Publié dans Politique

Handicap et autisme - Les victimes sollicitent l'aide des autorités locales

Publié le lundi, 11 septembre 2017

Outre les problèmes de santé habituels, les personnes en situation de handicap et les enfants autistes font face à d'énormes défis. Devant cette situation,  Fela Razafinjato, du centre « Sembana mijoro » et Mbolatiana Raveloarimiza, de l' « Autisme Madagascar » lancent un appel de détresse, ainsi que le rappel à l'ordre des médecins, pour le cas de l'autisme.

D'après  Fela Razafinjato, le handicap n'est pas une maladie, c'est une séquelle issue d'une maladie, d'un traitement ou  d'une vaccination. Elle a eu cet accident  à l'âge de trois ans. Pour faciliter sa mobilité, elle devait utiliser un matériel orthopédique.
« Ces articles sont devenus ma vie. Sans eux, je ne peux rien faire », avance Fela. Comme elle, les personnes en situation de handicap ont besoin de ces matériaux pour faciliter leur accès à l'école, au travail…Pourtant, ces derniers coûtent encore trop cher car ils s'achètent entre 250 000 à 1 000 000 ariary, voire plus. Ils sont fabriqués par des spécialistes de vente comme le centre d'appareillage et de rééducation de Madagascar. Cette situation est encore un obstacle dans leur développement physique, économique et social. La majorité de ces personnes en situation de handicap dans le pays vivent dans la pauvreté. Concernent notamment les articles orthopédiques, la fabrication dure trois mois.  Dans ce cadre, Fela Razafinjato sollicite la gratuité des  appareils pour ces personnes.
Autisme,  alerte à la manipulation médicale
Le vaccin,  les faux diagnostics, les faux traitements… Depuis sa création, il  y a quatre ans, l'association Autisme  Madagascar ne cesse d'alerter les autorités locales sur la maltraitance à l'égard des enfants autistes. D'après Mbolatiana Raveloarimiza, d'une part, la manipulation médicale, les opérations d'Orl pratiquées sur des autistes, d'autre part, sont encore de grands problèmes pour ces enfants et leurs parents. « Dès l'âge de trois ans, un enfant prend 10 médicaments par jour. Pour soutirer de l'argent, les médecins donnent de faux espoirs aux parents sur la guérison, pourtant l'autisme n'est pas une maladie, c'est un comportement », explique-t-elle.  Madagascar ne dispose pas encore des spécialistes sur le diagnostic. Outre la surmédication,  il y a la prescription des médicaments qui ne sont plus utilisables à l'étranger comme le Dépacking, pour le traitement de l'épilepsie. Ainsi, bon nombre de ces enfants subissent des opérations des deux oreilles, pourtant l'audition des  autistes est enfermée dans leur bulle.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff