Publié dans Politique

Marchés publics - Un responsable territorial épinglé pour conflit d'intérêt

Publié le vendredi, 08 septembre 2017

8 suspects ont été déférés devant le Parquet de la chaîne pénale anti - corruption, jeudi dernier. Parmi eux, un responsable provincial des travaux publics à Antsiranana qui a été épinglé pour conflit d'intérêt. Ce défèrement est le résultat d'une investigation menée par le Bureau indépendant anti - corruption (Bianco). A la suite d'une doléance déposée auprès de sa direction territoriale d'Antsiranana sur des faits suspectés de conflit d'intérêt, il a été confirmé que le responsable provincial des travaux publics aurait fait attribuer un marché de plus de  200 millions d'ariary à  l'entreprise de son ancien conjoint. D'où ce défèrement.

Toujours dans le domaine des marchés publics rattachés au ministère des Travaux publics, un cas de favoritisme dans les travaux d'entretien des routes a été démasqué à Antsiranana. Vers le mois de juin dernier, la branche du Bianco d'Antsiranana aurait été saisie  d'une doléance dénonçant  l'inégalité  flagrante de traitement des candidats et l'existence criante de violation des textes régissant la passation des marchés publics lors du déroulement d'une procédure d'appel d'offre relative aux travaux d'entretien courant  concernant des routes nationales. Les investigations effectuées ont fait ressortir des faits de favoritisme et de faux et usage de faux contre six personnes dont les responsables de la passation de ces marchés violant la loi et le gérant de l'entreprise bénéficiaire dudit marché vicié. D'après les informations,  les fonds engagés dans le cadre de ces marchés illégaux dépassent largement le milliard d'ariary.
S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff