Publié dans Politique

Sarah Rabearisoa - Rajaonarimampianina, responsable devant l’histoire

Publié le mercredi, 18 octobre 2017

Sarah Rabearisoa, présidente nationale du Parti démocrate libéral, s’oppose farouchement au projet du régime Rajaonarimampianina de retoucher la Constitution une année avant les échéances électorales. Juriste de formation, elle met même le chef de l’Etat et son parti Hvm devant leur responsabilité historique au cas où ils persisteraient à y aller de leur propre chef au détriment de la volonté générale. La politicienne est aussi prête à relever le défi face à la velléité des tenants du pouvoir de monopoliser les manœuvres électorales. Interview (réalisée la semaine passée).

La Vérité (+) : Vous avez une position assez ferme par rapport à la conjoncture actuelle ?
Sarah Rabearisoa (=) : Le président est là pour un mandat de 5 ans. Il doit le respecter. Les expertes en droit parmi les crédibles se sont exprimées sur l’infondé du projet de retouche constitutionnelle. De plus, un comité préparatoire au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a publié un rapport selon lequel il n’est nullement besoin de toucher à la Constitution à la lumière des dispositions du Code électoral. Pour nous, il est inopportun de réviser la loi fondamentale une année avant l’élection présidentielle. Une telle initiative reviendra au futur président élu. La consolidation de la démocratie doit partir des électorales sereines.
+ : Si jamais il signe et persistent à le faire ?
= : Il est responsable devant l’histoire pour la décision qu’il  va prendre.
+ : Et qu’en est-il de votre préparation quant aux prochaines élections ?
= : Puisque nous sommes un parti, nous nous tenons toujours prêts à une participation active.
+ : Vous avez alors des candidats ?
= : Il nous est un impératif et catégorique de présenter des candidats aux élections.
Propos recueillis par Manou Razafy

1 Commentaire

  • Posté par Zatobe
    vendredi, 20 octobre 2017

    Dommage que Sarah ne s'implique pas plus en politique . Des apparitions sporadiques ..

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !

La Une

Editorial

  • Une aubaine inespérée !
    Le rendez-vous planétaire du sport roi, le mondial du football s'est ouvert le jeudi 14 juin à Moscou, en Russie. En effet, la Fédération de Russie reçoit en cette année 2018 la 21e compétition de la Coupe du monde de football. Un évènement phare qui retient l'attention de tous les amoureux du ballon rond à travers le monde entier. Même les pays, longtemps considérés comme n'accordant pas un intérêt majeur à ce charismatique jeu, affichent de plus en plus d'attention.

A bout portant

AutoDiff