Publié dans Politique

Corruption et abus de fonction à Morondava - Un officier supérieur et un élu dans le viseur de la justice

Publié le vendredi, 22 septembre 2017

Après la Diana au début du mois, c’est au tour de la Région Menabe d’être éclaboussée par des affaires fumeuses.  Un haut gradé et un parlementaire de cette partie de l’île sont en effet soupçonnés dans des affaires de corruption. L’image déjà peu reluisante des forces de l’ordre et des parlementaires malgaches vient de prendre un nouveau coup. D’après les informations recueillies, un officier supérieur de l’armée, commandant la Région militaire Numéro 5, a en effet été placé hier sous mandat de dépôt à l’issue des investigations menées par la branche territoriale du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) dans cette partie de l’île. 


Ce haut gradé est soupçonné d’avoir fait louer les entrepôts de l’armée pour son intérêt personnel. Le manque à gagner causé à l’Etat malagasy avoisinerait les 145 millions d’ariary, a-t-on appris de sources sûres. Cet étoilé a été déféré hier auprès du parquet de Morondava pour répondre des faits d’abus de fonction et de détournement d’usage.
Abus perpétrés par un élu de la Région
Toujours dans la Région Menabe, un élu local serait également dans le viseur de la justice pour des faits d’abus de fonction. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, la justice n’attendrait plus que l’aval de la chambre dont est issue ce parlementaire, pour faire son travail. La levée de l’immunité parlementaire serait attendue dans les prochains jours, à en croire les informations distillées dans ce dossier.  Ce parlementaire s’adonnerait à des activités d’exploitation forestière illicite.  Les enquêtes menées également par la branche locale du Bianco concernant cette affaire auraient également fait ressurgir les actes corrompus d’abus de fonction accomplis par l’élu. Le dossier y afférent a été transmis au Tribunal de première instance de Morondava. Une affaire qui sera suivie de près par la population locale et l’opinion en général.  Ces affaires de corruption présumées tombent mal pour les forces de l’ordre et les parlementaires. Elles risquent de détériorer encore davantage l'image de ces deux entités perçue très négativement par bon nombre de Malagasy. La majorité des observateurs en ont une opinion négative. Il faudra tourner la page des démêlés judiciaires et des procès pour pouvoir, un jour, remonter la pente.
Recueillis par  L.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente

Editorial

  • Banale stratégie… !
    A la Une du journal que vous tenez à la main, il y a une semaine de cela, il a été fait mention « Scission au sein du HVM- Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle !» (La Vérité du 11 juillet 2018). En vérité, La Vérité de par sa pertinence et sa perspicacité à étaler au grand jour sinon tout haut ce que d’autres susurrent tout bas, n’hésite point à scruter et à dénoncer des « non-dits ». Car « toute Vérité est…bonne à dire ». Dans la réalité des faits, la scission au sein du HVM n’est plus un secret pour tous. Ce « grand » parti aux pieds d’argile vit mal sa croissance et sa…puissance. En effet, une grave crise de croissance bouillonne et mine l’intérieur du parti. Une crise de leadership que le noyau dirigeant de ce parti fondé, à la hâte, par le candidat de substitution  Hery Rajaonarimampianina, ne parvient pas à…

A bout portant

AutoDiff