Publié dans Politique

Peste - Le nombre de décès frôle la trentaine

Publié le mercredi, 04 octobre 2017

Le nombre de morts de la peste augmente de jour en jour. Hier à 11h, le bilan arrêté par le ministère de la Santé publique fait état de 28 décès et 150 cas suspects depuis le 28 août, contre 25 décès et 145 cas suspects, avant-hier. Des chiffres révélés à l'issue d'une réunion des membres de la cellule interministérielle de riposte avec les partenaires tels que l'Oms (Organisation mondiale de la santé), l'Unicef, l'Usaid ainsi que l'Institut Pasteur qui s'est tenue dans l'après-midi à Ambohidahy.

L'occasion pour le ministère d'annoncer la prise de mesures comme le renforcement de la détection de cas suspects au niveau des quartiers de la Capitale. A cela s'ajoute l'intensification du contrôle dans les stations de taxi - brousse ainsi que dans les aéroports. L'objectif étant d'arrêter la propagation de la peste.
Notons qu'un autre décès a été déploré dans la Capitale, précisément du côté d'Ambodihady Ambohimanarina. Il a été confirmé que ce décès a été bel et bien dû à la peste. Avant-hier, un Sud-africain en partance vers l'Afrique du Sud a aussi présenté des signes suspects et a été soigné avant son départ.
Mesures renforcées
En tout cas, il a fallu le décès du ressortissant seychellois la semaine dernière pour déclencher un sursaut de la part du Gouvernement. D'ailleurs, le sujet a été à l'ordre du jour lors du Conseil du Gouvernement qui a eu lieu hier à Mahazoarivo. Le ministère de la Santé est ainsi appelé à mener davantage d'actions de communication en vue d'informer le public. En  effet, à un moment fort où la psychose de la peste a quasiment atteint son summum, l'on est surpris de ne pas encore voir ni entendre la moindre sensibilisation dans les médias publics.
Notons que les épidémies les plus courantes en cette saison pesteuse sont la peste bubonique et la peste pulmonaire. La première résulte de l'infection des ganglions lymphatiques qui drainent la partie du corps et a pour principales symptômes l'apparition soudaine de fièvre, le mal de tête, les frissons, la fatigue et l'apparition de ganglions inflammatoires. Tandis que la seconde résulte de l'infection directe du système respiratoire par une transmission aérienne directe (peste
pulmonaire primaire) ou de l'ensemencement dans les poumons, à la suite d'une infection sanguine (peste pulmonaire secondaire).
S.R.

Fil infos

  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA

La Une

Editorial

  • Corporatisme et impunité
    Lors de la « Concertation nationale des grands responsables de la Police nationale tenue à Ivato (CCI) le 20 août 2019, le Premier ministre Ntsay Christian sort de ses gonds. D’habitude conciliant dans ses interventions publiques, le Chef du Gouvernement n’a pas pu retenir la colère face à la défense exclusive et parfois aveugle des intérêts professionnels constatée au sein de la Police nationale. Ntsay a tapé sur la table ! Il dénonce le comportement corporatiste qui frise l’impunité dans les rangs des Forces de l’ordre.Néanmoins, le scélérat geste le moins que l’on puisse dire de la Police nationale n’est seulement le fait de cette unité des Forces de l’Ordre, le regrettable comportement s’enregistre malheureusement aussi chez d’autres Corps de métier et qui s’apparente à une tendance généralisée à asseoir l’impunité en tant que système. De l’immunité parlementaire. Les largesses que la Loi fondamentale donne jouissance à un parlementaire préoccupent le citoyen…

A bout portant

AutoDiff