aux travaux d'entretien courant  concernant des routes nationales. Les investigations effectuées ont fait ressortir des faits de favoritisme et de faux et usage de faux contre six personnes dont les responsables de la passation de ces marchés violant la loi et le gérant de l'entreprise bénéficiaire dudit marché vicié. D'après les informations,  les fonds engagés dans le cadre de ces marchés illégaux dépassent largement le milliard d'ariary.
S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff