Publié dans Politique

72e sommet des Nations unies - Ultime test de patriotisme pour Hery Rajaonarimampianina

Publié le mardi, 19 septembre 2017

Sauf changement, le Président Hery Rajaonarimampianina effectuera son discours à la tribune des Nations unies, ce jour à New York, aux Etats – Unis. Ce sera la dernière chance pour le Chef de l’Etat malagasy de revendiquer les îles malagasy. Un dernier test de patriotisme pour le Président qui devra montrer qu’il est effectivement du côté du peuple malagasy dans ce combat pour les îles Eparses et qui figure parmi ses promesses de campagne en 2013.

Pour ce faire, il n’aura qu’à relancer les revendications déjà entamées par la Grande île depuis plusieurs dizaines d’années.  Du côté de l’Association Nosy Malagasy (Anm), l’espoir de revoir ces îles redevenir  une propriété de Madagascar est toujours présent bien que les chances que le Président les revendique soient minces.  « Les dirigeants nous a promis de travailler ensemble pour les îles malagasy mais il semble qu’on nous a trompés », a déclaré Arlette Ramaroson, présidente  de l’Anm. L’ancienne juge internationale estime que si jamais le Président propose une cogestion de ces îles sans demander l’avis du peuple, il s’agit d’une trahison. Malgré l’indifférence des gouvernants, l’association entend mener le combat jusqu’au bout.

Année de suivi

Ce 72e rendez – vous des Nations unies est d’autant plus opportun étant donné la déclaration de Miroslav Lajcák, président de cette 72e  session de l’Assemblée générale des Nations unies, lors de l’ouverture de la première réunion de cette session le 12 septembre dernier aux côtés du secrétaire général de l’Onu, António Guterres. Il a, en effet, souligné que cette année sera aussi une année de suivi. « Nous devons accompagner les engagements d'hier avec des actions prises aujourd'hui. Nous ne pouvons pas laisser rapports, évènements et résolutions du passé être relégués dans les archives de l'Onu. Nous devons continuer à travailler à leur mise en œuvre », a-t-il déclaré. Faut – il encore rappeler que dans sa résolution n° 34/91 du 12 décembre 1979 à l’issue d’une Assemblée générale, les Nations unies « invitent le Gouvernement français à restituer les îles malagasy à Madagascar et lui enjoint d’entamer sans plus tarder l’ouverture d’un dialogue aux fins de négociation en vue de cette restitution ».
A.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente

Editorial

  • Banale stratégie… !
    A la Une du journal que vous tenez à la main, il y a une semaine de cela, il a été fait mention « Scission au sein du HVM- Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle !» (La Vérité du 11 juillet 2018). En vérité, La Vérité de par sa pertinence et sa perspicacité à étaler au grand jour sinon tout haut ce que d’autres susurrent tout bas, n’hésite point à scruter et à dénoncer des « non-dits ». Car « toute Vérité est…bonne à dire ». Dans la réalité des faits, la scission au sein du HVM n’est plus un secret pour tous. Ce « grand » parti aux pieds d’argile vit mal sa croissance et sa…puissance. En effet, une grave crise de croissance bouillonne et mine l’intérieur du parti. Une crise de leadership que le noyau dirigeant de ce parti fondé, à la hâte, par le candidat de substitution  Hery Rajaonarimampianina, ne parvient pas à…

A bout portant

AutoDiff